Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les petits dossiers des Copains d'abord

Les petits dossiers des Copains d'abord

Souvenirs des années 70-80's : pubs, ciné, émissions télé, séries, dessins animés, jeux, jouets, produits disparus, bonbons, petites douceurs régressives, Casimir et l'île aux enfants

Publié le par Les Copains d'abord
Publié dans : #Souvenirs d'enfance

Impossible de passer à côté de la "pin's mania" qui a déferlé sur la France à la fin des années 80 et au début des années 90. Qu'on ait été enfant, ado ou adulte à ce moment-là, on n'y a pas échappé. On les mettait sur nos pulls, nos vestes en jean, nos sacs ou nos trousses.
On a tous encore aujourd'hui chez nous quelques pin's qui traînent au fond d'un tiroir.


J'en ai gardés moi-même plusieurs de cette période, notamment deux auxquels je tiens particulièrement de "La légende de Zelda" auquel je jouais sur NES (Nintendo) au même moment et que j'ai portés fièrement sur mes pulls au lycée.
Aujourd'hui j'en ai une grande collection thématique. Je la présenterai à la fin de l'article.

Ci-dessous mes pin's Zelda et une photo de 1988 où je porte Link sur mon pull. J'avais 18 ans.

 

 

Origines

 

Le phénomène est parti des Etats-Unis à l'occasion des jeux olympiques de Los Angelès en 1984. Budweiser, un des sponsors, avait installé une tente où les collectionneurs pouvaient échanger ces petits objets promotionnels.
A cette époque, ils ne se fixaient pas avec une attache mais avec une sorte de petit écrou vissé sur une tige filetée à l'envers du vêtement.
L'attache que l'on connait tous s'appelle "tack", inventée par un Américain. C'est l'attache papillon qui est la plus commune, en métal ou en plastique.

Pour info, le mot pin's vient de l'anglais to pin : punaiser.

Le phénomène était totalement inédit. Personne n'aurait parié sur le succès de ces nouveaux objets publicitaires. Autour des stades pendant ces J.O de 1984, les pin's, notamment Coca Cola, s'arrachaient entre fans.
Un responsable du marketing pour la Coca-Cola Bottling Company de Los Angeles déclarait à cette occasion "Je n'arrive toujours pas à croire que les gens acceptent de porter votre publicité et de la payer".
Eh oui, un support publicitaire qui se vend, se porte, s’échange et se collectionne, le rêve pour les entreprises !

 

 

En France

 

La première tentative d'épinglettes (comme les appelait mon grand-père) date de 1956. Europe N°1 en sortit lors de sa création mais sans avoir beaucoup de succès car leur faible nombre ne permit pas une large diffusion.

L’ORTF créa également un insigne en 1968 pour les jeux olympiques d'hiver de Grenoble (ci-contre à droite, signé Decat). Il y avait une épingle pour le fermer mais l'objet en métal émaillé ressemblait déjà beaucoup à un pin's.
 

En 1975 un pin's du Comité d'Entreprise d'Antenne 2 reprenait le logo de la chaîne dessiné par le peintre Georges Mathieu (à gauche).

Mais la vraie déferlante a démarré en 1987 avec les pin's du tournoi de Roland Garros. Cette année-là, le responsable marketing de la compétition de tennis, Gilles Bertoni (en photo ci-dessous), cherchait une idée de cadeau à offrir aux entreprises partenaires.

L'année précédente, des journalistes de NBC sports, chaîne de télévision américaine, lui avait offert en cadeau un petit pin's avec leur logo (une queue de paon arc-en-ciel). Il le trouvait très joli et le portrait sur ses vestes. Il s'en souvint lors du lancement en 1987 de la ligne Roland-Garros - Ray Ban.  Il offrait un pin's pour tout acheteur d'une paire de lunettes et se retrouva submergé par les demandes. Ça a été le déclic, Roland Garros aurait dorénavant une politique du pin's.
La même année, à l'Open de Bercy, il innova en reproduisant l'affiche du tournoi sur une série de 7 pin's, une couleur par jour, à destination des V.I.P présents lors de la compétition (ci-dessus à droite).

Pour Roland Garros, il fit fabriquer 4 pin's en couleurs et un blanc. Le succès dépassa très largement ses espérances. Les joueurs et les spectateurs s'arrachèrent ce petit objet, signe de ralliement à la compétition. 

Pour les 40 ans de Gilles Bertoni, en 1999, 150 copains venus de toute la France avaient organisé une fête à son insu, chacun arborait un pin's à son effigie (ci-dessus).

Les entreprises spécialisées n'existant pas au départ, ce sont donc les fabricants de médailles et d'insignes civils et militaires qui se sont convertis à ce support en adaptant leur savoir-faire. La première et la plus connue a été la maison Arthus-Bertrand (fondée en 1803).

L'ancien publicitaire Nicolas Arthus-Bertrand,
ci-contre à droite, (cousin du photographe Yann Arthus-Bertrand) était à la tête de l'entreprise en 1987, c'était un ami de Gilles Bertoni et il a grandement participé à lancer la mode du pin's en France. C'est en effet lui qui fit fabriquer dans ses ateliers les premiers pin's (Roland Garros et Open de Bercy donc). 

