Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 16:27

Petit papier 2"Les Petits Papiers de Noël" était une émission de télévision diffusée sur FR3 de 1975 à 1987 pendant les vacances de Noël, elle remplaçait "Les jeux de 20 heures" qui passait tous les soirs de la semaine le reste de l'année (mais qui n'ont démarré qu'en 1976).

L'émission était produite par Jacques Solness et présentée par Jean-Pierre Descombes et Maurice Favières. Jean-Pierre Foucault l'a aussi animée en 1981 mais à ses tout débuts, c'étaient Claude Dufresne et Maurice Gardett qui étaient chargés de la présenter. RTL puis Europe 1 en faisaient la couverture radio.

Harold Kay et Marc Menant l'ont également animée.

Pendant les fêtes de fin d'année, toute l'équipe sillonnait les villes de France (entre 12 et 16 en général par saison) enchainant chaque jour les enregistrements de 12h à 13h, l'émission était diffusée ensuite le soir même à 20h.

Le but était de sensibiliser les gens aux problèmes de l'enfance et de la faim dans le monde en recueillant des dons au bénéfice de l'UNICEF. Cette opération se déroulait grâce à ces fameux petits papiers que des chanteurs collectaient à titre gracieux directement dans les rues auprès du public des villes visitées tout en interprétant leur tube du moment.
Les animateurs et les maires des villes traversées, qui étaient toujours présents sur les tournages, aidaient au ramassage des petits papiers.

La première année, en 1975, les dons étaient sous forme de repas offerts, de vêtements etc... les années suivantes, c'étaient des promesses de dons en argent.

Ci-dessous on peut voir en plein bain de foule : Jane Manson, Annie Cordy, Sim et son épuisette, Patrick Topaloff et son képi de gendarme, Carlos et Jean-Jacques Goldman.

Bande vedettes
petits papiers dec1984 avec DorothéeOn pouvait découper les petits bulletins dans les magazines télé (Télé Poche, Télé 7 jours...), dans les quotidiens régionaux ou les trouver directement sur place lors de l'enregistrement de l'émission, ils étaient rose ou blanc.
Il suffisait d'y inscrire ses coordonnées et le montant que l'on voulait offrir, l'UNICEF se chargeait de contacter ultérieurement les personnes afin de récupérer les fonds.

C'était une des premières émissions en direct où le public et les téléspectateurs étaient invités à faire des dons.
Ci-contre à droite, Dorothée en décembre 1984.

Ci-dessous à gauche la liste des villes traversées et les artistes présents en décembre-janvier 1980 et à droite une page d'un Télé Poche de décembre 1982 avec le bulletin à découper en bas de page.

bande-tele-Poche.jpg


Ici, sur la photo de gauche, on peut voir Jacques Solness, Julie Piétri, Maurice Favières, Dave et Jean-Pierre Descombes. A droite Enrico Macias, Maurice Favières et Jean-Pierre Descombes.

Bande animateurs

Karen Chéryl était la marraine de l'émission, on la voit ici avec Annie Cordy et Jacques Solness dans un magazine Télé Poche de décembre 1979.

décembre 1979 recadrée


Disque Petits PapiersLe générique de l'émission a été composé et interprété à l'orgue par Christian Poulet. Cet artiste a à son actif de nombreuses musiques de cinéma, de télévision et de publicité. Je trouvais cette musique triste et mélancolique, en peu en contradiction avec l'euphorie de l'émission.
Cliquez sur la pochette du disque pour l'écouter.

C'était parfois un véritable parcours du combattant pour les artistes qui devaient se battre avec le public voulant absolument les toucher, les embrasser, voire les agripper.
Il y avait aussi les aléas du direct, les playbacks que les vedettes avaient du mal à assurer en ramassant les papiers, la caméra qui se faisait un peu bousculer, c'était parfois rocambolesque !
J'aimais beaucoup regarder ces séquences, c'était souvent marrant.


Je me souviens particulièrement d'un Enrico Macias cascadeur juché en haut d'une grue/chariot élévateur tentant de récupèrer les petits papiers dans les étages d'une maison auprés des gens qui tendaient les bras vers lui. C'était le 22 décembre 1975 à Lille :

 

Je ne me souvenais pas qu'il y avait des podiums de temps en temps dans cette émission. Ici on peut y voir Sheila et les B-Devotion le 17 décembre 1979, c'était à Tourcoing. C'est étrange tout de même car elle ne pouvait pas récolter de petits papiers de cette façon...


Sheila.jpg


Pour finir, voici Jaïro et sa jolie chanson "Les Jardins du ciel", c'était en décembre 1981 à Reims :


 
 
Merci à dGé du Grenier de la télé et au blog des Jeux de 20h pour les infos et documents.
 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Télé
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 23:36
Image retravaillée

Pour moi, le générique des "Visiteurs de Noël" représente l'essence même de Noël : un concentré de sensations fait d'images, d'odeurs et de sons des Noëls de mon enfance, une puissante machine à remonter le temps qui me donne des frissons et une très agréable bouffée d'émotions à chaque fois que je le regarde et que je l'entends.

L'émission était la continuité des "Visiteurs du mercredi", diffusée tous les mercredis de l'année scolaire. Elle remplaçait le programme pendant les fêtes de fin d'année.

Elle a été créé en décembre 1976 par Christophe Izard, déjà papa de l'île aux enfants et de Casimir.

Si on veut être tout à fait exact, la vraie première des "Visiteurs de Noël" a eu lieu le 24 décembre 1975 car cette année-là, le 24 décembre tombait un mercredi et l'émission était donc une spéciale des "Visiteurs du mercredi".

"Les Visiteurs de Noël" passait tous les après-midis à partir de 14h30-14h45 du lundi au vendredi après le journal de 13h et une série télé. La plupart du temps c'était "La petite maison dans la prairie".
Elle durait 1h30 et était diffusée en direct. Elle s'est arrêtée comme les "Visiteurs du mercredi" et "l'île aux enfants" en 1982 et a été remplacée par "Destination Noël" à partir de décembre 1983.

