Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 16:27
Baygon 1Voilà encore une pub inoubliable de 1980, je l'adore car elle montre comment naissent des trésors de créativité avec peu de moyen. Elle a marqué tous les esprits à l'époque, comme celle pour les dalles Gerflor en 1986 sur le même principe.
Simplicité, efficacité !


Quand la société Bayer, qui possède la marque Baygon, décide de faire de la communication sur ses produits insecticides, elle n'est pas connue du grand public car elle fabrique plutôt des produits industriels. Même si Baygon était ancien, la société n'avait jamais fait de communication, d'ailleurs on ne le trouvait que dans les drogueries. Cette campagne était donc la première grand public, motivée par la forte concurrence sur le marché.

2-Baygons.jpgLes contraintes liées à la marque étaient doubles car il y avait deux produits Baygon à vendre et non un seul, chacun avec des composants bien spécifiques : un produit pour les insectes volants (bombe jaune) et un pour les insectes rampants (bombe verte). L'agence Dassans-Jaglin, en charge de la campagne, avait pour mission de doper les ventes du Baygon jaune (qui n'occupait que 4% de part de marché contre 40% pour Baygon vert) et également d'insister sur la complémentarité des deux produits.

Au lieu de se lancer dans un discours un peu compliqué en énonçant les qualités des deux produits, l'agence de pub a décidé de jouer sur le côté absurde et comique en résumant les insectes qui volent et qui rampent en "bzzzzz" et "crr crr crr". Pour cela, il fallait un artiste de talent, capable de faire rire sans tomber dans le ridicule.

Bande Baygon

Je ne me lasse jamais de la voir et revoir, elle me fait toujours autant rire !
 
Michel Leeb 
 
Il a été choisi dans le cadre d'un casting proposé par la société de production. Il avait alors 33 ans et n'était pas connu. Cette pub a contribué à le rendre populaire et de son côté il a contribué à faire vendre le produit, un échange de bon procédé en somme.

Michel Leeb a participé a pas mal d'autres pubs, on l'a vu ainsi dans des spots pour Epeda (1976), le Loto (1980), Playtex (1981), les chaussures André (1981), Lavax (1983), Lesieur, Vivalp et toute un série de petit spots en 2005 pour le "118 007". Et tout dernièrement, il a vanté les mérites de Coriolis Telecom déguisé en Jules César.

Double bande Leeb

Le spot pour Baygon est très sobre et les paroles réduites au minimum, Michel Leeb en noeud pap' et lunettes, style prof, mime les insectes volants avec les bras et marche à quatres pattes pour Leeb pubimiter les insectes rampant, la bombe jaune porte des ailes, la verte huit petites pattes, tout ça sur fond neutre, difficile de faire plus simple.
Pour plus d'efficacité, le spot est même passé de 20 secondes à 15 puis 8 au fil du temps, les petites animations du début ayant été retirées.
      
Il a eu une sacrée longévité puisque ce n'est qu'en 1987 qu'une nouvelle série de pubs est apparue sur nos écrans. On y voit
 un acteur qui imite d'une manière caricaturale un italien, un américain et un japonais en train d'expliquer la différence entre insectes volants et rampant à la manière de Michel Leeb.
Je ne les avais jamais vue avant aujourd'hui !
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 19:37
Voilà un objet que bon nombre de personnes ont dû connaitre un jour chez eux ou chez leurs grands-parents, le fameux baril de lessive décoré ! Dans les années 60-70, la lessive machine ne s'achetait que conditionnée dans de grands barils cylindriques ou rectangulaires (en forme de parallélépipède pour être plus exacte).

Une fois vidés de leur lessive et la lanière retirée, ils étaient décorés et servaient de boite de rangement, de porte-parapluie ou de poubelle. Rien ne se perd, le recyclage ne date pas d'hier.

 
Ce qui est marrant et étonnant, c'est que certaines publicités de l'époque ne communiquaient pas particulièrement sur la qualité de la lessive, son pouvoir lavant, blanchissant ou anti-tâche, mais sur l'utilisation du baril une fois vide !



Certains barils étaient vendus déjà décorés, ce qui en faisait un bon argument de vente, comme ce tonnelet de lessive Matic en 1967. Une fois l'étiquette avec le nom de la marque enlevée, on obtenait un joli baril mappemonde. Il en était de même avec le baril Persil que l'on voit également ci-dessous dans une publicité de 1978.

