Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 15:14


Je n'étais qu'une jeune ado lorsque "L'Esprit de famille" a été diffusé à la télévision mais le feuilleton m'a beaucoup marquée émotionnellement parlant, sans doute parce qu'il correspondait à ce que je ressentais dans ma propre famille et à ma manière de la voir : un doux cocon dans lequel il fait bon se blottir et parfois se réfugier quand on a des soucis. A l'époque la série m'a émue, attendrie, amusée et parfois attristée. Elle me renvoie aujourd'hui à de beaux souvenirs de cette époque bénie.

Composée de 7 épisodes de 52 minutes, elle a été diffusée sur TF1 du 17 septembre au 29 octobre 1982 à raison de un par semaine. Elle a été rediffusée ensuite en 1985 toujours sur TF1.

"L'Esprit de famille" raconte sur plusieurs années l'histoire de la famille Moreau : le père, médecin, la mère et leurs filles : Claire, Bernadette, Pauline et Cécile. "La Marette", leur grande maison en banlieue parisienne, est le théâtre des joies, des drames familiaux et des premières amours des quatre jeune-filles.

J'ai pu revoir les épisodes en dvd et j'ai passé de délicieux moments en me replongeant dans le quotidien de cette famille si attachante que j'avais perdu de vue depuis plus de 30 ans.
Je trouve que malgré son âge et son côté indéniablement daté (décors, vêtements etc...), elle n'a rien perdu de son charme et soulève des questionnements toujours d'actualité : la difficulté de grandir, les problèmes de l'adolescence, la place de la femme dans la famille et dans le monde du travail, la maladie, la recherche de l'amour et du bonheur etc...


 
Les personnages

Charles Moreau est interprété par Maurice Biraud
Charles est médecin généraliste (conventionné, il y tient !) et essaie de concilier son métier avec sa vie de famille, ce qui n'est pas toujours facile car il se laisse régulièrement déborder par le tempérament de ses quatre filles. Il aime fumer la pipe et jardiner.

 

 
Maurice Biraud a eu le rôle d'une manière assez insolite. Sachant que la série allait être tournée et tenant absolument à interpréter Charles Moreau, il a téléphoné un jour à l'auteur du livre dont est tiré le feuilleton : Janine Boissard. Elle a décroché et a entendu alors "Allo Janine Boissard ?... ici le Docteur Moreau". Elle a trouvé sa démarche touchante, il est venu la voir chez elle et elle a appuyé pour qu'il ait le rôle car elle savait que c'était un bon comédien et qu'il ferait un chef de famille épatant.
On a vu très souvent l'acteur à la télévision et au cinéma, il a également participé à des pubs et il était même chanteur à ses heures, entre autre en duo avec France Gall. Il est décédé en 1982 à la veille de noël, quelques semaines seulement après la diffusion de la série. Il avait 60 ans.




Mme Moreau est jouée par Monique Lejeune
On ne connait pas son prénom, il n'est jamais indiqué dans la série. Elle est femme au foyer, c'est une maman douce et à l'écoute. Ses journées sont occupées par sa maison, ses filles et son mari, sauf le mercredi, jour qu'elle se réserve. Elle brode et elle tricote, elle est aussi artiste à ses heures, elle fait des tableaux avec des choses qu'elle récupère.



La comédienne a également joué dans " Les Rois maudits", "La Chambre des dames" et dans diverses séries télé jusqu'en 1996 où elle a participé au tournage d'"Une Femme d'honneur" (photo de droite) :
 
 
Claire est interprétée par Claire Dupray
Elle est surnommée "La Princesse" car elle est belle et délicate. Elle a 21 ans au début de l'histoire. Elle est très bohème, ne sait pas vraiment quoi faire dans la vie et se cherche, ce qui donne bien des inquiétudes à ses parents.




Parallèlement à ses études au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, Claire Dupray a suivi une formation en peinture et en céramique. Après quelques années consacrées au théâtre et au cinéma (elle a notamment joué dans "L'Avare" aux côtés de Louis de Funés en 1980), elle se concentre dorénavant à la sculpture et elle expose régulièrement.



Bernadette est interprétée par Anne Teyssèdre
Elle est surnommée "La Cavalière". Elle a 19 ans au début de l'histoire. Elle est énergique, volontaire et passionnée de chevaux. C'est un garçon manqué, elle est toujours habillée en pantalon et fume la pipe comme son père. Elle travaille comme monitrice d'équitation au manège Heurte-Bise auprès de "Crève-Coeur", son patron (l'acteur Robert Party) qu'elle a surnommé ainsi car il a voulu envoyer son cheval favori à l'abattoir parce qu'il devenait trop vieux.



Après le cours Simon et le Conservatoire national supérieur d'art dramatique dans la classe de Michel Bouquet, l'actrice a joué au théâtre, à la télévision et au cinéma.
Elle a abandonné sa carrière d'actrice au milieu des années 90 pour des raisons de santé et s'est tournée depuis vers l'écriture.



 
Pauline est interprétée par Véronique Delbourg
Elle a 17 ans au début de l'histoire. Elle n’a pas de surnom particulier et elle n’aime pas son prénom. Elle est secrète, fragile, romantique et rêveuse. Sa passion est l'écriture et elle désire plus que tout devenir écrivain.
Tout au long des épisodes de la série, elle écrit l'histoire de sa famille sur un grand cahier, à la manière d'un journal intime. Elle en trouvera le titre dans le dernier épisode : "L'Esprit de famille".
Elle a également rédigé une "Lettre à ceux qui n’ont plus confiance" où elle rejette la surprotection de ses parents et exprime toutes ses incertitudes et ses désirs d'indépendance, c'est un texte magnifique. A lire ICI.



 
L'actrice (qui avait 23 ans en 1982) a joué dans plusieurs productions dont la plus connue est "A nous les petites anglaises" en 1975 où elle joue le rôle de la petite française Claudie, elle avait 16 ans. Après une carrière au cinéma et à la télévision qui s'étend de 1974 à 1991, elle se partage aujourd'hui principalement entre l'écriture et la mise en scène de pièces.