Dans le magnifique générique qui nous a tous tellement marqués, on voit un beau décor de village enneigé, des vitrines de magasins remplies de jouets et dans une maison, des enfants (Pierre, Paul et Lise) qui décorent le sapin et découvrent leurs cadeaux devant la cheminée. Il fut conservé durant les six saisons.
                              "Des sapins dans les vitrines, de la neige sur les collines..."

Visiteurs-generique2.jpg
C'est Anne Hofer qui dessina et réalisa intégralement le générique, animé image par image. On doit beaucoup à cette grande dame, elle est l'auteur de splendides dessins et de merveilleuses animations des émissions de notre enfance où se mêlent la tendresse, la douceur et la poésie. Elle a notamment créé et réalisé les génériques de "l'île aux Enfants", des "Visiteurs du Izard Hofermercredi" (elle en a fait également tout l'habillement et les décors), du "village dans les nuages" et de "Mer-Cre-Dis-Moi-Tout".

              Ci-contre Christophe Izard et Anne Hofer.


Les paroles des "Visiteurs de Noël" ont été écrites par Christophe Izard et la musique composée par Roger Pouly, à qui l'on doit aussi toutes les chansons de "l'Ile aux enfants", des "Visiteurs du mercredi" et du "Village dans nuages". Christophe Izard avait souvent la même petite équipe autour de lui pour travailler.

La chanson fut interprétée par Michel Vallier de 1975 à 1979 puis par Marie Myriam de 1979 à 1980.
Michel Vallier avait participé à quelques épisodes de "l'île aux enfants", il y jouait le rôle du chanteur Michel. Il avait aussi interprété les "12 chansons d'animaux" de "L'île aux enfants" sorties en 33 tours.
Quant à Marie Myriam, tout le monde la connait pour avoir gagné le concours Eurovision en 1977 avec "l'oiseau et l'enfant", elle a interprété beaucoup d'autres chansons pour enfants, notamment "Casimir mon ami" (1979), "Candy grandit" (1983) et "La Chanson de Nils Holgersson" (1983)

J'adorais les cloches dans la chanson, cela lui donnait un côté féérique qui mettait totalement dans l'ambiance de noël !

Voici les deux 45 tours :

45 tours


Et voici les deux chansons par Michel Valier et Marie Myriam :

Les décors de l'émission étaient composés de chalet en bois, de montagnes, de 

sapins, de bonhommes de neige et de décors enneigés.
Même si techniquement il était très difficile d'avoir de la neige artificielle sur un plateau de télévision, Christophe Izard y tenait beaucoup.

Il y a eu plusieurs animateurs durant les six saisons. Je me souviens particulièrement de Pierre et Marc Jolivet, ils sont restés plusieurs années, seuls ou accompagnés d'autres présentateurs, comme Claude Ruben la première année, ci-dessous en décembre 1976 :



Pierre et Marc Jolivet n'ont incarné les clowns Récho et Frigo qu'à partir de 1977. Pour l'anecdote, les frères Jolivet sont les fils d'Arlette Thomas, la fameuse voix de Caliméro et de Titi !

Bande des Jolivet 2
Voici la couverture et les pages intérieures d'un magazine Télé 7 jours de décembre 1977 avec Pierre et Marc Jolivet.

Télé 7 jours dec 1977
Comme animateurs, il y a eu également Jeanne-Marie Sens (1978-79, une chanteuse), Michel Fugain avec son Big Bazar (1980) et Corinne le Poulain (1981, une actrice surtout connue pour avoir joué dans la série "Sam et Sally"). La chanteuse québécoise Fabienne Thibeault a animé l'émission durant deux ans (1979-80), elle invitait des enfants d'autres pays afin qu'ils parlent des traditions de noël de chez eux.

De gauche à droite, Jeanne-Marie Sens, Michel Fugain, Corinne le Poulain et Fabienne Thibeault :



Les animateurs étaient toujours entourés de marionnettes :

Sibor et Bora, les deux extra-terrestres roses venant de la planète Kallatus. Ils étaient interprétés par Monique et Boris Scheigam. Ce dernier animait et prêtait sa voix également à Léonard.



Les Poï-Poï qui étaient aussi des extra-terrestres : Monsieur Poï (interprété par Alain Duverne, créateur des marionnettes du Bêbête Show, des Guignols de l'info et des Minikeums), Mademoiselle Poï Poï (Evelyne Horenfeld) et Monsieur Poï Poï Poï (Patrice Lupovici). Ils étaient accompagnés par le professeur Bouchon (dont la voix était celle d'Yves Brunier/Casimir), Tiburce (Bernard Thomas) et Anatole-Marie Plantin-Dupaf (Gérard Camoin/Hyppolite/Toba)

De temps en temps Léonard (Boris Scheigam) et Monsieur Martin (Yves Brunier), venus de l'île aux enfants, faisaient une apparition. Léonard poussait la chansonnette comme on peut le voir dans cette séquence mémorable de 1980 où il entonne "Dans les alpages", prenant un malin plaisir à taquiner Monsieur Martin qui n'apprécie pas du tout la plaisanterie. Michel Fugain est le témoin de la scène !
 
 
 
 

Voici une photo de Michel Fugain entouré de toutes les marionnettes de l'émission toujours en décembre 1980 : le professeur Bouchon, Tiburce, Bora, les Poï-Poï, Sibor et Anatole-Marie Plantin-Dupaf.

Les visiteurs d enoel 1980
Ci-dessous un article tiré d'un magazine Télé Poche de décembre 1980 où on apprend que Michel Fugain se faisait appeler Fuganor !