 

 

Pin's mania
 

Très rapidement ce petit gadget ludique a connu un vent de folie auprès du public et la demande a explosé. C'était un véritable phénomène de société, touchant indistinctement les générations et les classes sociales.

C'était aussi en puissant phénomène marketing, un nouveau média à part entière, apportant une notoriété dix fois plus efficace et plus économique qu'une grosse campagne de pub. 

Chaque entreprise, chaque marque, chaque association avait ses propres pin's et les distribuait gratuitement ou les faisait gagner lors de jeux concours.

Les pin's étaient apparus aux Etats-Unis, mais la France a été le premier pays où ils déchaînaient une telle passion.

 


En 1988, la maison Arthus-Bertrand fabriquait plus d'un million de pin's par mois.
En 1990, 3 millions de pin's étaient produits mensuellement en France et 240 millions étaient importées. Quelque 800 modèles étaient créés chaque semaine.
Le marché du pin’s  a atteint près de 3 milliards de francs en 1992.

Tous les médias se sont emparés du phénomène en multipliant les sujets et les articles sur cette nouvelle mode.

Ci-dessous, un jeu organisé par Europe 1 et Paris Match. Il fallait donner le nombre exact de pin's sur la photo en bas à gauche et reconnaître ceux qui avaient été floutés sur l'image à droite (cliquez pour voir en plus grand). 

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Les entreprises alimentaient elles-mêmes la folie du marché en faisant fabriquer des séries limitées (comptées par huissier, pour éviter les copies). Ces pin's rares ont déclenché une vraie hystérie chez les collectionneurs. Certains atteignant des sommets au niveau des prix.
Un petit défaut d'émaillage ou même une copie pirate réussie pouvaient faire la rareté de l'objet et la hausse de sa valeur.

Les marques proposaient aussi des séries spéciales à collectionner. Certaines étaient même présentées en coffrets collectors.


Exemple à droite : une boite de 8 pin's Caisse d'Epargne que j'ai achetée chez Emmaüs il y a quelques années.

Ci-dessous coffret Citroën, Kodak et Lustucru (cliquez pour voir en grand).

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Coffret Oasis avec les dessins de Margerin et série limitée Mylène Farmer.

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Collection James Bond en coffret.

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile


Personnellement j'aime beaucoup ces séries collectors et plus particulièrement les pin's qui forment un ensemble complet ou un slogan une fois mis les uns à côté des autres.

Exemples ci-dessous avec les 5 pin's Lactel et les 4 chiffres de l'année 1992 pour les J.O d'Albertville.


6 pin's pour reconstituer le panorama de la presqu'île de Quiberon.


Ricard et Suze (dans le désordre).


8 pin's Legal, reprenant le slogan de la pub télé.


Delichoc en 8 lettres ("pas mieux" !)


Mir laine et son fameux slogan.

 


Différentes qualités

 

Tous les pin's ne se valaient pas en qualité.

Les  plus communs (ceux qui étaient fabriqués en grande série à Taiwan par exemple), étaient faits de fine épaisseur de métal, sans relief ou presque. Ils étaient simplement tamponnés à la peinture ou sérigraphiés et parfois recouverts de résine translucide Epoxy. Cette matière ayant tendance à jaunir avec le temps et à se rayer, ces pin's vieillissent mal.
Les pin's bas de gamme ont inondé le marché avec des contrefaçons de grandes marques ou édités sans copyright. Pas toujours facile de s'y retrouver à l'époque.

Ci-dessus à droite un exemple de pin's sérigraphié et recouvert d'epoxy. Ce sont des reproductions de couvertures de magazines Télé Poche.

Ci-dessous, des pin's Télé Poche encore. Même dessin original mais techniques totalement différentes pour la matrice métallique et la décoration couleurs. Le second a également reçu une couche de résine.
 


Dans la catégorie intermédiaire, on trouvait les pin’s en émail à froid (faux émail). Ils étaient un peu plus épais que les précédents, les reliefs étaient plus visibles et les détails plus fins. La peinture étaient appliquée dans chaque cloisonnement.



Il y avait aussi les pin's moulés directement en relief, en métal ou résine, comme par exemple les bouteilles de parfum ou de boisson en miniature (ci-contre à gauche).

 

Et puis il y avait les pin's de très bonne qualité, beaucoup plus épais, la plupart du temps en zamak, un alliage de zinc, d'aluminium, de magnésium (et parfois de cuivre). Les alvéoles étaient remplies d'émail de synthèse (résine) puis dorées ou argentées (le zamak étant gris à la base).


En haut du tableau, on trouvait les pin's en émail grand feu, toujours sur support en zamak. La technique  de l'émaillage grand feu demande des cuissons à haute température pour les poudres d'émail colorées, environ 800°C. Il faut ensuite un polissage soigneux. Ces objets demandent du temps et du savoir faire mais leur qualité est pratiquement inaltérable.