 
Matic-Persil.jpg



Certains petits chanceux ont eu en 1973 un joli baril Astérix avec des bulles à lire tout autour (marque Lever).

    Baril Astérix


En 1972 Ajax proposait un baril Tintin avec un poster en cadeau : "Tintin et le lac aux requins" :



Chez Bonux, il y a eu de magnifiques barils avec "Bonne nuit les petits" :



J'aime beaucoup celui-ci qui était vendu par Dash. A l'intérieur du baril il y avait la tête du père-noël cartonnée, il n'y avait qu'à retirer l'étiquette, coller la tête en haut de la boite avec le ruban adhésif fourni et on obtenait une très belle hotte de noël !

 


Toujours chez Dash, ils offraient directement un rouleau de papier Vénilia dans chaque baril pour le décorer avec des exemples à la clé afin d'obtenir, je cite, "de superbes corbeilles de valeur" !



Persil vendaient également des barils décorés en métal comme les trois que l'on voit à gauche. Ils ont souvent mal vieilli à cause de la rouille mais ils étaient beaucoup plus solides que la version carton.



Dash avait poussé le luxe jusqu'à fabriquer des barils plastique en forme de tabouret Tam Tam comme cela se faisait beaucoup dans les années 70, je trouve ça vraiment épatant !
Encore plus étonnant, Dash, toujours lui, a sorti une année des barils en plastique rouges en forme de bottes de Père-Noël. Elles pouvaient s'ouvrir pour y ranger des jouets et servir de tabouret également. Je la trouve très jolie !
Il y a eu également des gros dès à jouer chez Lever.




Et des petits tonneaux en plastique chez Henkel :



Chez Coral, ils avaient misé sur Disney et ses personnages attachants pour attirer les enfants avec ces barils en métal :




D'ailleurs il y a eu plusieurs autres barils avec des personnages de Disney :



Mais ce qu'on trouvait le plus souvent dans les maisons, ce sont des barils décorés artisanalement avec du papier autocollant type Vénilia.
J'en ai toujours vu chez mes grands-parents, il y en avait un recouvert de papier à fleurs orange, jaune et marron, un peu comme celui de l'image ci-contre, et un autre avec du papier imitation bois du plus bel effet ! 

Quand j'ai fabriqué ma petite vitrine miniature hommage aux 70-80's (ICI), j'ai bien sûr pensé à mettre une poubelle customisée à côté du bureau. Je l'ai décorée avec une image de l'Ile aux enfants.

 
Dans cette publicité Skip de 1978, on peut voir comment transformer le baril une fois vide en mini-bar, range-disque ou litière pour chat !
      Baril-Skip-deco-02.jpg

Ici il y a même dans la publicité un making-of pour fabriquer le dévidoir à papier alu/absorbant que l'on voit dans la pub précédente.
 
Baril-Skip-deco-01.jpg
Et enfin voici un bricolage trouvé dans un magazine "Mode & Travaux" de 1979 qui explique comment transformer un baril en corbeille à papier avec le dessin d'une chouette trés 70's... ou comment allier recyclage et loisirs créatif !

Corbeille-baril-chouette.jpg

 
Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 19:58

les-Robinson-suisse.jpg"Les Robinson suisses" est une série qui m'a beaucoup marquée quand j'étais enfant, j'étais captivée par les aventures de cette famille attachante perdue sur une île déserte au milieu de nulle part.


La série est canadienne, tout comme "Matt et Jenny" et "Les années collège" dont j'ai précédemment parlé.

Elle a été tournée en 1974-1975 et diffusée en France en 1977 dans l'émission "Les Visiteurs du mercredi".
Elle a été produite par CTV, un réseau de télévision canadien de langue anglaise, et comprend 26 épisodes de 30mn chacun.

 
 
L'histoire
 
Echoués sur une île tropicale déserte après une grosse tempête, une famille suisse tente de survivre. Johann, le père, Elizabeth, la mère, leurs deux fils adolescents, Ernest et Franz ainsi que Marie, leur petite-fille de huit ans construisent leur vie sur cette île malgré les conditions difficiles grâce à leur ingéniosité et leur courage.