Cécile est interprétée par Carène Ferrey
Elle est surnommée "La Poison". Elle a 12 ans au début de l'histoire. Elle mène la vie dure aux autres d’où son surnom. Très enthousiaste et espiègle, la benjamine de la famille n'a pas la langue dans sa poche et exprime tout haut ce que les autres pensent tout bas. Elle est fan de rugby et est collectionneuse de champignons mortels (photos ci-dessous). Elle a également un coeur en or et n'hésite pas à jouer les bons samaritains. Elle sauve par exemple Germain, le cheval préféré de Bernadette, de l'abattoir grâce à sa participation à une émission télé musicale.




Un petit détail m'a faite sourire : dans un épisode Cécile porte une barrette avec une pomme dans les cheveux et une "puce d'amour" coincée dedans (photo ci-dessous au centre). J'avais exactement la même barrette et j'y mettais une puce en bois moi aussi. Cécile a 12 ans dans la série, tout comme moi en 1982, je me suis donc identifiée à elle à l'époque. Moi on ne m'appelait pas "La Poison" mais "la Démone", surnom donné par ma tante car j'étais une petite-fille vive et j'avais un peu le diable dans la peau. Je n'avais pas la langue dans la poche non plus et comme Cécile, j'ai toujours aimé aider les autres autour de moi.
Carène Ferrey (K
hemi Ferrey) a joué dans une autre série en 1981 et un film en 1980 : "Mon oncle d'Amérique". Chanteuse et compositrice de musique de films, elle a interprété sœur Marie Thérèse dans "Sisters Act" joué en 2012 au théâtre mogador à Paris et aussi dans "Les Misérables'', ''Barnum'' , ''Tintin et le temple du soleil".
On la voit interpréter la chanson de la "Petite sirène" en 2008 ICI.




Denise Grey interprète la grand-mère
C'est la mamie idéale qu'on aimerait tous avoir. Elle est tendre, complice, rigolote et en même temps elle sait ce qu'elle veut et ne s'en laisse pas compter ! Elle habite en Bourgogne, à Montbard, avec son frère Alexis et sa fille Nicole. C'est la mère de Mme Moreau.
L'actrice avait 85 ans au moment du tournage. A la même époque (1980-82), on la retrouve dans ce même genre de rôle dans "La Boum" où elle jouait Poupette, la très sympathique arriére grand-mère de Vic/Sophie Marceau.
Denise Grey, qui a eu une très belle et longue carrière de 1913 à 1991, est décédée en 1996 à l'âge de 99 ans.



Pierre, le premier amoureux de Pauline, est interprété par Paul Barge
Pierre est un artiste, il peint des marines. C'est l'oncle de Béa, la meilleure amie de Pauline. Malgré le fait qu'il ait 40 ans, une compagne et une petite fille, il tombe amoureux de Pauline qui a 17 ans.




Paul Barge a tourné dans quelques films au cinéma, notamment aux côtés de Jugnot et Auteuil dans "Pour 100 briques t'as plus rien" en 1982 mais il a surtout travaillé pour la télévision, on le retrouve dans de nombreuses séries comme "Les Cinq Dernières Minutes", "Commissaire Moulin" ou récemment " Plus belle la vie". Il a été également la voix des premiers "Fort Boyard" sur Antenne 2 en 1990.



Paul Démogée, le second amoureux de Pauline, est interprété par Erik Colin
C'est un écrivain relativement célèbre, il a 31 ans. Pauline fait sa connaissance pendant les vacances de Noël chez sa grand-mère en Bourgogne. Il marche avec une béquille après un accident de chasse quand il avait 18 ans, ce qui a ruiné ses espoirs de nageur de haut niveau.



 
On connait bien la tête d'Erik Colin mais en plus jeune et avec des moustaches puisqu'il était le Lieutenant Duvauchel dans "Mais où est donc passée la septième compagnie ?" (1973) et "On a retrouvé la septième compagnie" (1975). Il a joué dans plusieurs séries télé mais il est surtout connu pour sa belle voix grave. Il a doublé en effet un nombre très impressionnant d'acteurs et de personnages télé, notamment Michael Douglas ("A la poursuite du diamant vert"), Hugh Laurie (Stuart Little) ou James Gandolfini (Les Soprano). Dans les dessins animés, il a incarné entre autre Tactimor dans "Télétactica" ou Patrick l'Étoile de mer dans "Bob l'éponge".
Il est décédé le 15 novembre 2013 à l'âge de 66 ans.



Antoine, le petit-ami de Claire est interprété par Jean-François Garreaud
C'est le médecin qui remplace Charles Moreau lorsque celui-ci part à San Francisco en voyage.
Le comédien a participé a plusieurs films, téléfilms et séries télé dont de nombreux épisodes de "Sous le soleil",  "La Crim" ou "Plus belle la vie".


Stéphane, le petit-ami de Bernadette est interprété par Luc Etienne
Il veut épouser Bernadette malgré l'avis de ses parents, les Saint-Aimond, qui sont des grands bourgeois (interprétés par François Perrot et Martine Sarcey).
Il est apparemment devenu Producteur exécutif à Los Anegeles.



Béa, l'ami de Pauline, est interprétée par Dorothée Jemma 
Elle vit seule dans un grand et luxueux appartement. Sa mère est partie et son père, diplomate, n'est que très peu présent auprès de sa fille.
La comédienne est notamment la voix française de Jennifer Aniston, Melanie Griffith et Heather Thomas (Jody dans "L'homme qui tombe à pic"). Elle est également la voix de Sally dans "L'Étrange Noël de monsieur Jack".
 

Les voisins des Moreau s'appellent les Tavernier
Le monsieur, très attachant et toujours de bon conseil, est surnommé "Grosso Modo" par toute la famille car il colle la locution dans presque toutes ses phrases. La difficulté pour les Moreau est de ne pas employer ce surnom en sa présence mais ça leur échappe régulièrement !
L'acteur se nomme André Dupon, il a quelques films et séries à son palmarès jusqu'en 1993 ("Jean de Florette", "Manon des sources", "Marie Pervenche" ou "Le château des oliviers").
 
A noter aussi la présence de Fiona Gélin qui joue la soeur de Stéphane et de Perette Pradier qui joue la tante des quatre filles.