Les pin's haut de gamme portaient (au revers) des signatures prestigieuses comme Arthus Bertrand,  Démons & Merveilles, Decat, Saggay, LMI Tablo ou Corner Coinderoux.

Ci-dessous, pin's Tintin en émaillage grand feu par Coinderoux.


Ici on voit bien les différentes qualités pour le même dessin Obelix. Les matrices métalliques et le traitement peinture et vernis sont complètement différentes.
(merci à Filou81 pour ses images comparatives)


Il y a eu également des pin’s en bois, en plastique, en cristal ou en porcelaine, comme les pin's de la marque Thosca à Limoges ci-dessous.
 

 

Fabrication


Pour en savoir plus sur la conception et la fabrication des pin's, voici une vidéo très bien faite. 


 

Stars des pin's, pin's de stars


Franck Lenoir était devenu LA star des pin's en 1991. Directeur de salle au restaurant "l'espace Cardin" à Paris, il a commencé sa collection en écoutant les conseils de son patron, Pierre Cardin, qui lui avait suggéré de mettre des pin's sur sa veste.

Le "Scarabée d'or" (comme il était surnommé) portait  sur lui 1300 pin's. Pas facile de faire le service avec 7,5 kgs sur le dos mais il était fier d'être devenue une vedette.
Il se faisait offrir des pin's par les artistes, animateurs et hommes politique de passage dans le restaurant ou sur les plateaux télé où il était invité.
Jacques Chirac lui a donné notamment la croix de Lorraine, Laurent Fabius le drapeau tricolore et Johnny Hallyday le pin's de son parfum "Retiens la nuit".
Le plus extravagant lui avait été offert par Pierre Cardin lui-même : un petit pin's avec un diamant, tiré à 20 exemplaires. On imagine le prix ! 


Je me souviens d'avoir croisé également ce personnage à Paris, sur un salon. Il se faisait appeler Mister Pin's. je ne connais pas son vrai nom.
Il tient un marteau de commissaire priseur à la main, peut-être l'était-il ?

 



Les stars de la télé se faisaient bien évidemment l'écho du phénomène dans leurs émissions.
Ci-dessous Michel Drucker porte une des vestes customisées par Franck Lenoir sur le plateau de "Star 90" (TF1).

 


Certains faisaient également la promo de leurs propres pin's. Comme Bernard Pivot et ses pin's "Apostrophe" ou Jean-Claude Bourret et ses pin's en soutien à la Cinq.
 


Christophe Dechavanne et les pin's en porcelaine "Ciel mon mardi".
 


Avec Dorothée en juillet-août 1991, on pouvait gagner 100 pin's "Télé 7 jours" plaqués or et numérotés (merci à DoBiblioGeek pour les archives).
 


Certains animateurs télé étaient juste collectionneurs et montraient volontiers leurs trophées dans les magazines, comme Philippe Risoli ou Alain Gillot-Pétré.
 

 

Les pin's du Bêbête Show et des Inconnus.
 

 

 

Pin's parlants


Dans la catégorie stars et insolites, il y avait les pin's parlants de TF1 qui permettaient d’entendre la voix des animateurs vedettes de la chaîne à l'aide d'un bouton à l'arrière.
On pouvait écouter Sophie Favier, Dorothée ou
Jean Michel Larqué et son célèbre "Tout à fait Thierry !".
Pour gagner cette collection, il fallait appeler un numéro de téléphone ou aller sur minitel (3615 TF1). 


Pub télé de 1992 à voir ICI.


Un peu plus insolite encore, un des pin's parlant était aussi une boule à neige !
 


Il y a eu un classeur spécial pour ranger les pin's parlants.
 

Ci-dessous une vidéo avec les 3 pin's parlants qu'on m'a offerts : Roger Zabel pour les J.O de Lillehammer, Jean-Pierre Foucault pour "Sacrée soirée" et Kermitterrand du Bêbête show.

 

 

Pif et Mickey

Les magazines pour enfants, notamment Mickey et Pif Gadget, n'ont pas échappé à la mode et parlaient aussi de la pin's mania.

Journal de Mickey, 1er mars 1991. Numéro spécial sur les collectionneurs fous.
 

 


En page intérieure, Mickey en compagnie de Franck Lenoir, encore lui.
 



Ils offraient des pin's régulièrement avec le journal, en cadeau lors de jeux concours.
 


Dans le Mickey N°2000 du 19 octobre 1990, on trouvait un pin's collector spécialement édité pour le 2000ème numéro du journal.
A droite une offre d'abonnement au magazine avec des pin's offerts.

 



Dans le journal de Mickey du 11 octobre 1991, il y avait en cadeau un pin's Euro Disney, 6 mois avant l'ouverture du parc.
 


Et le 12 avril 1992, un nouveau pin's pour fêter l'ouverture officielle du parc.
 



Picsou magazine a offert également plusieurs fois des pin's dans ses numéros.
 

 

 

Pif n'était bien sûr pas en reste et a offert à plusieurs reprises des pin's également.