TELE POCHE 775 1980 

Ici quelques images qui permettent de voir tous les personnages dans le beau décor de chalet en bois de l'émission avec Michel Fugain et un des artistes de la troupe du Big Bazar :



L'émission démarrait avec la parade des dessins animés. Il y avait des Hanna Barbera (L'inspecteur Mumbly, Les fous du volant, Mantalo, Hong Kong Fou Fou, Wally Gator, Les Harlem Globetrotters, Scoubidou... j'ai écrit un article à ce sujet : ICI), des Looney Toons (Speedy Gonzalès, Bugs Bunny...) mais aussi Dinky Duck, Puff le dragon magique, Heidi ... et surtout Waldo Kitty, mon dessin animé préféré, auquel j'ai  d'ailleurs consacré tout un dossier ICI.

Dessins animés


Il y avait plusieurs rubriques qui rythmaient l'émission. Jacques Trémolin racontait des belles histoires d'animaux. Ici en 1976 avec Claude Ruben, Pierre et Marc Jolivet :



Il évoquait aussi les plus beaux films Walt Disney à travers les animaux.

Jacques Trémolin
Claude Pierrard présentait le journal des vacances, un petit bulletin d'info (il était à l'époque co-présentateur du journal de 13 heures de TF1).

Chaque jour un ou plusieurs chanteurs venaient interpréter un morceau et parler avec les animateurs, entouré par les enfants.

Il y a notamment une séquence avec Dave qui raconte à Jeanne Marie Sens comment il est arrivé en France depuis les Pays Bas en naviguant sur les canaux, il donne quelques petites anecdotes sur ses moyens de subsistance à l'époque. C'était le 2 janvier 1979.
Cliquez sur les images pour voir la video sur le site de l'INA :


Dave montage
L'émission s'achevait avec un feuilleton de série : Zorro, Le club des cinq, Autobus à impérial, Le Vagabond, Prince Noir, Le Petit Lord Fauntleroy etc...

Bande séries

Les habillages pour annoncer les différentes rubriques, dessinés par Anne Hofer, étaient toujours très beaux :

Je voue un énorme culte à cette émission qui nous faisait patienter en attendant le grand soir, j'espère avoir réussi à vous replonger un peu dans la magie de l'enfance et de noël grâce à mon article.

Je tiens à remercier mon ami dGé pour les infos et images sur l'émission grâce à son Grenier de la télé et je veux également adresser un immense merci et toute ma reconnaissance à notre cher Christophe Izard qui a rendu si délicieux ces moments d'insouciance de notre enfance.

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Télé
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 01:08
NathetlavitrineLonardGrace à mes amis d'Osibo News qui en ont parlé sur leur site, j'ai replongé dans les souvenirs de la visite de la fantastique exposition "De Nounours à Casimir" que j'ai eu la chance de voir en décembre 2009 à Toulouse.
 
C'est à Agnès Moreau que nous devons de pouvoir admirer toutes ces merveilles : des costumes originaux, des marionnettes ayant servis aux tournages et plus de 800 produits dérivés, jeux, jouets, livres, disques des émissions télévisées enfantines françaises de la RTF et de l'ORTF entre 1949 et 1975. Plus de trente émissions sont représentées dans les vitrines.
Agnès Moreau a conçu cette exposition dans le cadre d'une maîtrise d'archéologie moderne à la Sorbonne, c'était pour le moins original comme sujet d'étude !

 
J'ai eu des petites étoiles plein les yeux durant la visite, j'ai passé beaucoup de temps à regarder tous ces trésors, j'étais émerveillée ! 
Chaque vitrine met en scène un tableau inspiré d'une émission. Voici donc les photos que j'ai faites de chacune d'elles.
 
Bonne nuit les petits

VitrineNounours02

Le manège enchanté

Mangeenchant01


Babar, Pépin la Bulle, Les Shadocks, Colargol, Chapi Chapo, Oum le dauphin, Aglaë et Sidonie
 
VitrineChapiChapo01

Des détails de toutes ces merveilles :

VitrineChapiChapo03


Casimir et l'île aux enfants

voici les splendides grandes vitrines aux couleurs du monstre gentil :

VitrineCasimir06

Et voici le plus émouvant, les vraies marionnettes qui ont servi au tournage de l'ile aux Enfants : Léonard, Toba, M. Martin et Grouchi en personne.
Difficile de ne pas avoir les larmes aux yeux en voyant ces personnages !

 
VitrineLonard06
Gros plans

Le vrai costume de Monsieur Du Snob et la tête de Casimir

Expo Ile aux enfants
 
Vue d'ensemble des vitrines

VueexpoVitrines


La maison de Toutou et  le petit train de l'ORTF

Les vraies marionnettes qui ont servi pour le tournage de la série "la maison de Toutou" et le véritable petit train de l'ORTF , le fameux interlude avec le rébus.

LaMaisondeToutou


Agnès Moreau

A la suite de l’exposition, on m'a offert le très beau livre d’Agnés Moreau. Je le feuillette très souvent, c’est une source presque inépuisable de souvenirs et d’informations.
Je tiens ici à lui dire merci et bravo pour sa passion et sa générosité.

Livre
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Télé
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 22:51
Playmo Color 1ah les Playmobil Color... ou comment faire l'expérience de la déception quand on est encore tout petit !
Si l'on ignorait encore à nos âges ce que la mention "image non contractuelle" voulait dire, on savait par contre que le résultat était bien loin de nos espérances en voyant les pubs à la télé et dans les magazines ou les photos sur les boîtes !


Les Playmobil Color sont arrivés sur le marché en 1978. Les premiers Playmobil étaient apparus chez nous en 1975 et étaient nés l'année d'avant en Allemagne.
La marque n'a pas continué l'aventure Playmobil Color par la suite, le concept n'ayant pas obtenu le succès escompté. Et pourtant l'idée de départ était trés bonne : on achetait des boites avec des personnages et des accessoires entièrement blancs que l'on pouvait colorier comme on le souhaitait grâce à des feutres spéciaux.