 
"La Marette", la grande demeure des Moreau, tient un rôle à part entière dans la série elle aussi. C'est un doux refuge où il fait bon vivre. Elle est située à la campagne du côté de Pontoise, à 25 kms de Paris, et est entourée d'un grand et beau jardin avec bassin et verger que Charles Moreau entretient avec bonheur. Elle est au bord de l'Oise ce qui donne aux uns et aux autres l'occasion de se promener au bord du fleuve par moment.



Chacune des filles y a sa chambre. Celle de Bernadette, avec des posters de chevaux sur les murs, est au sous-sol. Celle de Pauline est au second étage, sous les toits, c'est un grenier aménagé. Cécile a élu domicile dans une toute petite pièce au même étage, elle a couvert les murs de posters de rugby. Quant à Claire, elle est au premier, à côté des parents et surtout de la salle de bain ! 
Au rez-de-chaussée il y a la grande cuisine et le salon/salle à manger où se trouve la cheminée.

 
 
Réalisation et tournage

La série a été réalisée par Roland-Bernard. Son vrai nom est Bernard Rouland, il est le frère aîné de Jean-Paul Rouland et Jacques Rouland que nous connaissions bien à la télévision. Il a également réalisé des épisodes des "Cinq Dernières Minutes" (1958 et 1967) ainsi que la série "Nans le Berger" (1974) que l'on regardait chez moi quand j'étais toute petite et dont j'ai des souvenirs plutôt flous.

Le feuilleton a été tourné en 1981, d'abord en France. A Paris, dans le Val d'Oise (à Jouy-le-Moutier et Pontoise), en Bourgogne (
Noyers-sur-Serein, Vézelay et Saint-Père) et en Bretagne (à l'Île-de-Bréhat). Puis en partie aux Etats-Unis (à San Francisco).

Voici "La Marette" aujourd'hui. Elle se situe au 7bis rue de la Fontaine Bénite à Jouy-le-Moutier (Île-de-France). Le mur d'enceinte et le portail n'existent plus malheureusement.


 
La scène où Paul et Pauline comptent les lumières a été filmée depuis les remparts de Vézelay, le village qu'on y aperçoit et où s'allument les maisons est Saint-Père-sous-Vézelay.
Ci-dessous à gauche, Pauline sur les remparts de Vézelay, elle regarde
Saint-Père. A droite, une vue actuelle depuis ces même remparts.


 
Petite anecdote à propos de la cité médiévale de Noyers-sur-Serein : c'est également dans ce joli petit village, sous les arcades, qu'a été tournée en partie une scène de "La grande vadrouille". On y voit Bourvil et Louis de Funès de nuit en cavale poser leurs bicyclettes contre un mur et se glisser dans une auberge en plein banquet SS.
Ci-dessous à gauche, l'arrivée de la famille Moreau à Noyers-sur-Serein. Les deux autres photos sont actuelles, on y voit le porche sous lequel on passe pour entrer dans le village et les portes vitrées du fameux restaurant de la "Grande Vadrouille" (en bas à droite de l'image). Plus de détails ICI.



 
A noter qu'il y a eu un film s'appelant "L'esprit de famille" en 1979, tiré de la série et réalisé par Jean-Pierre Blanc avec Michel Serrault, Nicole Courcel, Pascale Rocard, Jean-Marie Proslier et Dave (qui joue son propre rôle). Je n'ai jamais vu ce long-métrage.

 
Le générique 

La chanson participe pleinement au charme du feuilleton. Elle est interprétée par Vava, de son vrai nom Valentine Saint-Jean, qui a fait partie du Big Bazar de Michel Fugain.
Le morceau a été composée par Roger Candy et Jean Bouchéty qui ont beaucoup travaillé également avec Michel Fugain et son groupe.
Le thème musical est décliné en version lente et triste ou au contraire rapide et légère au grè de l'histoire.
Un 45 tours est sorti pour le générique, je l'ai trouvé avec joie il y a quelques années déjà.

J'aime beaucoup les paroles de la chanson qui accentuent le côté doux et nostalgique de la série :

"On a joué a la Marette dans le secret des contre-jours.
On cachait nos premières amours
Comme nos premières cigarettes.
Aidez-moi, à sortir des jeux d'enfance,
À me passer de mon passé, à partir parmi les blasés,
En conservant mon innocence"


On peut voir Vava dans le 1er épisode de la série (ci-dessous), elle est chanteuse sur le plateau du jeu télévisé auquel participe Cécile
(émission présentée par Pierre Sabbagh au passage).
Vava a sorti des 45T pour enfants et un 33T reprenant des génériques TV (ICI).


 
 
Les romans

Le feuilleton est tiré d'une série de six romans écrits par Janine Boissard. Le premier intitulé "L'esprit de famille" est paru en 1977. Puis il y a eu "L'avenir de Bernadette" (1980), "Claire et le bonheur" (1981), "Moi Pauline" (1982), "Cécile la poison" (1985) et "Cécile et son amour" (1986). Seuls les 4 premiers romans ont été portés à l'écran.
Ci-contre à gauche Janine Boissard en avril 2015

Pauline est la narratrice des quatre premiers tomes puis c'est Cécile pour les deux derniers. Le premier roman présente la famille et plante le décor, chacun des livres suivants se concentre plutôt sur le parcours d'une des filles.

L'histoire est inspirée de la propre vie de Janine Boissard. Elle a pris des traits de caractère des gens qui l'entouraient, notamment de sa propre famille. Elle a eu elle-même quatre soeurs et un frère, et elle est mère de deux filles et deux garçons. Le fait d'avoir des adolescents autour d'elle et de les écouter parler lui a permis de donner un ton très moderne à son récit.

Au départ elle voulait faire une nouvelle version des "Quatre filles du docteur March", elle avait même songé à nommer son roman "Les quatre filles du Docteur Moreau" et puis son éditeur lui a suggéré de l'appeler "L'esprit" de famille" qui collait parfaitement à l'histoire.
A droite Janine Boissard et Maurice Biraud à l'époque du tournage.
Le livre a eu un succès énorme dès sa sortie, tout comme ceux qui ont suivi et qui étaient à chaque fois très attendus. C'est donc tout naturellement qu'une série a été envisagée pour la télévision. Et c'est Janine Boissard elle-même qui s'en est vue confier l'adaptation ainsi que les dialogues.