1000 ème numéro en mai 1988 et pin's des farceurs de Hercule, 1992.
 



Pin's année bonheur et Olympin's 1992.
 

 

Les Super Pin's Pif (à droite) sont en émail grand feu.
 

 

 

Pin's en pubs

Les publicités mettant en avant les pin's offerts en cadeau fleurissaient dans les magazines. Toutes les marques proposaient à leur consommateur d'en obtenir contre des points ou directement avec le produit.

Voici quelques pubs prises dans mes archives 
(cliquez pour voir en grand)

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

 

 

Voici une pub télé pour les pin's à collectionner Mac Do (1991), cliquez sur l'image :

 

Et ici une pub pour ceux des cachous Lajaunie la même année, cliquez sur l'image :

 

Je termine avec une pub pour les pin's de la chaine M6. Il y en a eu une grande quantité comme pour les émissions de TF1.

 

 

Livres et Magazines

 

Qui dit phénomène de mode dit forcément parutions de livres, magazines et catalogues en tout genre sur le sujet. 

En juin 1990 est paru le premier numéro de "Pin’s Up", le magazine du badge, revue exclusivement consacrée aux pin’s. Elle a grimpé en un an à 40.000 exemplaires.

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Suivront deux autres magazines, "Pin’s Collection" et "Pin’s Passion".

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Et puis il y a eu des livres bien entendu, notamment ces 3 là en 1991 et 1992.

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Et quand on n'avait pas les moyens de s'offrir des pin's rares, on pouvait toujours acheter des vignettes style panini pour les coller dans le "Pin's Album" des plus beaux pin's du Monde (Edition Trois Plus Un, 1991).
Merci au site  http://www.paninimania.com/  pour les images.

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile


 

45 tours


Il y a même eu un disque avec la chanson "Pin's Mania" interprétée par Les Pin's. Le titre ne vaut pas un clou, il ressemble à d'autres morceaux "dance" de cette époque avec des samples répétitifs.
Quand on voit la pochette, on se dit que les demoiselles n'ont sans doute pas été choisies pour leurs talents vocaux !

A écouter sur Bide et musique ICI.

 


Le groupe a même fait la Une du magazine "Pin's Up" en 1991. Et il y a eu bien entendu un pin's "Pin's mania", c'est le serpent qui se mord la queue.
Notez la qualité du dessin du pin's et la ressemblance frappante avec les demoiselles, c'est à s'y méprendre !
 

 

Collectionnite
 

A partir de 1988, beaucoup de gens se sont mis à  collectionner les pin's. Le but étant d'en avoir le plus possible. C'était une collection facile, rapide et très peu cher.

On pouvait les conserver dans des classeurs spécialement conçus pour ça.
 


On les accrochait aussi sur des grands tableaux qu'on pouvait mettre aux murs ... du plus bel effet dans le salon !
Il existait des cadres spécialement créés pour cet usage. Mais la plupart du temps ces tableaux étaient bricolés maison avec des plaques de liège.

 

 

Et puis bien sûr, on pouvait les porter sur soi comme bijou-gadget, sur sa veste, son pull, son sac ou sa casquette.
Le système de fixation avec le petit papillon derrière a fait son succès.

Les passionnés avaient le choix. Ils pouvaient tout collectionner sans distinction ou ils pouvaient se concentrer sur un seul thème bien précis, en lien avec leur passion ou leur métier (les pompiers, le foot, les avions, les animaux...), une seule marque ou un seul fabricant prestigieux.

Contrairement aux collections de timbres poste et pièces de monnaie, il n’existe pas d’ouvrage recensant les pin's existants et leur cotation mises à jour. 
Les pin's les plus communs sont vendus aujourd'hui en vide-greniers entre 30 et 50 centimes. Les Disney sont vendus entre 1 et 5 euros.

Au fait, pour information, cette collection s'appelle la philopinie ou  pin'sophilie.

 

 

Salons et bourses d'échange

 

Au summum de la popularité du pin's, autour de 1991-92, il y avait des salons et des bourses d'échange un peu partout dans l’hexagone.

Le 23 mars 1991 a eu lieu la première édition du salon de Villard-de-Lans avec des ventes aux enchères. 20 000 visiteurs s'étaient déplacés.
Et ils étaient 30 000 au premier salon international en septembre 1991 à l’Espace Champerret de Paris. 

Ci-dessous un reportage sur ce salon du pin’s le 22 septembre 1991 dans le journal télévisé de TF1.
On peut voir à la fin du reportage des jeunes femmes qui interprétent en dansant le titre "Pin's Mania".

 

Moi j'habitais Paris à cette période et je me souviens encore des vendeurs de pin's en bas des Champs Elysées, dans les jardins du Carré Marigny. Il y en avait partout, ça échangeait et ça vendait à qui mieux mieux , sur les bancs du square, sur des tables improvisées avec des tréteaux...  ça m'avait frappée. 
 




Jeux Olympiques
 

L'effervescence autour des pin's a atteint son apogée en 1992 avec les Jeux Olympiques d’Albertville. Il y a eu 4 à 5 000 modèles de pin's créés pour ces J.O, un record !