Robinsons-suisses-bande-2.jpg
La série est basée sur le roman "Le Robinson suisse" du pasteur suisse Johann David Wyss ("Der Schweizerische Robinson" en V.O) qui fut publié en 1812. Il raconte les aventures d'une famille suisse, les Zermatt, qui, suite à un naufrage alors qu'elle se rend à Port Jackson en Australie pour toucher un héritage, se retrouve échouée sur une île perdue de l'Indonésie. La série emprunte juste le thème de départ et le nom, les scénarii des épisodes s'éloignent du livre.

La popularité du roman a donné lieu à une grande variété d'adaptations : des livres, des bande-dessinées, des téléfilms, des séries télévisées et des films. Parmi les nombreux films, il y a eu un long-métrage de Walt Disney en 1960 qui a inspiré l'attraction "La maison dans l’arbre" dans les parcs Disneyland.
Il y a également eu un dessin animé japonais de 50 épisodes diffusé en 1987 chez swissfamily_postcard.jpgnous,
"Flo et les Robinson suisses", qui a marqué beaucoup de monde mais que je n'ai pas regardé (j'avais 17 ans).

En 1975-1976, il y a eu une série américaine du même nom, produite par ABC, qui fut apparemment diffusée à la même période chez nous sur Antenne 2 mais je ne m'en souviens pas du tout. Ci-contre une photo des acteurs. Le rôle de la petite-fille était tenu par Helen Hunt (ci-contre à droite).

La version canadienne n'a pas pu être exportée et vendue sur le marché américain, trés lucratif, à cause de cette série, ce qui explique qu'il n'y ait eu qu'une seule saison.


Les acteurs

 

Johann Robinson (le père) : Chris Wiggins. Acteur britannique né le 13 janvier 1931.

 
 
Elizabeth Robinson (la mère) : Diana Leblanc. Née en 1943, elle dirige aujourd'hui des acteurs dans des comédies musicales.


 
Ernest Robinson : Michael Duhig.



Franz Robinson : Ricky O'Neill.
 


Marie Robinson : Heather Graham (rien à voir avec l'actrice blonde américaine). Marie était doublée par la comédienne québécoise Eve Gagnier qui interprétait également Heidi dans le dessin animé et Nellie Olson dans la série "La petite maison dans la prairie).


Le chien s'appelait Bruno, comme dans la série.
 

 


Tournages

Les scènes de plage ont été réalisées en Jamaïque, les autres scènes furent été filmées au Canada, en studio et dans la jungle Kleinburg, en Ontario.  

 

Robinsons suisses bande 1
Je trouvais leur maison dans les arbres très belle, j'aurais aimé la visiter et y vivre, cela semblait idyllique. C'est le rêve de tous les enfants de se construire une grande cabane dans les arbres comme ça. Elle avait l'air confortable, j'admirais la façon dont le père et la mère l'avaient construite et décorée eux-mêmes.



Robinsons-suisses-maison.jpg
J'aimais bien l'enclos des animaux aussi, les chèvres donnaient du lait, ils faisaient sècher du poisson, tout était bien étudié.
Et puis on pouvait y voir de beaux paysages, c'était très exotique, on était transporté dans un autre monde.





J'aimais vraiment suivre les aventures des Robinson, je trouvais les acteurs très bien choisis à tel point que j'oubliais que c'était une série et que j'étais persuadée qu'ils existaient vraiment, on est naïf quand on est môme !

Je m'identifiais évidemment beaucoup à la petite Marie qui avait le même âge que moi à l'époque et avait aussi de longs cheveux dont elle faisait des tresses. Je la trouvais très courageuse face à cette jungle hostile et à tous les dangers qu'elle devait affronter.

Je me souviens particulièrement d'un épisode avec un tigre, ses deux frères étaient pris au piège dans une grotte avec lui.
A l'époque, je me souviens même en avoir fait des cauchemars !


Il y avait de l'aventure, du suspens, de l'humour, des drames, c'est un trés beau souvenir télévisuel de mon enfance.


DVD

Un coffret intégral est sorti en France en octobre 2008, il contient 5 DVD. Un ami me l'a offert, j'ai donc pu revoir avec un immense plaisir la série, c'était une grande joie.

Seul bémol (et de taille) à ce coffret, les éditeurs français n'ont pas du tout respecté la chronologie des épisodes, ils sont dans le désordre le plus complet !