 
J'ai pris un énorme plaisir à lire ces romans qui sont écrits avec poésie, tendresse et sincérité, je les ai même dévorés ! Je les ai lus avant de revoir la série afin de pouvoir mieux comparer le texte et son adaptation pour la télévision.
J'ai ainsi pu constater que le feuilleton était très fidèle aux livres, je n'ai pas été déçue et j'ai même au contraire été très agréablement surprise : tous les petits détails du récit sont présents, même ceux qui paraissent anecdotiques, les quartiers d'orange trempés dans le bol de chocolat du petit-déjeuner de Cécile par exemple. Je pense que certains détails échappent d'ailleurs à ceux qui n'ont pas lu les livres auparavant.
On sent que l'adaptation a été faite par l'auteur elle-même et qu'elle a apporté un soin tout particulier au script pour que chaque petite particularité soit ajoutée.
Évidemment certains passages sont raccourcis mais c'est inévitable en portant l'histoire à l'écran sinon il aurait fallu doubler le nombre d'épisodes et cela aurait inévitablement manqué de rythme.

Ce qui fait le plus défaut dans la série télé, ce sont les pensées de Pauline et ses émotions puisque les romans sont écrits à la première personne. C'est d'ailleurs ce qui m'a plu à la lecture car on se sent beaucoup plus proche d'elle. Mais c'est compensé par autre chose que j'ai énormément apprécié : les images d'ambiance de la fin des années 70 et du début des 80's où tout me rappelle de tendres souvenirs d'enfance : les vêtements, la déco, les éléments du mobilier etc....



Ca a été fantastique pour moi de revoir la tapisserie bien typique 70's, le canapé en velours, le fameux téléphone gris Socotel, la télé imitation bois, le vieux transistor, le polaroïd (voir photo avec Charles Moreau plus haut à droite) et toutes les voitures dans la rue, les 2 CV, 4L, GS, R12 et autres 305 pour ne citer qu'elles.



J'ai tellement regardé tous les éléments derrière l'action principale que j'en oubliais parfois d'écouter les protagonistes parler au premier plan et que j'étais obligée de revenir en arrière pour revoir la scène !
 
J'ai adoré ces tranches de vie du quotidien où on voit les personnages préparer les repas en cuisine ou lorsqu'ils sont à table en train de manger. Je me suis revue moi-même en train de regarder ma grand-mère cuisiner. Ce sont des petites scènes anodines mais qui donnent tout son charme à la série et mettent du baume au coeur dans un monde où tout va si vite et où l'on prend à peine le temps de vivre.



Je me suis sentie complètement immergée dans un univers que je connaissais bien et qui m'était très familier et chaque épisode a été pour moi une occasion d'être transportée dans une bulle apaisante (comme je l'avais été pour "Papa Poule").
Après le visionnage du dernier épisode, j'avoue avoir même ressenti un grand vide, comme une page qui se tournait... comme si j'avais moi aussi tourné une page de mon  propre passé. Oui, je sais, je suis trop sensible et trop sentimentale !
 
En lisant les livres je me suis aussi rendue compte à quel point je me sentais proche des émotions de Pauline, de ses interrogations sur la vie et sur le bonheur. De sa manière d'être attachée aux détails qui l'entourent, ces petits riens du quotidien qui rassurent et qui font qu'on se sent bien dans son nid douillet familial : une odeur familière, un petit bruit qu'on reconnait ou le geste machinal d'un de nos proches. Cela correspond totalement à ma sensibilité et à ma manière d'appréhender mon environnement également. 

J'aime aussi la façon dont elle tombe amoureuse de Pierre puis de Paul, s'attachant beaucoup plus à leur personnalité, leur âme et leur sensibilité qu'a leur physique (au départ en tout cas), avec une attirance indéfinissable, troublante et enivrante.
A l'époque, je vibrais aux émotions de Pauline et à travers son coeur si romantique, il en est toujours de même aujourd'hui, 30 ans après, mais avec plus d'intensité.




Il faut ajouter qu'en plus de la tendresse et de l'émotion, il y a aussi beaucoup d'humour dans la série (romans et feuilletons), on passe souvent des larmes aux rires, et vice versa, au grè des petits malheurs et des grands bonheurs de la famille Moreau.


 
Ce qui est vraiment formidable, c'est que chacun peut y puiser quelque chose, se replonger dans une situation qu'il a connu et se reconnaitre dans le caractère de l'un ou de l'autre des personnages, notamment des 4 filles car elles ont chacune un tempérament bien à part.
Ce que j'aime avant tout et ce qui en ressort au final, c'est que l'amour familial est capital pour l'équilibre et la construction des enfants et qu'il faut profiter de chaque instant passé auprès de ceux que l'on aime.
Comme il est écrit dans le roman, "Avoir l'esprit de famille, c'est aimer se retrouver parmi les siens, non pour s'y enfermer, mais pour y prendre des forces afin de mieux s'ouvrir aux autres". 

J'aime également beaucoup cette très belle phrase de Pauline qui me parle tout particulièrement :
"Moi je crois qu'on garde toute sa vie, en soi, l'enfant qu'on a été. On a beau l'habiller de sérieux, de principes, de responsabilités ou d'insouciance, il est là, et vous regarde de son regard d'avant. Vous ouvrez la fenêtre, il passe ; il sommeille dans cette odeur, danse derrière les yeux fermés, rit entre les larmes et quand on l'attend le moins, un vent le porte jusqu'au coeur".



Une chose est sûre, je retournerai voir les Moreau régulièrement et toujours avec le même plaisir pour m'immerger dans leur joie et dans leur tendresse bienfaisantes.
 
Merci infiniment à Janine Boissard de nous avoir offert ces magnifiques romans et de les avoir si joliment adaptés pour la télévision. Merci aux acteurs d'avoir si bien interprétés ces personnages en les rendant attachants, particulièrement Véronique Delbourg qui a incarné une Pauline magnifique, douce et émouvante. Et une grande pensée pour Maurice Biraud, Erik Colin et Denise Grey.

Pour conclure, voici le générique accompagné d'un diaporama que j'ai fait avec de nombreuses images tirées des 7 épisodes (à ne pas regarder si l'on n'a pas vu la série ou lu les livres pour ne pas se gâcher l'intrigue de l'histoire)

Pour info, le feuilleton édité chez Koba Video est disponible en une édition double DVD avec en prime une interview touchante et très intéressante de Janine Boissard.