L'engouement déclina ensuite et la mode s’essouffla assez rapidement.

En 1992, la maison Arthus-Bertrand réalisait la moitié de son chiffre d'affaires avec les pin's. Leur vente représentait 120 millions de francs en 1992, elles chutèrent et passèrent à 40 millions l'année suivante.

Ci-dessous le coffret de la carte de France, le parcours en pin's de la flamme Olympique, édité par La Poste.
 



Ci-dessous une partie de la collection de Fred, un ancien participant des J.O. d'Albertville 92 en tant que contrôleur d'accés détaché aux patinoires.
 



Aujourd'hui il n'y a guère que les grands événements sportifs mondiaux qui donnent lieu à l'émission de nouveaux pin's : coupe du monde de foot, de rugby, jeux olympiques etc...

Il y a cependant toujours beaucoup d'engouement pour les pin's Disney. Les échanges sont même devenus un vrai "sport" dans les parcs à thèmes, ça s'appelle le "pin trading".
Disney édite des centaines de nouveaux pin's tous les ans, 500 rien que pour Paris. Déclinés en milliers d'exemplaires ou en quantité restreinte (pour les éditions limitées), ils sont vendus dans les boutiques et les hôtels du parc.
Ce sont les employés des parcs, les castmembers qui font vivre le pin trading en proposant des pin's à l'échange sur le cordon autour de leur cou.
Disney organise aussi des événements spéciaux, les "trading days".


 

 

Les irréductibles 

 

Malgré le fait que l'objet soit passé de mode, il est toujours resté des collectionneurs mordus. Ils ont créé en 2003 un salon international à Louviers (dans Eure).

Depuis 2011 ce salon se tient au mois d'octobre à Saint-Amand-Montrond (dans le Cher) et a toujours du succès tous les ans.

Jean-Paul Adam, un ancien journaliste, est un des plus gros collectionneurs en France avec plus de 8 000 pin's. Il est spécialisé dans les pièces liées aux médias français (presse écrite, radio et télévision).
Son site internet a été un des premiers en France sur les pin's.

C'est lui qui était à l'origine de la création du salon international de Louviers en 2003.
 


Il existe 3 autres salons du pin's : à Champeaux au mois de janvier, à Warmeriville (à coté de Reims) début mars et en juin 2019 à Fouras (à coté de La Rochelle).
Il existe également un forum internet "Pins et philopins" (environ 300 inscrits).

 

 

Ma collection

 

J'ai commencé à acheter des pin's en vide-grenier en 2008 principalement. Ce qui m’intéresse, ce sont les marques qui ont disparu ou dont le logo a changé.
J'ai un penchant pour les pin's liés aux chaines télé, les logos ou les noms d'émissions cultes. J'aime aussi ceux des jeux vidéos et des films.

 


Produits alimentaires

 

Biscuits et gâteaux (cliquez pour voir en grand)

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Chocolat et barres au chocolat

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Bonbons, chewing-gums, chocolat en poudre

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Céréales du petit-déjeuner

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Café

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Glaces

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Desserts laitages

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Fromages

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Épicerie divers

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Boissons

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile


Médias

 

Chaines télé et émissions

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Presse et radio

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Pif Gadget

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Cinéma

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Musique

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Jeux vidéo

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

 

Divers

 

Auto et mode

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Produits d'entretien et de toilette

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Magasins et supermarchés

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Divers

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Photo

La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile
La folie des pin's 1987-1992 par Nath-Didile

Commenter cet article

renard 20/06/2020 21:51

dans la continuité il y a eu la folie des cartes téléphoniques

Nath-Didile 23/06/2020 10:08

Oui tout à fait, dans les années 90.

Sandrine 12/04/2020 22:10

Bonsoir, vous m'avez donné envie de ressortir mes boites de pin's qui dorment depuis des années ! avec ce confinement, c'est l'occasion de faire du tri (car j'ai de tout mais ne garderais pas tout).

Nath-Didile 13/04/2020 15:44

Hello Sandrine, ravie de vous avoir donné envie de les ressortir. C'est vrai que pour ça le confinement a du bon : on fait du tri et du rangement qu'on n'a pas du tout le temps de faire d'habitude.

jimystik 18/01/2020 12:51

Merci pour la réponse, j'en ai effectivement bcp en Disney, en Coca-Cola, quelque jeux vidéos, ou encore Harley Davidson :-)

Nath-Didile 13/02/2020 11:56

Bonnes ventes !

jimystik 17/01/2020 15:06

Waouw, quel souvenir !!
Nous avons bcp de pin's en commun, ça fait plaisir de revoir les magasines avec les quels j'ai eu certain, comme Pif Magazine ou Encore Mickey ^_^
Je vend un tableau de 270 pin's, je pense que certains ont bcp de valeur...
à Voir sur ma page facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10160016418510117&set=pb.703830116.-2207520000..&type=1&theater
Bravo pour cet article :-D

Nath-Didile 17/01/2020 15:33

Bonjour, merci pour les compliments. C'est très difficile de vendre des lots de pin's comme vous le faites. Car les collectionneurs font souvent des collections spécifiques. Ceux qui valent le plus sont ceux de Disney et des jeux vidéo.