Il y a 25 épisodes + le pilote donc ça fait 26 en tout mais eux ont compté le pilote comme N° zéro.
 

Voici donc le bon ordre pour regarder la série correctement :

- n° zéro : L'arrivée
- n° 5 : 
L'idole maléfique
- n° 23 : La marque du capitaine Keel
- n° 20 : L'idole maléfique
- n° 2 : le règne animal
- n° 16 : Bruno le chien
- n° 
21 : l'attaque du chat

- n° 11 : perdu en mer
- n° 17 : un temps pour vivre
- n° 18 :  L'antre du tigre
- n° 8 : Le trésor
- n° 25 : les fourmis
- n° 3 : le visiteur
- n° 4 : une enfant de la nature
- n° 15 : retour du paradis
- n° 1 : L’énigme du squelette
- n° 9- : quelque part sur terre
- n° 13 : Le sauvetage
- n° 22 : Une seconde lune de miel
- n° 10 : Festin mortel
- n° 14- L'intrus
- n° 7 : Le maillon faible
- n° 24 : Les naufragés
- n° 19 : L'ours puis le final
- n° 6 : La disparition





Voici le générique des "Robinson suisses" :

 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Télé
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 22:49
  3 Musketiers barre tatouée

J'ai cherché pendant de trés nombreuses années le nom et des images d'une barre au chocolat et caramel torsadée que j'aimais beaucoup quand j'étais toute petite et qu'on achetait, je m'en souviens très bien, à Euromarché, une grande surface des années 70 aujourd'hui disparue elle aussi.

Je me rappelais que c'était en forme de tresse, que c'était au caramel enrobé de chocolat et que c'était emballé dans du papier blanc et mauve, mais par contre impossible de retrouver le nom. J'ai interrogé les gens autour de moi, demandé sur des forums, rien à faire... Et puis un jour en cherchant des infos sur les barres Twix/Raider sur le site américain d'un collectionneur d'emballages, je suis tombée par hasard sur de vieilles pubs avec cette fameuse tresse au chocolat-caramel : Bingo !!!Garçon et fille Musketiers


La barre s'appelait "3 Mousquetaires" ou "3 Musketiers", il y avait apparemment les deux orthographes. J'avoue que je ne me souvenais pas du nom, ça ne m'a donc pas fait tilt en le découvrant, mais j'avais seulement 6 ou 7 ans à l'époque et je me contentais juste de la manger !

A l'origine, cette barre s’appelait Curly Wurly, elle a été créée par Cadbury au Royaume-Uni en 1970. Sa conception en forme de serpentins entrelacés aplatis est dûe à David John Parfitt qui faisait des recherches sur une nouvelle confiserie avec des surplus de caramel.

En France le nom a été modifié pour devenir "3 Mousquetaires" ou "3 Musketiers". En Allemagne, en Autriche et au Pays-Bas, ça s'est appelé également "3 Musketiers" (ou "Leckerschmecker" en Allemagne). Au canada c'était "Wig Wag" et aux Etats-Unis "Marathon".

A noter qu'il existe une barre américaine appelée "3 musketeers", fabriquée par Mars Incorporated, mais elle n'a rien à voir, elle ressemble plutôt à un Milky-Way.

 
On pouvait également trouver des barres Curly Wurly en France à la même époque comme en témoigne cette pub magazine de 1973 et le spot télé à la fin de l'article.



La barre "3 Mousquetaires" mesurait 24cm de long et 3cm de large, elle était donc assez longue d'où sa comparaison avec une épée dans le spot télé. Elle a disparu des rayons dans les années 80.

Au niveau du goût, ça ressemblait un peu au Toffees des quality Street, un peu à la barre Mars aussi si on ne mange que le chocolat et le caramel.
  
Ci-dessous deux publicités de 1972-73, parues dans le magazine Spirou. Les dessins sont de Mazel, un auteur de bd belge. Il a illustré une série sur les mouquetaires, on y voit donc ses personnages :

 
      barre-Musketiers-tatouee.jpg

3-musketiers-1973--2-.jpg
Curly Wurly
Il y a quelques années, en allant dans un "Comptoir Irlandais" à Bordeaux (boutique qui vend des produits de Grande-Bretagne), je suis tombée nez à nez avec une barre torsadée Curly Wurly de chez Cadbury comme on en voit une ci-contre, elle avait exactement la même forme que dans mes souvenirs, c'était la première fois que j'en voyais depuis mon enfance ! J'en ai aussitôt achetées trois que je me suis empressée de goûter avec mes enfants. J'ai été un petit peu déçue je l'avoue car j'ai trouvé ça un peu trop dur. Dans mon souvenir, c'était plus tendre et on pouvait étirer le caramel, mais j'ai trouvé ça trés bon quand même.