Merci beaucoup au site du cinéma français TOUT EN IMAGES ! : 
http://php88.free.fr/bdff/index.php?p=accueil
et à Annuséries.com : http://www.a-suivre.org/annuseries/

Partager cet article

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Télé
commenter cet article

commentaires

Pascal 22/04/2017 22:11

Bonjour

Ravi d'avoir d'en savoir un peu plus sur cette série que j'ai pu revoir avec bonheur sur internet. Il y avait selon moi peut être un peu trop de sentimentalisme parfois, mais l'atmosphère et bien sûr "l'esprit" était vraiment agréable. Quel plaisir de revoir ces acteurs authentiques et puis la douce nostalgie que l'on ressent à travers ces images de la vie quotidienne d'il y a plus de 35 ans...!

On devrait créer un "club de la Marette" qui réunirait tous les nostalgiques de cette époque !

Merci pour ce bel article et bravo pour votre blog !

Pascal

Nath-Didile 22/04/2017 22:57

Bonjour Pascal, ravie de vous avoir replongé dans les souvenirs de cette jolie série. Merci pour les compliments, ça me touche beaucoup. "Le "club de la marette", j'aime l'idée !

soizic 19/12/2016 20:08

Bonjour
N'y a t'il pas de période plus propice pour revoir les épisodes du feuilleton "l'esprit de famille" à quelques jours de Noel et se remémorer nos Noels passés en famille alors que nous avions plusieurs années de moins.
Soizic

Nath-Didile 27/03/2017 15:34

Oui tu as raison Soizic, ça va bien avec la période de Noël.

soizic 17/11/2016 12:07

bonjour,
je pense avoir trouvé le nom de la comédienne interprètant le role d'Elysabeth dans le feuilleton "l'esprit de famille" il s'agit je crois de Josette Merienne.
Soizic.

Phil 05/11/2016 18:53

Bonjour,
Lors de son dernier passage à la télévision, en 1988, j'avais enregistré sur K7 le film de 1h30 de l'Esprit de famille de 1978, fait par Jean-Pierre Blanc/Janine Boissard avec Michel Serrault, Nicole Courcel, Pascale Rocard, Sylvain Joubert, Jean-Marie Proslier, André Torrent, Dave...
L'ayant revisionné récemment, il représente un très bon résumé de l'excellente série de 7 épisodes en téléfilms de 1982 qui est une apothéose de l'histoire.

Nath-Didile 27/03/2017 15:32

Bonjour Phil, je n'ai jamais vu le film donc je ne peux pas juger. Je pense que j'aurais du mal à rentrer dedans, j'aime trop la série.

soizic 29/10/2016 13:33

bonjour,
J'aimerais connaitre le nom de la comedienne qui joue le role d"Elysabeth dans le feuilleton l'esprit de famille.Je sais que je me répete et que chacun vous le dit dans chaque commentaire mais mille fois merci pour votre blogue qui nous permet de voir et revoir cet excellent feuilleton dont personnellement je ne me lasse pas et qui vous a couté de nombreuses heures
de recherches et de travail. merci Nath Didile Soizic.

Nath-Didile 27/03/2017 15:33

ah zut, c'est vous qui aviez répondu, je n'avais pas fait attention, désolée...

Nath-Didile 27/03/2017 15:31

Bonjour Soizic, merci beaucoup pour tous ces gentils compliments ! Quelqu'un a répondu à votre question plus haut, il s'agirait de Josette Merienne. Sinon vous verrez tous les acteurs de la série ici sur ce site : http://php88.free.fr/bdff/image_film.php?ID=1914

Yasmina 26/09/2016 22:33

Je ne me lasse pas de la série. Quelle nostalgie. On devrait organiser une rencontre autour de la série. Merci pour ce blog. Formidable.

Nath-Didile 27/09/2016 22:05

avec plaisir Yasmina, merci encore à toi ! :-)

Yasmina 27/09/2016 19:53

Il y a 15 ans, j ai pas mal tourné du côté de pontoise à la recherche d une maison. Je suis allée à jouy, sans savoir que la serie de mon enfance y avait été tournée. Grace à ton blog, on decouvre pas mal d infos. Encore merci pour ce beau travail !

Nath-Didile 26/09/2016 22:36

Merci pour ton message Yasmina et tes compliments. Oui il faudrait faire un "pélerinage" !

soizic 01/08/2016 19:29

Je suis allée il y a peu sur l'ile de Brehat, l'ile aux fleurs.Du bateau en arrivant, j'ai cru vivre un instant l'arrivée de Pauline sur l'ile. L'hotel blanc est toujours là.C'est une ile magnifique avec ses palmiers, ses agapanthes, ses chèvre feuille.Les rues sont identiques, la place a un peu changé , plus d'échopes et de crèperies,mais à l'interieur de l'ile c"est magique. De temps à autre on entend une sonnette de vélo je suis allée au phare du paon toujours identique au feuilleton avec au large ses petites iles, j'ai pensé à l'ile au cafard.rien n'a vraiment changé mais je n'ai pas trouvé le manoir d'Eloise la tante de Béatrice.Tout est si calme,on est envahi par une telle sérénité.J'ai vraiment eu un serrement au coeur lorsque j"ai du le soir reprendre le bateau.merveilleuse journée. Merci à vous Nath pour votre blog c'est une très belle réussite.

Josi Ane 05/02/2017 17:18

Bonjour Nath_ Didile Merci beaucoup pour vôtre blog sur "L esprit de famille " je suis fan moi aussi de la série et je suis bien contente d avoir tout ces renseignements avec vous , notemment l adresse de la "Marette" est ce que vous avez un compte facebook ? pour en discuter .... merci

Nath-Didile 21/09/2016 10:05

Ca serait marrant un "Esprit de famille" Tour !

Ricky M. 21/09/2016 03:29

Soizic,
Comme j'aimerai connaître un jour la Bretagne qui me semble être une région apaisante et très belle. Mais si en plus je pouvais voir les lieux où on été tournés les scènes de ce feuilleton comme l'ile de Brehat ou la terrasse en Bourgogne ou Pauline écrivait ses mémoires sur un banc, la maison familiale de Paris, etc...
Qui se sent capable de nous organiser un circuit en groupe ?