Kent1 15/09/2019 23:05

Bonsoir Nathalie,
Merci beaucoup pour cet article que j'ai découvert par hasard en faisant une recherche sur un pin's en particulier. Il est très complet, et j'ai notamment été très content de découvrir des pubs papier pour des pin's, chose que je recherche pas mal de mon côté (j'en ai rassemblé quelques unes issues de magazines de jeu video).
Je suis collectionneur depuis 1988 (né en 1985), autant dire que j'ai collectionné toute ma vie. Même si pour etre honnete ma collection a été rangée dans un coin vers la fin des années 90-debut des années 2000. Mais vers 2005 je me suis remis à les chercher en me focalisant sur Disney (ma collection doit avoisiner les 500 pin's disney) et sur la pop culture, BD, cinema et jeu video en tete.
J'ai découvert dans ces commentaires l'existence d'un forum français sur les pin's donc je vais m'y inscrire et j'espère y retrouver plein d'infos qui compléteront cet article!!

Nath-Didile 16/09/2019 11:13

Bonjour Kent, merci pour ton message. Ravie que tu sois tombée sur mon blog par hasard et que j'ai pu t'apprendre des choses. J'aime beaucoup illustrer mes articles avec des pubs d'époque, elles sont le reflet de nos habitudes et un arrêt sur image des modes. N'hésite pas à t'inscrire sur le forum "http://pins-club.forumgratuit.org/", je m'y suis inscrite moi-même. Il est très actif et très complet.

Korf 02/08/2019 23:34

Bonsoir Nathalie

Je n'étais pas venu sur ton blog,depuis une éternité, à vrai dire je pensais même qu'il n'était plus actif à un moment donné, un plaisir de retrouver tes articles structurés et richement illustrés. début années 90, je me souviens de ce tourbillons des Pin's, j'en ai eu mais modérément moins d'une cinquantaine. Plus de Pin's, désormais je croque des Pim's :)

Nath-Didile 16/09/2019 11:10

Hello Korf ! Désolée pour ce retard de réponse, je n'avais pas eu de notification pour ton message. Merci d'être passé, c'est sympa de te "revoir" ! Pim's : miam ! ^^

Marc PANDELAKIS 17/06/2019 14:24

Bravo pour cette belle publication dont je parlerai sur mon site.
Le phénomène pin's du début des années 90 est très bien évoqué et constitue une belle mine d'informations. Du bel ouvrage.

Nath-Didile 17/06/2019 14:25

Bonjour Marc, c'est très sympa, merci beaucoup pour votre message :-)

11coke24 24/05/2019 19:21

Bonjour Nath
Je me suis retrouver au temps de la folie du pin's en découvrant ton site
.Bravo pour ce travail
J'ai collectionné Coca Cola pendant assez longtemps mais étant la collection de l'impossible je n'ai gardé que le pin's j'en ai plusieurs milliers
je délaisse un peu le pin's Coke en ce moments pour rattraper mon retard sur les pin's Mac Do du monde entier
Tout comme Coca Cola ils en existent aussi des dizaines de milliers

Nath-Didile 17/06/2019 14:27

Bonjour, oh oui j'imagine bien que Mc Do ou Coca ont des centaines de pin's à leur image. Bonne chasse aux pin's alors ! Et merci pour les compliments, c'est gentil et merci pour ton comm'. :-)

michel gaillard 24/05/2019 14:54

MERCI POUR LES RAJOUTS QUE J AI SIGNALE.........j'ai trouvé le lien grace à un jeune collectionneur du forum (romane du nord).....il nous a mis ce lien pour ce blog dans le forum........du coup, tu vas avoir beaucoup de visites.....en ce qui me concerne j'ai environ 30000 pin's sur mes 8 thèmes et environ 60000 ou plus en échange et vente et j'organise st amand depuis 9 ans où nous avons la viste de collectionneurs d'environ 70 dépatements ainsi que de pays européens (angleterre, allemagne,belgique,roumanie,italie.......etc) tu peux également nous rejoindre sur le forum......l'administrateur habite royan.........

Nath-Didile 24/05/2019 15:05

Voilà je me suis inscrite sur le forum !

Nath-Didile 24/05/2019 15:01

Merci Michel pour la réponse. C'est sympa à ce jeune collectionneur d'avoir partagé mon dossier. Merci de l'avoir apprécié. Fantastique ta gigantesque collection ! Je viendrai sur le forum, oui, pourquoi pas, c'est une bonne idée. Merci pour l'invitation.

bigLUC 24/05/2019 14:32

hello Nath , 165Km c'est de la rigolade qu'en on se fait plaisir , moi pour Fouras je fais un peu plus de 1000 bornes pour revoir les amis .