Depuis j'ai trouvé en grande surface des barres Curly Wurly, elles sont fabriquées par Carambar depuis 2009 et vendues par 5. En voici une ci-dessous :

Carambar-Curly-Wurly

Voici une publicité télé de 1973 en noir et blanc pour la barre "3 Mousquetaires". 
Je pense qu'un des deux acteurs est Thierry Lhermitte, il y ressemble beaucoup en tout cas. En 1973 il avait 21 ans donc c'est fort possible.
  
 
Et ici 2 pubs pour Curly Wurly également de 1973.

Je remercie beaucoup le formidable site américain "CollectingCandy.com" de Jason, l'Indiana Jones new-yorkais du bonbon perdu ! 

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 22:44

Tapitouf-gd.jpgKésaco Tapitouf ?
Tapitouf était un système simple pour fabriquer soi-même son tapis. Je n'ai jamais essayé mais je me souviens trés bien de la publicité télé avec sa chanson gaie et pimpante bien typique des années 80. Je l'avoue ça me fait sourire quand la dame chante avec entrain "d'abord je saisis une touffe et j'enfile dans le passe touffe" !

Le principe était performant et ultra-simple. Tapitouf se composait d'un canevas en plastique avec dessus un feuille de papier sur laquelle il y avait une grille et des croix pour placer la laine au bon endroit.
On enfilait une petite touffe de laine colorée entourée d'un petit film plastique (il y avait 50 brins par touffe) dans la tige munie d'un petit cône en métal puis on insérait cette espèce de grosse aiguille au bon endroit sur la trame en perçant le papier. Il ne restait plus qu'à ôter le plastique autour de la touffe une fois bien en place et de "l'ébourrifer" pour lui donner du volume puis à recommencer l'opération pour tout le tapis.

Montage.jpg

Il devait falloir un bon paquet d'heures pour faire un grand tapis. Et je me demande dans quelle mesure c'était trés solide vu que les brins de laine n'étaient pas cousus mais juste glissés dans le canevas. Si quelqu'un en a eu un un jour, je suis curieuse d'avoir son témoignage.

Voilà le genre de choses que ça pouvait donner au final :

Montage-2.jpg 

Le système Tapitouf date de 1979, il a été créé par DMC. La pub télé date de 1980, je vous laisse apprécier cette petite merveille bien kitsch.
Attention la musique reste bien en tête ! 

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 23:26
Degrassi-junior-high
Je pense que toutes les filles nées entre 1970 et 1980 ont dû regarder "Les Années collège", et même sans doute pas mal de garçons, mais ils n'oseront jamais l'avouer ! Si ?

La série télévisée canadienne de 5 saisons (70 épisodes de 25 minutes) a  été créée en 1986 par Linda Schuyler (une ancienne prof) et Kit Hood (un éditeur de video et ancien enfant acteur) et fut diffusée à partir du 10 septembre 1988 sur Antenne 2 dans l'émission "Graffiti 5/15" puis rediffusée par la suite dans l'émission "Giga", toujours sur Antenne 2.


L'histoire

Elle raconte le quotidien d'une bande de copains dans leur collège, Degrassi High à Toronto en Ontario. Caroline, Snake, Spike, Joey et les autres sont confrontés aux problèmes de l'adolescence tout en faisant leur entrée dans le monde des jeunes adultes.

Au Canada, une première série s'intitulant "The Kids of Degrassi Streets" avait été diffusée entre 1979 et 1986 (26 épisodes), elle racontait la vie d'un groupe d'enfants vivant dans la rue Degrassi à Toronto. Il y avait déjà quelques acteurs qui sont apparus ensuite dans "Les années collège" (Caroline et Wheels entre autre) mais ils portent d'autres noms et prénoms. Elle n'a jamais été diffusée en France. 

Ensuite il y a eu "Degrassi Junior High"(1987-1989, 42 épisodes) et "Degrassi High" (1989-1991, 28 épisodes). Ce sont ces deux dernières séries regroupées que nous avons connues sous le nom "Les Années collège". La série s'est terminée au printemps 1991.