Nath-Didile 09/09/2016 15:50

Merci pour ce compte-rendu de votre passage à Bréhat Soizic et votre description des lieux. Et merci encore pour les compliments :-)

soizic 29/07/2016 19:46

bonsoir,
Je pense avoir lu quelque part que certaines scènes du feuilleton 'l'esprit de famille ' ont été tournées en Belgique, est ce vrai, si oui est il possible de connaitre lesquelles.
très agréable feuilleton , et apaisant .malgré les problemes de drogues , la maladie , les chagrins d'amour.et la violence aussi mais en comparaison avec notre actualité,cela fait du bien de se retourner dans ces années là, et de replonger dans nos souvenirs.Merci pour votre blog

soizic

Nath-Didile 29/07/2016 19:52

Merci pour votre message Soizic. Je ne sais pas du tout pour les scènes tournées en Belgique, je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider.

Colette 20/07/2016 23:08

Quel plaisir de redécouvrir ce feuilleton, par votre intermédiaire. J'ai 60 ans et ce feuilleton m'a beaucoup touchée. Beaucoup marquée... Comme vous j'ai aimé les ambiances, les relations familiales, les drames et les joies, les intrigues amoureuse. J'ai envié ce cocon douillet, cet amour filial, cette bourgeoisie de banlieue... J'ai même été amoureuse d'Erik Colin et par l'intermédiaire de votre blog, j'ai donc découvert qu'il était décédé... Ben, non... je n'avais pas envie de ça moi... je voulais qu'ils durent et perdurent ces personnages... ils étaient immortels... Quel beau feuilleton... Merci pour ce come-back.

Ricky M. 21/09/2016 03:23

Oui Colette !
Comme vous, j'aimerai que les gens que j'ai aimé soient immortels et ne vieillissent pas (car les injures du temps ne sont pas toujours tendres avec nos visages et nos corps)
Malheureusement nous sommes impuissants ! Heureusement qu'il nous reste des films et photos pour nous souvenirs de ces chers disparus ou personnes perdues de vue.

Nath-Didile 20/07/2016 23:27

Bonjour Colette, merci beaucoup pour votre message et vos souvenirs remplis d'émotions. Je suis heureuse d'avoir pu vous permettre de vous replonger dans cette série si attachante.

Khémi 13/07/2016 18:38

Bonjour. Une amie m'a dit qu'un super blog était fait sur l'esprit de famille. Je suis Cécile, la Poison et c'est avec émotion que je me suis replongée dans l'univers de cette série qui a tant comptée pour moi. Les souvenirs de tournage sont intacts et la famille soudée que l'on voit à l'écran existait aussi lors du tournage. Toute l'équipe était chaleureuse. Merci pour ce voyage dans le temps

Josi Ane 05/02/2017 17:23

Bonjour Cécile ! la poison je suis fan de la série et très heureuse d avoir tout ces renseignements grace à Nat Didile .... tous les rôles m ont beaucoup touchés et j aimerai bien avoir votre facebook pour en discuter ..... merci beaucoup Cécile et bisous

Ricky M. 21/09/2016 03:19

Waow ! Le privilège d'avoir un message de Cécile la poison !
C'est la récompense de tout un travail sérieux et passionné !
Comme ce serait génial si Véronique Delbourg, Paul Barge et les autres pouvaient laisser un petit témoignage à leur tour ! Peut-être que Cécile la poison pourrait leur suggérer si elle a gardé des contacts avec eux?
En tout cas, une chose me comblerait de bonheur ; c'est qu'une organisation se crée pour organiser un petit voyage à travers la France sur quelques jours pour marcher sur les pas de Pauline en allant dans les lieux de tournages , et passant devant la célèbre maison.
Qui se sent capable de planifier ce circuit ? :-)

Nath-Didile 15/07/2016 20:06

oooooooooh Cécile la poison en personne ! ^^ Merci beaucoup Khémi pour ton message, ça me fait extrêmement plaisir que tu aies pris le temps d'écrire ces quelques lignes et merci pour tes compliments. Nous avons sensiblement le même âge et comme tu l'as lu je m'identifiais beaucoup à ton personnage dans la série, forcément. Ravie que grâce à mon article tu aies pu replonger dans l'ambiance du tournage. Amicalement :-)

soizicfrost 10/07/2016 20:46

j'ai beaucoup hésité à écrire pour vous remercier de tout ce que vous avez écrit sur le feuilleton l'esprit de famille par timidité certainement. J'ai les dvd et les livres de ce feuilleton je ne me lasse pas de relire ,de revoir les épisodes du feuilleton sur internet surtout car j'ai la chance de visionner un nouvel épisode lorsque la nostalgie me prend. Une foule de sentiments mélangés remontent en surface.la famille que j"aurai aimé avoir et beaucoup d"autres choses aussi.Il est vrai que les comédiens étaient excellents , que le rire de Maurice Biraud manque, j'ai également été très triste du départ si discret d'Eric Colin pour qui j'avais une préférence.sa voix chaude et douce dans les doublages manque beaucoup. J"ai appris en vous lisant beaucoup sur ce feuilleton , les lieux de tournage , sur les personnages aussi et je relis les livres de Jeanine Boissard avec un autre regard.merci por tout

soizic

Nath-Didile 15/07/2016 20:01

Bonjour Soizic. Eh bien tu as bien fait d'aller au delà de ta timidité et d'écrire ce message car il me fait très plaisir et je suis heureuse de t'avoir rappeler de bons souvenirs de cette série que j'aimais tant aussi. :-)

JCANTONNY 05/06/2016 02:55

Mais c'est normal Nath-Didile, à travers ce document j'y est ressenti la passion que même des journalistes n'ont plus et votre recherche pointilleuse y est riche en détail, c'est rare une telle passion que je partage depuis sa sortie un soir en deuxième partie sur TF1, que de souvenirs à jamais graver dans mon esprit ...
JCANTONNY

Nath-Didile 23/06/2016 11:22

Merci encore JC, c'est vraiment gentil et ça me touche.