Nath-Didile 24/05/2019 14:43

Oui c'est sûr, ça relativise LOL ! Mais je bouge déjà pas mal en général et surtout mon budget est très limité.

bigLUC 24/05/2019 12:54

salut tout le monde avec prio a Nath . je suis aussi un petit collectionneur de pins (env,15000), je fais plusieurs thèmes et pour cela je fréquente régulièrement 2 salons , celui de Warmeriville et celui de Saint Amand-Montrond et cette année je vais aussi renifler l'air atlantique en visitant le salon de Fouras et aussi pour y revoir mes amis collectionneurs .
Yo Nath tu devrais venir exposer aussi il y a une endroit multi collections , il faut le dire aussi, et ca te donnera une idée de ce qui encore est possible avec les pins ,je te (vous) salue bien de Moselle .

Nath-Didile 24/05/2019 14:03

Hello Luc. Merci pour ton comm'. Petit collectionneur de 15 000 pièces hein ? LOL Fabuleux d'en avoir autant ! J'aimerais bien voir un salon en effet une fois. Celui de Fouras est le plus près mais ça fait quand même 165kms de Bordeaux. Amicalement :-)

michel gaillard 24/05/2019 10:11

bravo pour ce travail mais pour etre complet, il manque quelques infos : il existe 2 autre salons de pin's plus petit, champeaux en janvier, warmeriville (à coté de reims) début mars.......et cette année il y en a un 3ème à fouras (à coté de la rochelle).....nous avons également un forum internet "pins et philopins" où nous sommes environ 300 inscrits...........michel gaillard organisateur du salon de st amand montrond

Nath-Didile 24/05/2019 10:24

J'ai mis le lien vers le site internet.

Nath-Didile 24/05/2019 10:22

Bonjour Michel, merci pour vos infos complémentaires que je n'avais pas et que je viens de rajouter à l'article. Par quel intermédiaire avez-vous trouvé le lien vers mon dossier ?

DSH 21/05/2019 13:33

On peut dire que les articles de ce blog sont très complets.
Bravo

Nath-Didile 21/05/2019 13:42

Merci DSH :-)

Masimerak 24/04/2019 10:45

Encore un gros travail de foumis. Bravo. Ca donne envie de recollectionner. Il y en a de très sympas. Ma dernière acquisition c'était le coffret Butagaz avec l'ours de l'époque.

Nath-Didile 24/04/2019 10:58

Merci beaucoup cher Masi. Je suis ravie si j'ai redonné l'envie de collectionner ces petits objets publicitaires. Je ne connais pas le coffret Butagaz, faudra m'envoyer un visuel si tu peux.

Pat 21/04/2019 17:33

Très bon sujet comme d'hab !
je me rappelle en 1992 dans les salons de professionnels, on réclamait à tous les stands, non pas des stylos, mais des pin's et c'est à celui qui en avait le plus en fin de journée...
Tous les clubs de sports avaient le leur. En BTS, on en avait fait faire un avec notre association. Je dois encore en avoir quelques-uns en cherchant bien.

Nath-Didile 24/04/2019 10:57

Coucou Pat' :-) Merci. Ah oui c'était facile de s'en procurer à l'époque, il y en avait partout ! Super d'avoir eu votre propre pin's !

Madgreen 19/04/2019 09:15

J'ai dévoré l'article étant donné que les pin's sont une de mes premières collections, initiée par ma mère. Cela a pris une ampleur de dingue, tout le monde en avaient, c'était un vecteur de sociabilité. J'ai toujours mes pin's, mais je n'en prend plus beaucoup à l'heure actuelle, car étant un maniaque du visuel, je ne suis pas fan des classeurs (ils peuvent se casser en tombant), ni des tableaux.

Nath-Didile 19/04/2019 17:00

Merci Mad, c'est sympa. Oui un vrai vecteur de sociabilité, tu as raison. Les gens dans la rue n'hésitaient pas à demander aux porteurs de pin's s'ils en avaient à l'échange. Ca parait fou aujourd'hui.

Ghania REMADNIA 18/04/2019 23:25

Bonsoir Nath'
C'est évidemment toujours un pur régal de visiter votre blog...
J'ai adoré votre article, ça m'a rappelé énormément de souvenirs.
Merci pour le partage, et un grand bravo pour le travail que vous faîtes????.

Nath-Didile 19/04/2019 16:58

Salut Ghania, ravie que mon dossier t'ai plu, merci beaucoup pour ces gentils compliments.

betty jadaud 18/04/2019 20:35

Bravo pour ce super reportage extrêmement bien documenté.Je me suis régalée et j'ai appris plein de choses.

Nath-Didile 19/04/2019 16:58

Bonjour Netty, tes compliments me font très plaisir, merci à toi :-)

tharkam 18/04/2019 20:10

Enorme travail Nathou, tu peux être fière de toi, vraiment ! C'est toujours un régal de découvrir tes articles ! Ta collection est vraiment chouette <3

Nath-Didile 19/04/2019 16:57

Merci beaucoup cher Didou ♥❤♥

Stephane Brosse 18/04/2019 18:14

Bravo Nath pour ton travail, tes recherches, c'est vraiment extra ce que tu fais j'adore J'espère un jour te croiser. J'ai toujours mon classeur de Pin's, j'en ai beaucoup surtout avec les Pompiers, le Tour de France,d'autres sport, des personnalisés,etc etc. Bonne soirée, gros bisous.