Ces feutres indélébiles étaient vendus séparément en pochettes de 8 ou 16 comme on peut le voir sur l'image ci-dessous. Ils étaient parfois fournis dans certaines boites. Un effaceur était inclus dans chaque pochette.

Je me souviens qu'ils avaient une forte odeur, comme tous les feutres indélébiles, j'adorais les renifler ! Je m'en servais aussi pour faire des dessins sur tout un tas d'autres supports plastifiés sur lesquels il était impossible de dessiner avec des feutres classiques.

 
Feutres
Il y a eu de nombreuses boites de Playmobil Color avec différentes thèmes : des indiens, des pirates, des clowns, des motards, des personnages du moyen-age, des animaux etc... En voici quelques exemples :

Montage Playmo color

Pour mieux colorier les personnages, un support spécifique était fourni dans les boites. On y calait les pieds des petits bonshommes et on évitait ainsi de se peinturlurer les doigts avec les feutres !

Marche-a-suivre.jpg

Voici une image provenant d'un catalogue La Redoute 1979-80, on peut voir un enfant en train de colorier un indien grâce au support. On peut voir le prix des boîtes également à l'époque, 79 francs (12€).

Playmo Color La Redoute 79-80
Pour ma part, j'ai eu plusieurs petites boites de Playmobil à colorier, j'aimais le principe de pouvoir personnaliser les objets et les personnages, cela avait quelque chose de magique. J'ai eu notamment des soldats napoléoniens et leurs accessoires.
Il était trés difficile d'obtenir une couleur uniforme, d'autant que si je me souviens bien, quand on passait plusieurs fois sur le même endroit, cela effaçait en partie les traits déjà faits. Et puis il était surtout impossible de dessiner les petits détails des vêtements. Bref le résultat était souvent décevant.
   
Voici les soldats napoléoniens tels qu'ils auraient dû etre :
 


Et ici une partie des miens, qui sont moins beaux évidemment mais il faut dire que je n'avais que 8-9 ans à l'époque.



J'ai eu aussi un ensemble de vaisselle, je m'étais bien amusée à les décorer, notamment les assiettes transparentes que j'avais coloriées comme celles que nous possédions chez moi à l'époque, des Arcopal avec des petites fleurs roses. Je suis trés contente de les avoir gardées, cela reste un trés bon souvenir malgré le résultat plutot médiocre.

Vaisselle

J'ai retrouvé aussi ces trois rescapés que j'avais coloriés pour jouer avec le cirque Playmobil que j'ai eu pour mes 9 ans, deux acrobates et un clown, les couleurs ont mal resisté au temps !

Playmo 04


Voici une boite d'indiens coloriée par un adulte, évidemment le résultat est nettement plus réussi !




Voici des publicités magazines de 1979, je m'en souviens trés bien dans mes Pif ou mes Mickey, elles me donnaient vraiment envie d'avoir ces jouets à l'époque.

pub 1979
Playmo color


Ici une belle page de catalogue de jouets de 1979 des Nouvelles Galeries :



Pour finir, voici deux pubs télé de 1978 et 1979.
Cela avait l'air tellement facile et tellement réussi une fois terminé !
 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Jeux et jouets
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 15:57

113123198J'adore ce genre de petite découverte au hasard du net : en cherchant la video du générique de la vieille série télé "Les aventures de Vidocq", j'ai lu que c'était Jacques Loussier qui en avait composé la musique.

Comme je suis quelqu'un de très curieux, j'ai cherché des renseignements sur ce monsieur, ce qui m'a permis d'apprendre plein de petites choses interessantes !

 

Il s'agit d'un pianiste-compositeur né en 1934. Il est célèbre surtout pour avoir arrangé "à la sauce" jazz des morceaux classiques, principalement du Bach. Il a d'ailleurs créé le trio "Play Bach" en 1959 (avec un contre-bassiste et un batteur) avec lequel il a fait de nombreux concerts à travers le monde : 6 millions de disques vendus, 15 ans de tournées ! Auparavant il avait également accompagné des artistes comme Léo Ferré, Charles Aznavour ou Frank Alamo.jacques-loussier-foto

Parallèlement à ses succès dans le monde du jazz, et la célébrité aidant, on lui a demandé de composer pour le cinéma (notamment pour Jean Pierre Melville et Michel Audiard) et pour la télévision. C'est à lui que l'on doit les génériques de
"Thierry La Fronde" en 1963, "Vidocq" en 1967 et "Les nouvelles aventures de Vidocq" en 1971.

Il a également composé en 1972 le générique de la troisième chaîne de télévision de l'ORTF dont Catherine Chaillet avait assuré l'animation visuelle. A écouter et voir ICI.

En 1979 est sorti l'album "Pulsion" dont un des morceaux a servi pour la campagne EDF de cette même année. Le titre a été adapté, son tempo a en effet été ralenti.
!B90TVWwCGk~$(KGrHqUOKp!Ey+jC1UHjBM65Dd4vOw~~0 35
Dans ces publicités, que l'on doit à l'agence RSCG et intitulées “Des Hommes au service des Hommes”, on voit un technicien EDF qui tient une ampoule allumée à la main grâce à laquelle il amène la lumière dans les foyers depuis un barrage (ou depuis une centrale thermique pour la seconde pub).
Les spots ont coûté à l'époque pratiquement le prix d'un long métrage de cinéma mais ils ont occupé les écrans plus de trois ans, ce qui est une belle longévité sur ce support.

!B90TVWwCGk~$(KGrHqUOKp!Ey+jC1UHjBM65Dd4vOw~~0 35

Voici le morceau original, beaucoup plus rapide :
 

En entendant cette version rapide que je ne connaissais pas auparavant, j'ai tout de suite pensé au titre "Kill you" d'Eminem (et oui, j'adore le rap !), et pour cause : en effet en avril 2002, Jacques Loussier a assigné le rappeur, l'accusant d'avoir plagié "Pulsion" avec sa chanson. En fait le procès n'a jamais eu lieu et en 2006 un accord à l'amiable a mis fin à ce litige.