JCANTONNY 06/05/2016 06:23

Mes compliments chère Nath-Didile pour ce parcours sans faute et de m'avoir fait revire ce Feuilleton que je regarde encore en boucle ... et je n'ai pas hésité à diffuser votre lien sur mon Site Professionnel car tant de richesse et passion vous y avait mise et que je sent du cœur ... Mérite qu'on parle de votre article tellement complet ... Je ne manquerai pas d'y revenir pour parfaire cette richesse et la faire partager avec d'Autres ...
JCANTONNY
http://jcantonny.bookspace.fr

Nath-Didile 25/05/2016 16:35

Merci beaucoup pour les compliments JC et merci pour le partage de mon article sur votre site professionnel, c'est gentil :-)

JCANTONNY 06/05/2016 06:01

Que dire de plus de se qui est déjà dis et commenter avec de riches documents et revivre tous ces moments inoubliables ... Ha l'Esprit de Famille quand tu nous tiens et ce même des Années plus tard et toujours là ... et j'ai lu les Livres aussi et quel dommage qui n'ont pas pu être porter à l'écran les suites pour cause de décès de Maurice Biraud.
JCANTONNY

Nath-Didile 25/05/2016 16:35

Bonjour JC, désolée de ne répondre que maintenant mais je n'avais pas eu de notifications pour vos messages sur mon article.

Véro 16/04/2016 23:04

Le voyage sur votre blog se poursuit. Escale sur ce feuilleton que, j'avoue, j'avais oublié... Il me rappelle de bons moments: un rendez-vous en famille, blottie dans le canapé... Merci pour vos textes qui transcrivent très bien ce que je ressens... Je vais faire une pause et reviendrai très vite car la nostalgie semble pointer son nez! Bravo pour vos articles si complets.

Nath-Didile 17/04/2016 00:44

Merci pour les compliments Véro, ravie que vous appréciez le plongeon dans le passé grâce à mes articles.

Nathalie 08/04/2016 00:22

Bonsoir,
Ce soir ... Une discussion avec ma fille Pauline qui va bientôt avoir 20 ans, discussion dans laquelle je lui disais que j'avais tjrs aimé le prénom Pauline et que c'était sans doute lié à une série que je regardais qd j'avais 12-13 ans .... et que j'adorais ... Je lui raconte un peu mes souvenirs de cette série...la jeune fille Pauline, romantique, belle ... ses amoureux... la Bretagne ... bref ... Nostalgie .. mais trou de mémoire...impossible de retrouver le nom de cette série (l'âge sans doute ;) )... Magie d'internet .. et tous mes souvenirs reviennent.. "L'esprit de famille" .. mais oui, c'était ça !!! Et me revoilà replongée dans ces belles années que sont celles de l'adolescence ...
Et comme bcp de quadras ayant déposé des commentaires sur votre blog...moi aussi je vais commander le dvd... pour partager cette série avec ma fille Pauline ..
Merci bcp pour votre blog.
Nathalie (de Bordeaux)

Ricky M. 21/09/2016 03:09

Ma grand-mère maternelle s'appelait Pauline. Un très joli prénom que j'aimerai retrouver un jour chez mes descendants

Nath-Didile 08/04/2016 00:25

ah tiens, une Nathalie de Bordeaux comme moi, c'est rigolo ça ! Si tu es de 1970, on est vraiment pareille jusqu'au bout !
Je suis vraiment ravie d'avoir pu te rappeler de beaux souvenirs de cette merveilleuse série. Quelle jolie idée d'avoir appelé ta fille Pauline comme la douce héroïne des livres et de la série.
Merci pour ton message et te compliments.

christine 25/11/2015 17:37

merci pour cet article sur tous les protagonistes de cette belle série que je regarde encore avec nostalgie...J'ai lu les livres plusieurs fois !

Nath-Didile 26/11/2015 16:58

Bonjour Christine, moi aussi je relis les livres régulièrement, un vrai bonheur à chaque fois. Merci pour ton passage sur mon blog :-)

Ricky M. 25/11/2015 03:40

Je voulais rajouter ; qu'outre le fait d'être nostalgique ; j'ai quand même beaucoup de mal à voir les acteurs/actrices que j'admirais ; dont le temps n'a pas épargnés physiquement.
J'ai beaucoup de mal avec le temps qui passe : même si nous n'avons pas le choix et devons avancer.
Encore quand on vieillit bien ; ça va mais lorsque je vois certaines personnes que j'ai connu très belles ; dont le temps a marqué leur visages ou leur corps ; ça me mine le moral.
Il y en a qui échappent à cette fatalité en vieillissant bien ; mais c'est rare

Nath-Didile 26/11/2015 16:49

Oui tu as raison, le temps qui passe est parfois cruel, on garde une image idyllique des gens et des acteurs, parfois ça fait un choc quand on les revoit 30 ans plus tard !

Oh génial tu as retrouvé Luc Etienne ! C'est sûrement lui, ça dit à la fin qu'il a été acteur de 1976 à 1978 donc c'est bien lui ! Je vais donc pouvoir complèter mon article, merci à toi pour les recherches et merci pour le lien ! :-)

Ricky M. 26/11/2015 04:49

Je reviens vers vous concernant l'acteur Luc Etienne dont vous n'aviez aucune trace en dehors du rôle de Stéphane dans l'Esprit de famille.
Je viens de tomber sur un lien où la ressemblance avec l'acteur sur la photo me semble très proche.
S'il s'agit bien de lui, il semblerait si je comprend bien qu'il serait producteur à Los Angeles.
Une belle reconversion (surtout quand on voit la liste des films auxquels il a contribué)
On n'aurait pas pensé en le voyant dans la série.
Voilà; si ça peut vous servir pour compléter votre blog :-)
https://www.linkedin.com/in/luc-etienne-58a817b