Nath-Didile 19/04/2019 16:57

Bonjour Stéphane, merci à toi, ravie que ça t'ait plu. C'est bien d'avoir gardé tous ces pin's thèmatiques. Pourquoi pas se croiser un jour oui ! :-) A bientôt. Amicalement !

Les petits dossiers des Copains d'abord

Le blog a reçu plus de
2 millions de visites
depuis sa création le 18 août 2011

195 articles sont en ligne

 

Dernière mise à jour  : 
2 octobre 2020

 

 

Compteur Global gratuit sans inscription
 

 


Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux grands enfants et j'habite dans la banlieue de Bordeaux.
Soyez les bienvenus sur mon blog, je vous invite à faire un plongeon bienfaisant au pays des souvenirs à mes côtés.
Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image :

 

Liste des articles du blog

MUSIQUE

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
-
"Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
-
"Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  "Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé

Quand Corynne Charby était mannequin

- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- La Lambada : le plagiat de l'été 1989
- Les Mini-Star de la mode
"Disco Project" 1982, 1er mash-up de l'histoire

 

PUB

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam
L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
-
La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste
- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale
- Les disques de pub
- La pub culte Telefunken en 1982



JEUX ET JOUETS

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
-
Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran
Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
Catalogue de jouets La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Catalogue de jouets La Redoute 1978-79
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1974
- Catalogue de jouets Axe 1979
- Les jeux d'eau et d'adresse
Magneto, les héros magnétiques des 70-80's
- Les super héros de l'espace 78-84
Catalogue de jouets BHV 1984
- Catalogue de jouets Galeries Lafayette 1981

Catalogue et pubs jeux Nathan et Laffont 80-84


 


CINE

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner, de 1982 à 2019
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage
- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985
- Le Splendid et les voitures de 1982
- Mes collections ciné 70-80's au salon du vintage 2019



PETITES DOUCEURS
REGRESSIVES


- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's
- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale
- Chocolats et friandises de Noël

- Les barquettes 3 Chatons et leurs cadeaux



TELE

Les speakerines des années 50's à 90's
- Série La Pierre blanche
- Emission Papivole
- Dessin animé Waldo Kitty
- Emission Declic (Vision on)
- Série Matt et Jenny
- Série Les années collège
- Série Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Emission 
Les Visiteurs de Noël
- Emission Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Emission Télétactica
- Série Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Série Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera
- Série Les brigades du tigre
- Série Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Série Mon ami Ben
- Série L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Emission Téléchat
- Emission Les voyageurs de l'histoire
- Série Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Livre Les Visiteurs de notre enfance
- Emission Maxi Tête
- Dessin animé Le Croque-Monstres Show

- Ulysse 31 et Tonimalt
 

SOUVENIRS ENFANT / ADO

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
- Les barils de lessive décorés des 70's
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget
- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80
- Mon sapin Pif Gadget

- Le Formica, c'est formidable !
- Le club Dial
- Les puzzles Six de Savoie
- Le magazine Top 50 et ses posters
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Vêtements : les horreurs des 70-80's
- Mickey Stars, les stars déguisées
Dis Jérôme... c'était comment les années 1970
- La folie des pin's 1987-92

- La mode du jean neige 1988
Cages à poules, tape-culs et tourniquets

Les camions des marchands ambulants

 

ECOLE

Les fournitures scolaires des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré
Les stars des fournitures scolaires
- Feutres souris et clowns, feutres du magicien

- La rentrée avec Pif et ses gadgets



L'ILE AUX ENFANTS

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants
- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May
- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants

- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- Casimir Phildar



Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

 

La bible des jouets des années 70 et 80 dans ce magnifique ouvrage de Sébastien Carletti et Vincent Dubost (Collection Albums).
J'y apparais en photo !

https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/14/83/20171103/ob_2313bd_9782258077478.jpg

 

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).

 

 

 








A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection). Plus d'info ICI.

http://i39.servimg.com/u/f39/15/85/23/92/nos-an10.jpg


Un deuxième fabuleux ouvrage d'Osibo Productions sur les deux autres émissions cultes de Christophe Izard "Les Visiteurs du mercredi et "Les Visiteurs de Noël", un délicieux bond dans les souvenirs télévisuels de notre enfance. (Hors Collection). Plus d'info ICI.

 

https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/14/83/20171103/ob_c3e5da_ob-c2402d-face-les-visiteurs-de-notre.jpg

 


Le très joli livre signé Francis Elzingre et Jérôme Bonaldi sur le thème des années 70 auquel j'ai apporté ma petite contribution avec des photos de mes collections. Plus d'infos ICI.

 

















"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance.
 

http://i59.servimg.com/u/f59/15/85/23/92/index10.jpg 

Hébergé par Overblog