Bande Degrassi 2
Ce que j'aimais dans "Les années collège" c'est que cela parlait sans tabou et sans jugement moraliste de problèmes que l'on pouvait rencontrer dans nos vies d'ado : l'amitié, les premières amours, le sexe, la drogue, le racisme, l'avortement, l'alcoolisme etc... Ce sont des sujets que l'on a souvent du mal à aborder avec les parents donc c'était bien de les voir traités clairement dans une série à la télévision. Cela en faisait presque un outil pédagogique.
J'appréciais aussi beaucoup le fait que l'on pouvait facilement s'identifier aux personnages, ils n'étaient pas lisses et formatés comme dans "Sauvés par le gong" ou ce genre de séries typiquement américaines où les jeunes ont tous des vies de rêve.

Même si la série a vieilli inévitablement (les vêtements, les coiffures et les musiques sont là pour rappeller que l'on est à la fin des 80's), les thèmes sont toujours autant d'actualité, téléphones portables et réseaux sociaux en moins !
    Bande-Degrassi-bis.jpg
Un téléfilm de 90mn a clôturé la série à l'automne 1991, il s'appelait "School's Out" (l'école est finie) puis il y a eu six documentaires avec six acteurs de la série traitant des problèmes rencontrés par les adolescents ("Degrassi Talks").

En 2001, une suite a été tournée, "Degrassi: The Next Generation" (Degrassi, nouvelle génération), on peut y voir quelques acteurs des premières séries devenus adultes.

La série a obtenu en 1988 le "Television Critics Association Awards" du meilleur programme jeunesse. La même année, elle a remporté le Gemini Awards de la meilleure série dramatique.


Les principaux personnages


Joey Jeremiah, joué par Pat Mastroianni, il porte toujours un chapeau et des larges chemises colorées, c'est le joyeux luron de l'équipe, le dragueur de service. Ses deux meilleurs amis sont Snake et Wheels avec qui ils forment un groupe de rock. Il est sorti plusieurs fois avec Caroline tout au long de sa scolarité et avec Tessa Campinelli dans le téléfilm (qu'il a mise enceinte mais elle a avorté). Dans "Degrassi : nouvelle génération" il devient revendeur de voitures d'occasion, il s'est marié avec Julia qui avait déjà un enfant mais celle-ci décède, il se retrouve seul avec la petite fille qu'ils ont eue ensemble, Angela.

Joey-2.jpg
Derek Wheeler, surnommé Wheels, le blond avec les grandes lunettes interprété par Neil Hope. L'acteur est malheureusement décèdé en 2007. Ses deux meilleurs amis sont Joey et Snake. Il est très gentil et aide ceux qui sont dans la peine. John et Ellen Wheeler, ses parents adoptifs sont tués dans un accident de voiture causé par un conducteur ivre en 1988. Il aurait dû être avec eux ce soir-là, mais il a menti en pretextant vouloir réviser alors qu'il allait jouer de la musique avec ses amis. Dans le téléfilm qui suit la série, il fait de la prison car il a causé un grave accident de la route qui a coûté la vie à un enfant de 2 ans et blessé Lucy.

Wheels-2.jpg

Archibald Simpson, surnommé Snake (Stephan Brogren). C'est le plus raisonnable des trois amis, il essaye souvent de les freiner dans leurs bêtises, c'est le plus timide aussi. Il est sorti avec Mélanie, Michelle puis Pam. Dans "Degrassi, nouvelle génération", Snake est proviseur après avoir aussi été professeur de ce même collège. Il est marié à Spike et ensemble ils ont un petit garçon, Jack.

Snake-2.jpg

Amanda Stepto (Christine Spike Nelson dans la série) et EmChristine Nelson, surnommée Spike (Amanda Stepto). À 13 ans, la punkette avec les cheveux en pétard est tombée enceinte de Shane et elle a donné naissance à une petite Emma. Après ses études secondaires, elle obtient un emploi dans un salon de coiffure. Dans "Degrassi : nouvelle génération", elle se marie à Snake et elle donne naissance à son deuxième enfant, Jack. Sa fille Emma est la source d'inspiration pour la série spin-off "Degrassi, nouvelle génération".