Voici donc "Kill you", on reconnait très bien le sample de "Pulsion".

 

A partir de 1978, Jacques Loussier s'est retiré en Provence où il a acheté dès 1976 (avec Patrice Quef), une grande bastide entourée de vignobles qui est devenue le Studio Miraval. C'est dans ce studio que furent notamment enregistrés une grande partie de "The wall" des Pink Floyd (1979), "Kiss me kiss me Kiss me" des Cure (1987) ou encore "Blow Up Your Video" (1988) des AC/DC. Indochine, Sting, les Cranberries, Chris Rea, Judas Priest, Sade, Téléphone ou encore Muse y ont également enregistré leur album.

Pour l'anecdote, depuis l'été 2008, la demeure de Miraval est la propriété privée du couple d'acteurs américains Brad Pitt et Angelina Jolie.

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 23:56
Serial CleanerSi je vous parle d'un grand baraqué au crâne rasé et aux sourcils épais qui porte un t-shirt blanc et une boucle d'oreille, vous aurez tous reconnu Mr Propre, le champion incontesté du récurage ! L'icône ménager est connu de plus de 95 % des Français, mais ce que l'on connait moins c'est l'histoire de ce personnage familier qui rend "tout si propre que l'on peut même se voir dedans" !

L'idée d'en parler m'est venue en faisant les courses dernièrement, je suis en effet tombée sur une bouteille "collection vintage" avec comme visuel un Monsieur Propre d'autrefois. En voyant le personnage et en comparant avec le Monsieur Propre moderne sur les bouteilles à côté, je me suis dit qu'il avait sacrément évolué sans que m10l'on ne s'en rende vraiment compte.
 
Origines
 
Monsieur Propre n'est pas français, il est américain, son vrai nom c'est Mr Clean, d'où le petit "r" après le "M" dans Mr Propre.
Procter & Gamble, la multinationale américaine spécialisée dans l'hygiène et les produits de beauté, a créé le personnage en 1958 avec l'aide de l'agence Tatham-Laird-Kudner, basée à Chicago, non loin du siège de la multinationale à Cincinnati (Ohio ) alors que le produit n'était même pas encore tout à fait au point.

Dans les années 60, les surfaces carrelées et les salles de bain sont de plus en plus présentes dans les maisons, les ménagères veulent donc un produit efficace qui leur fasse gagner du temps.
Le fait que ce soit un homme qui fasse le ménage a créé une petite révolution à l'époque et c'est justement pour cette raison que Mr Clean a connu un grand succés dès son apparition, il prenait à contre-pied toutes les idées reçues. Grâce à l'arrivée de ce personnage haut en couleurs, le détergent de Procter & Gamble est devenu en six mois leader sur le marché américain.

 
Mr Propre USA

Pour son look,  Procter & Gamble s'est apparemment inspiré d'un soldat de la marine américaine de la ville de Pensacola, en Floride. Mais on peut penser qu'il ressemble plutôt à un bon génie comme celui d'"Aladdin" avec sa boucle d'oreille, ses bras croisés et son pouvoir nettoyant magique.
A ses débuts, il portait un complet et tenait une brosse à récurer à la main puis il a adopté ce t-shirt blanc qu'on lui connait encore aujourd'hui. Rien n'a été laissé au hasard : ses muscles symbolisaient l'efficacité, sa calvitie la netteté, son tee-shirt immaculé la propreté et son sourire la facilité d'utilisation.
Quant à son nom, qui résume à lui seul la finalité du produit, il s'inspire d'une expression très à la mode aux États-Unis dans les années 50, le préfixe Mr. étant employé pour les personnalités sportives : Mr Muscle, Mr Base-ball...

Dès le départ Procter & Gamble a compris que pour mieux rentrer dans les foyers, Mr Clean devait s'illustrer dans des publicités à la télévision, il est intéressant de constater que la musique est toujours restée la même depuis cette époque, même chez nous. C'est Thomas Scott Cadden qui l'a composée :
 

L'arrivée en France

Chez nous la marque est apparue en 1966 et a pris le nom de Monsieur Propre. Elle est également apparue à la même époque dans de nombreux autres pays, voici ses différentes appellations :
- Don Limpio, en Espagne (à l'origine Mister Proper)
- Maestro Limpio, au Mexique
- Mastro Lindo, en Italie
- Monsieur Net, au Canada
- M. Proper, en Allemagne (à l'origine Meister Proper)
- Mister Proper, en Bulgarie , Hongrie , République tchèque , Slovaquie , Lettonie , Lituanie , Roumanie , Russie , Serbie , Ukraine et Moyen-Orient
- Monsieur Net à Québec
- Au Royaume-Uni et en Irlande, le nom Mr Clean existait déjà, le produit s'est appelé Flash.

Pays.jpg

Chez nous il fut confronté à un ennemi de taille, Ajax et sa tornade blanche (groupe Colgate-Palmolive) qui était leader sur le marché en 1966. Il a fallu attendre 1980 pour que Monsieur Propre le devance avec 34 % de part de marché. Il cédera de nouveau sa place à Ajax en 1998.
Ci-dessous trois publicités magazine des années 60.

 
Monsieur Propre 60's
A l'origine il était de couleur verte et avait une formule exclusive à l’ammoniaque. En 1972, un Monsieur Propre Fraîcheur Citron fit son apparition, le citron dissimulant un peu la forte odeur d’ammoniaque. C'est la première marque de nettoyant ménager liquide à introduire un parfum dans son produit, le lancement mondial a eu lieu en France !