Ricky M. 25/11/2015 03:34

Tout d'abord un grand merci pour ces infos riches que vous nous avez fourni sur l'actualité des acteurs de ce feuilleton des années 80 ; complétées avec bonne idée sur des renseignements sur les lieux de tournages.
C'est incroyable comme nos pensées et émotions se rejoignent !
Ce feuilleton me ramène à mon enfance ; du temps ou la famille était soudée et où les machines n'avaient pas encore totalement pris le dessus sur le rythme de la vie.
Cette vie là qui me semblait alors plus chaleureuse et plus à hauteur humaine ; je la regarde avec nostalgie dans le rétroviseur de ma vie.
On me reproche d'être trop nostalgique ; sans doute à cause de l'enfant au fond de moi qui ne m'a jamais vraiment quitté.
J'ai aussi un côté sentimental qui ne me facilite pas la tâche et m'a souvent fait perdre du temps avec les mauvaises personnes auxquelles j'ouvrais mon coeur et qui ont fini par le blesser.
Je me souviens du temps où je faisais une formation dans la grande distrib. vers 88/89 ; avoir passé à ma caisse Paul Barge. J'en revenais pas ! Je ne sais plus si j'ai osé lui demandé si c'était lui. Il avait acheté un simple petit paquet de lessive à la main. lol
J'avais acheté le double dvd de l'esprit de famille ; mais depuis deux jours ; je suis tombé par hasard sur les épisodes sur Youtube et je n'ai pu m'empêcher de les revoir malgré que j'ai les dvd.
Comme vous je retrouve avec une nostalgie mi amusée mi regrettée tous ces décors, les tapisseries à fleurs baroques , le téléphone à clavier, les tenues à mi chemin entre la fin des 70 et le début des 80,Les moments de partages avec la famille. J'ai même repensé à mes 1er voyages aux states lorsque j'étais encore chez ma mère à l'âge de l'insouciance ; plein d'espoir en l'avenir (aujourd'hui avec la crise ; bien compliqué de retourner aux states ; du coup j'ai eu l'impression de retourner sur mes pas à San Francisco et revoir les quartiers que j'avais visité)
Enfin merci pour tout ! Tout ce que vous ressentez ; je le ressens également à l'identique !
Et comme Pauline (je ne m'en cache pas) j'aurais tendance à trop me poser de question sur l'existence et d'accorder trop facilement ma confiance aux gens et en souffrir par la suite.
Dommage que que n'en sachiez pas plus sur l'acteur qui jouait Stéphane. C'est bizarre comme les gens peuvent disparaître sans laisser de trace !
J'aurai aimé savoir une chose également. Lors de l'épisode à San Francisco ; Pauline fréquente un américain ; je ne sais pas pourquoi ; mais son visage me semble connu. Sauriez vous me dire de qui il s'agit et ce qu'il est devenu ?
En vous remerciant par avance.

Nath-Didile 26/11/2015 16:46

Bonjour Ricky, merci pour ce long message qui m'a fait très plaisir à lire. Ravie de savoir que je partage beaucoup d'impressions sur la série avec toi.

Merci pour les souvenirs et anecdotes.
Je fais comme toi, j'accorde trop facilement ma confiance ce qui fait que je me prends parfois des baffes, mais tant pis, on ne se refait pas !

Je n'ai aucune idée du nom de l'acteur qui interpréte le copain des Etats-Unis, je suis désolée...

Cécile la Poison 17/11/2015 08:55

C'est vrai que la série fait un peu datée avec le recul , mais aujourd'hui c'est ce qui fait son charme , mais sans doute que les interrogations des jeunes filles sont les mêmes de nos jours !!!
Pour Véronique Delbourg, elle a certainement été choisie pour le rôle de Pauline pour son visage angélique , mais j'avais lu , il y a longtemps, qu'elle en avait eu marre de cette image de fille romantique et qu'elle voulait interpréter des personnages plus nuancés .
Maurice Biraud , lui, est décédé peu après le tournage de la série, comme le docteur Moreau dans les livres , qui meurt soudainement , quelques temps après le mariage de Pauline et Paul si mes souvenirs sont exacts.

Nath-Didile 17/11/2015 16:46

Oui tu as raison Cécile, étrange parallèle entre le docteur Moreau et Maurice Bireau.

  • : Les petits dossiers des Copains d'abord
  • Les petits dossiers des Copains d'abord
  • : Souvenirs des années 70 et 80 : musique, ciné, émissions télé, dessins animés, séries, pub, jeux, jouets, petites douceurs régressives, produits et marques disparus etc ...
  • Contact

Si mes calculs sont bons ...

Le blog a reçu plus de 1 million de visites depuis sa création le 17 aout 2011


164 articles sont en ligne
 

Dernière mise à jour  : 20 avril 2017
 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles du blog

MUSIQUE :

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
- "Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
- "Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé
 

PUB :

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam

L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
- La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste

- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale


JEUX ET JOUETS :

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
- Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
Les jouets du catalogue La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jouets du catalogue La Redoute 1978-79


CINE :

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage

- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985


PETITES DOUCEURS REGRESSIVES :

- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's

- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale


TELE :

Les speakerines des 70-80's
- La Pierre blanche
- Papivole"
- Waldo Kitty
- Declic (Vision on)
- Matt et Jenny
- Les années collège
- Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Les Visiteurs de Noël
- Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Télétactica
- Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera

- Les brigades du tigre
- Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Mon ami Ben
- L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Téléchat

- Les voyageurs de l'histoire
- La série télé Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Les Visiteurs de notre enfance
- L'émission Maxi Tête
 

SOUVENIRS D'ENFANCE :

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
-
Les barils de lessive décorés des 70's
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget

- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Mon sapin Pif Gadget

- Le Formica, c'est formidable !
- Le club Dial
- Les puzzles Six de Savoie
Les fournitures scolaires des années 70-80
- Le magazine Top 50 et ses posters
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré


L'ILE AUX ENFANTS/ CASIMIR :

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants

- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May

- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants
- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- "L'origine de ma passion pour Casimir"

Mon vide-grenier virtuel

 Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux enfants et j'habite Bordeaux. Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image.

Sites et blogs amis

Mon forum d'amis autour
de la culture 70-80's

Forum-des-Copains-d-abord.jpg

Mon blog de recettes

C-est-moi-qui-l-ai-fait.jpg    

Le site officiel de mes amis Osibo

Osibo News long 

Le grenier de la télé de mon ami dGé

Grenier-de-la-tele.jpg

Autres blogs amis

Malle de Casimir 

bannièrerecresouvenirs

Jeux de 20h
 



 

 Liens commerciaux


 

 

Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).
 

66942 119491734892480 1910590478 n

A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection)


 

"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance. (Pollux)