La marque communique sur la facilité d'utilisation. C'est le début d'une longue série de spots TV avec le fameux slogan "Monsieur Propre rend tout si propre que l’on peut se voir dedans" dont la musique est calqué sur le refrain américain. 

 
Mr Propre 70-80

 
Mr Propre s'affiche !

En 2000 et pour la première fois, Procter and Gamble lance une importante campagne d'affichage pour Mr Propre avec toute une série de clins d'oeil au ton décalé sur la vie quotidienne des consommateurs.
Le tout premier coup d'éclat a lieu lors de la Coupe du monde de football en 1998 avec ces deux slogans “Sur le terrain, les meilleurs joueurs étaient chauves” et "Qui est le plus brillant technicien des surfaces ?".

stadedefrance

Il récidive ensuite en 2000 en rebondissant sur l'actualité : la St Valentin, la journée de la femme, la chandeleur, le festival de Cannes, Roland Garros, les J.O etc... Au total plus d'une vingtaine d'interventions humoristiques tout au long de l'année qui donne un bon coup de jeune à la marque et transforme le personnage en icône tendance ! Cette campagne est dû à Grey Advertising qui est l'agence historique de la marque depuis 1966.
Procter & Gamble a reçu le grand prix 2000 "Top Com Consumer" pour cette campagne.
Voici une compilation de ces différentes affiches, cela m'avait marquée à l'époque, j'avais trouvé ces pubs géniales et trés drôles ! 
    
Campgane-2000.jpg


Relooking 
 
COVER1 Mr PROPRE newEn 2001, Monsieur Propre est relooké, les ménagères le trouvant un peu trop macho et désuet, il est modernisé (en 3D) et affiné, il devient fun et branché, avec finalement un look assez "gay". Il a repris ensuite progressivement son apparence à partir de 2002, mais durant ces différents relookings, il a toujours gardé son T-shirt blanc et son anneau à l'oreille.
 
En 2009, Pierre Rosenthal, directeur de création des campagnes publicitaires de Monsieur Propre pour toute l’Europe et les pays de l’Est de 1994 à 2008, a écrit un livre sur le personnage "Le propre de Mr. Propre" (180° éditions). Il y raconte l’existence surprenante de cette icône publicitaire et y fait découvrir l’univers impitoyable de la publicité. 

En janvier 2001, le magazine "Culture Pub", issu de l'émission du meme nom, faisait sa "Une" avec un portrait de Mr Propre en titrant "L'homo lave plus blanc", un clin d'oeil à la lessive et au coté gay-tendance du personnage :

Culture Pub Mag 2

Produits dérivés

Comme tout icône publicitaire, Mr Propre a eu droit à quelques objets à son effigie et ce dès 1966 où un porte-clef était offert à l'achat d'une bouteille du produit.

Porte clef
Il y a eu aussi des pin's dans les années 90 et des t-shirts dans les années 2000.
J'ai trouvé le porte-clé et un des pin's en vide-grenier il y a quelques années.

Produits-derives.jpg
 

Voici une pub télé de 1974, ma préférée parmi toute celle qui ont été diffusées. C'est celle qui me rappelle le plus de souvenirs, j'adore l'échange entre les deux filles et Mister Biscottos qui regarde son reflet !

MrPropre2
Et ici une petite curiosité avec ce spot de 1984 puisqu'on peut y voir Sabine Paturel avant qu'elle n'entame sa carrière de chanteuse, ses fameuses "bêtises" datent en effet de 1985.

Pour finir, un spot américain de 2013 très bien fait et plein d'humour sur les origines de Mr Propre :

 

 

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 13:31

affet jpg-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20020328 115136E.T fête ses 30 ans en 2012, le film de Steven Spielberg est en effet sorti en salle en 1982. Autre anniveraire, fêté en même temps, les 100 ans des studios Universal Pictures, producteurs du long métrage.
A cette occasion, le musée de cire Madame Tussauds a décidé de créer six statues qui sont exposées dans tous les musées Tussauds du monde : Londres, Berlin, Amsterdam, Sydney, Hollywood et Tokyo. Elles ont été dévoilées le lundi 22 octobre 2012.

 

Ces répliques permettent aux visiteurs d'admirer E.T représenté dans une des fameuses scènes du film, où on le voit recouvert d'une couverture, dans le panier à vélo du bicross d'Elliot  juste avant la fameuse scène devant la lune. On peut même s'asseoir sur le vélo pour se faire prendre en photo comme sur l'image ci-dessous.
Qu'est-ce que j'aurais aimé moi aussi poser avec la statue d'E.T !

ET Bande

Le personnage a été réalisé par Dan Woodley dans les Studios Merlin, à Londres. Il a d’abord été sculpté en argile puis moulé en cire. Une équipe d’experts ont ensuite utilisé des peintures à l’huile pour réaliser une reproduction réaliste d’E.T. Le travail minutieux a duré près de deux mois et la production a coûté £50,000 (62.000 €).

ET bande sculpteur 
Le film est sorti officiellement en France le 1er décembre 1982 et il a fait à l'époque plus de 9 millions d'entrées. Je me souviens d'être allée le voir avec ma maman et avoir eu beaucoup de mal à retenir quelques larmes lors de la scène finale !

J'ai gardé une grande tendresse pour ce très beau film. J'ai eu l'occasion de le voir en HD le week-end dernier, c'était la première fois que je le visionnais dans cette qualité-là et j'ai beaucoup apprécié car cela m'a permis de voir des tas de petits détails qui m'avaient échappés jusqu'à maintenant.

Voici ma petite collection personnelle, j'achète régulièrement des petits E.T de toutes les tailles, je trouve le personnage de Spielberg très mignon et attachant.

Collection E
J'ai aussi un petit sac offert par Bonux en 2002 à l'occasion des 20 ans du film (au centre).


Bande collection

   
Voici le making of de la statue de cire avec l'interview (non sous-titrée) du sculpteur.
Une version Blu-ray est sortie à l'occasion des 30 ans du film. Cette version contient des images inédites du plateau de tournage et une interview du réalisateur Steven Spielberg.

 

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Ciné
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:51
Elastic manQuand j'étais toute petite, je rêvais d'avoir un bonhomme élastique. Je ne l'ai jamais eu mais je me souviens que je jouais avec quand j'allais avec ma maman chez une de ses amies dont le petit garçon possédait ce jouet merveilleux qu'on pouvait malmener à loisir et étirer dans tous les sens !
 
Elastic Man - c'est son nom - fut vendu en France à partir de 1977 et jusqu'en 1980 par Meccano.
Son nom original était Stretch Armstrong. Il était distribué aux Etat-Unis par Kenner (racheté depuis par Hasbro). 

Son inventeur s'appelle James O. Kuhn, il l'a créé en janvier 1974 mais Kenner n'en a obtenu le brevet que le 2 octobre 1979.
La production a été réellement lancée en avril 1975.


 
 
Ce jouet est connu partout dans le monde, il en existe 67 versions différentes.
En Italie, il s'appellait Mister Muscolo, au Mexique, El hombre Elastico et au Japon, Mr X. Chez nous il a gardé un nom à connotation anglaise.

 

1978 Kenner

En 1978, un Elastic Monstre est apparu à son tour. Il permettait les combats avec son grand rival humain.

Ci-contre à droite, une image de 1978 chez Kenner avec l'Elastic Monstre étudié de près par les techniciens.


Ci-dessous à gauche la boite française avec Elastic Man, et à droite la boite américaine avec Stretch Armstrong :

Bande elastic man

Le personnage au look de catcheur mesurait 35 cm de haut et pouvait être étiré jusqu'à 4 fois sa taille, il retrouvait ensuite sa forme d'origine. Sa peau était en latex, l'intérieur était composé d'un gel à base de sirop de maïs concentré (donc non toxique), ce qui lui permettait de garder la forme quelques instants avant de se rétracter.

On pouvait lui tirer les bras, les jambes, en faire des noeuds ou le boxer, il pouvait tout supporter ou presque !

 

Ici quelques images de la fin des 70's avec des enfants et leurs jouets le matin de noël. Je les ai trouvées sur le site d'un collectionneur passionné américain, j'adore ces vieilles photos d'époque :



Suite au grand succés de Stretch Armstrong, il y a eu pas mal d'autres versions de personnages extensibles (stretch) aux Etats-Unis, notamment Ollie Octopus toujours de chez Kenner (de mignonnes pieuvres rose et bleu).
Des firmes concurrentes sortirent aussi leur propre version comme Mego à partir de 1979 avec Hulk, Spiderman et d'autres héros Marvel et DC, il y a eu également des catcheurs, Mickey, Donald et Casper. Bien évidemment à l'époque Kenner intenta un procès contre la société Mego pour faire interdire ces plagiats. Il y a même eu plus tard des Homer Simpsons, Power Rangers ou Scoubidou en version stretch !






Ci-dessous Lou Ferrigno, l'interprête de Hulk dans la série, avec le jouet à son effigie.


En 1994, l'homme élastique fait son retour dans les rayonnages des magasins de jouets français stretch_armstrong_toy_400x300.jpgen reprenant son nom d'origine "Stretch Armstrong". Il a changé de physionomie et arbore désormais un large sourire et des dents bien blanches, lui donnant un look de surfeur.

Une publicité télé 
ICI.
 
Ces jouets sont rares à trouver car relativement fragiles de par leur composition. La moindre coupure ou déchirure et le gel s'enfuyait ! Sur la notice on peut lire que les coupures sont réparables avec du bon scotch.
Autre problème : apparemment avec le temps le sirop de maïs a tendance à se solidifier. Cela tient donc du miracle d'en voir un en bon état de nos jours.
J'aimerais bien trouver un Elastic Man malgré tout, c'était vraiment rigolo de pouvoir s'acharner sur ce pauvre bonhomme en le déformant comme on voulait et en lui tortillant les bras ! Ceci dit je pense que si j'en trouvais un, je n'oserais pas l'étirer dans tous les sens de peur de le casser !    
 
En 2008, Universal Studios a signé un accord avec Hasbro pour créer un film sur Stretch Armstrong, il serait apparemment réalisé par Breck Eisner et Taylor Lautner (qui a joué dans la saga Twilight) serait pressenti pour jouer le rôle d'Armstrong. Je ne sais pas si ce film sortira un jour, le projet date d'il y a longtemps déjà, en effet Jackie Chan était en négociation avec Disney pour co-développer un long métrage déjà en 2000.
A suivre...

Pour finir, voici la pub américaine de 1976 avec le Stretch Armstrong et le Stretch Monster :

 
 
1978 Kenner
 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Jeux et jouets
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 22:14
metro-cultHier je suis allée me balader à Toulouse où j'ai pris le métro, c'était la première fois que je le prenais dans cette ville. Ça m'a fait penser aussitôt à cette pub délicieusement kitsch pour le métro de Montréal en 1977 que j'adore. Je ne résiste pas au plaisir de la partager avec vous aujourd'hui !
   
Le métro de Montréal a été inauguré en 1966, soit Campagne pub2près de 10 ans avant cette publicité qui date de janvier 1977. La STMCUM devenue depuis la STM (Société de transport de Montréal) avait fait appel à l'agence de pub BCP pour lui concocter un spot percutant afin d'inciter les habitants de     la ville et ses environs à prendre les transports en commun : le métro et le bus.

Le film a été réalisé par Jacques Bouchard, la musique est de Paul Baillargeon, les paroles de Marcel Lefebvre. Les danseurs qui virevoltent sur les quais sont ceux des Grands Ballets canadiens. La pub a été tournée au métro Atwater.

 
Tout est improbable dans ce spot, les looks, les chorés, la musique, les paroles, ça vaut son pesant de Picorettes, je suis fan !
Ce qui étonnant c'est que s'il a bien un endroit où les gens ne sont pas joyeux, c'est bien le métro, enfin surtout à Paris. A Montréal, je ne sais pas... si ça se trouve les gens nagent en pleine comédie musicale dès qu'ils prennent les transports en commun !

Bande métro
Allez tous en choeur avec moi : 
"Il fait beau dans l’métro
Tout le monde est gai tout le monde a le cœur au soleil
Il fait beau dans l’métro
Plus ça va vite plus il fait beau dans nos oreilles"
 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 18:56

Bande-YES.jpg
Est-il bien nécessaire de rappeler que YES était une succulente barre fondante et moelleuse au chocolat ? Je ne pense pas, tous ceux qui ont connu cette petite douceur en gardent un souvenir gustatif ému, moi la première !


YES était une pâtisserie industrielle sous forme de barre de 38g et 9cm de long, composée d'une génoise fourrée d'une mousse cacaotée, enrobée de chocolat noir et décorée avec du chocolat au lait. Elle était produite par la société Nestlé.

Bande-2.jpg
Elle ressemblait un peu aux Kinder Délice, un peu aussi aux Napolitains mais elle était bien meilleure. Petite particularité, je me souviens qu'il y avait un léger goût d'alcool. Elle a été également déclinée en version noisette, parfum que j'aimais particulièrement.

Les barres étaient conditionnées par trois, chacune dans un emballage individuel et consolidée par un petit carton blanc sur trois côtés pour les protéger lors de la manipulation et pour ne pas se salir les mains.

Bande Carte postale
YE 1997YES a été commercialisée en 1983 et a disparu des rayonnages des grandes surfaces françaises à la fin des années 90. Je ne me souvenais d'ailleurs pas que cela avait duré aussi longtemps. Je n'avais jamais vu notamment le packaging ci-contre qui date de 1997.

On peut trouver actuellement des YES ailleurs en Europe, entre autre en Suisse et en Allemagne, toujours fabriquées par Nestlé. Les barres existent  Pin's Yesdésormais en version chocolat et caramel. On peut en   commander sur internet (par exemple sur le site  "Course en France" ICI).

J'ai trouvé ce pin's en vide-grenier l'an dernier, je ne sais pas s'il existe en version rouge.
 

Plusieurs spots télé m'ont particulièrement marquée à l'époque. Dans les premiers, toute une série à partir de 1983, on voyait des gens essayant de manger une part de gâteau au chocolat dans une assiette dans des situations assez périlleuses : une petite-fille qui promène son chien en laisse, un homme à cheval etc..., le gâteau finissant irrémédiablement par tomber par terre, d'où l'intérêt de la barre chocolatée à emporter et manger partout. La voix était celle de Roger Carel, ce qui apportait à la pub un côté encore plus comique.

 


J'aimais aussi beaucoup une autre pub, celle-là de 1987, où on entendait Gérard Rinaldi interprèter un slow langoureux à souhait "quand on a envie de tendresse, on ouvre un YES". Bien marrante aussi !
 
 

Quel délice ces fameuses barres YES et quel dommage qu'on ne puisse plus en retrouver en France dans les grandes surfaces. Monsieur Nestlé s'il vous plait, rendez-nous nos YES !
Repost 0

  • : Les petits dossiers des Copains d'abord
  • Les petits dossiers des Copains d'abord
  • : Souvenirs des années 70 et 80 : musique, ciné, émissions télé, dessins animés, séries, pub, jeux, jouets, petites douceurs régressives, produits et marques disparus etc ...
  • Contact

Si mes calculs sont bons ...

Le blog a reçu plus de 1 million de visites depuis sa création le 17 aout 2011


164 articles sont en ligne
 

Dernière mise à jour  : 17 juillet 2017
 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles du blog

MUSIQUE :

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
- "Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
- "Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé
 

PUB :

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam

L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
- La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste

- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale


JEUX ET JOUETS :

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
- Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
Les jouets du catalogue La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jouets du catalogue La Redoute 1978-79


CINE :

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage

- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985


PETITES DOUCEURS REGRESSIVES :

- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's

- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale


TELE :

Les speakerines des 70-80's
- La Pierre blanche
- Papivole"
- Waldo Kitty
- Declic (Vision on)
- Matt et Jenny
- Les années collège
- Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Les Visiteurs de Noël
- Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Télétactica
- Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera

- Les brigades du tigre
- Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Mon ami Ben
- L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Téléchat

- Les voyageurs de l'histoire
- La série télé Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Les Visiteurs de notre enfance
- L'émission Maxi Tête
 

SOUVENIRS D'ENFANCE :

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
-
Les barils de lessive décorés des 70's
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget

- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Mon sapin Pif Gadget

- Le Formica, c'est formidable !
- Le club Dial
- Les puzzles Six de Savoie
Les fournitures scolaires des années 70-80
- Le magazine Top 50 et ses posters
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré


L'ILE AUX ENFANTS/ CASIMIR :

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants

- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May

- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants
- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- "L'origine de ma passion pour Casimir"

Mon vide-grenier virtuel

 Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux enfants et j'habite Bordeaux. Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image.

Sites et blogs amis

Mon forum d'amis autour
de la culture 70-80's

Forum-des-Copains-d-abord.jpg

Mon blog de recettes

C-est-moi-qui-l-ai-fait.jpg    

Le site officiel de mes amis Osibo

Osibo News long 

Le grenier de la télé de mon ami dGé

Grenier-de-la-tele.jpg

Autres blogs amis

Malle de Casimir 

bannièrerecresouvenirs

Jeux de 20h
 



 

 Liens commerciaux


 

 

Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).
 

66942 119491734892480 1910590478 n

A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection)


 

"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance. (Pollux)