Spike-2.jpg

Caroline Ryan (Stacie Mitstysyn). Elle est brillante en classe, spontanée et passionnée, elle se positionne au sujet des problèmes d'environnement et de féminisme entre autre. Elle est épileptique et souffre des crises quand elle ne prend pas ses médicaments, une de ses crises arrive d'ailleurs lors d'une soirée pyjama avec ses copines. Elle sort plusieurs fois avec Joey puis avec Claude Tanner qui se suicide ce qui la hante très longtemps. Adulte, elle devient journaliste et anime une émission de télévision sur l'environnement à Los Angeles puis revient travailler pour une télé locale de Toronto.

Caroline-2.jpg

Les jumelles Erica et Heather Farrell (Angela et Maureen Deiseach). Elles sont trés proches et se confient tout mais se querellent aussi parfois comme tous les jumeaux. Erica est celle qui domine le couple et veut se démarquer. Elle est tombée enceinte aprés un rapport non protégé mais a avorté. Plus tard, elle déménage à la République dominicaine aprés ses études à Degrassi pour enseigner aux enfants défavorisés.

Jumelles

Kathleen Mead (Rebecca Haines). La meilleur amie de Mélanie, elle est un peu snob, un peu "coincée".  La maman de Kathleen est alcoolique, cela a joué un facteur très important dans l'attitude et le comportement de Kathleen, en entrainant plus tard un trouble alimentaire (anorexie).

Kathlen-2.jpg

Melanie Brodie (Sara Ballingall), la meilleure amie de Kathleen. Elle est un peu innocente mais très sincère. Elle est sortie avec Snake.

Melanie-2.jpg

Lucy Fernandez (Anais Granofsky). Bonne élève, elle est indépendante et relativement solitaire.

Lucy

Arthur Kobalowsky (Duncan Waugh), un des personnages les plus jeunes dans la série. Il est le frère de Stephanie Kaye et le meilleur ami de Yick, c'est un bon élève.

Arthur

Yick Yu (Siluck Saysanasy), sa famille est venue au Canada depuis le Laos. C'est le meilleur ami d'Arthur. Il tourne mal en grandissant (drogue etc...).

Yick

Stephanie Kaye (Nicole Stoffman), la soeur d'Arthur. Personnage relativement antipathique car égoïste et interessée, elle porte des tenues sexy qui émoustillent beaucoup les garçons !

Stéphanie
Alexa (Irene Kourakos) est grecque. Elle est pétillante et naïve. Sa meilleur amie est Michelle. Elle sort avec BLT puis avec Simon Dexter une bonne partie de sa scolarité, il devient plus tard son mari, on les voit se marier dans le téléfilm.

Alexa

Bryant Lister Thomas, surnommé BLT (Dayo Ade). Il n'hésite pas à aider ceux qui en ont besoin. Il est pendant un temps le petit-ami d'Alexa puis Michelle, leur dfifférence de couleur de peau créé des remous auprès de leurs parents. Il sort ensuite avec Cindy (Marsha Ferguson).

BLT

Michelle Asseth (Maureen McKay), la meilleure amie d'Alexa. Elle est timide et reservée. Elle est sortie avec BLT et Snake.

Michelle
Liz O'Rourke (Cathy Keenan), l'autre punkette de la bande, amie avec Spike, leur singularité les réunit. Elle est secrète et solitaire.

Liz-2.jpg

Shane McKay (Torrens Jonathan), il a été le petit ami de Spike et c'est le père biologique de sa fille Emma Nelson. Quand ses parents apprennent sa paternité, ils veulent l'envoyer dans une école privée mais Shane refuse, il désire être présent pour Spike et le bébé. A la suite de graves problèmes avec du LSD et d'un coma profond, il devient handicapé mental et est placé dans un institut spécialisé par ses parents. Emma, sa fille, n'apprend qu'il est son père qu'à l'âge de 14 ans.

Shane

Maya Goldberg (Kyra Levy), elle est en fauteuil roulant, c'est une amie proche de Caroline.

Maya

Tessa Campanelli (Kirsten Bourne), elle est sortie avec Alex puis Yick. Dans le téléfilm "School out !", elle travaille dans un magasin avec Spike . Elle couche avec Joey alors qu'il est avec Caroline et elle tombe enceinte. Elle se fait avorter sans le dire à Joey. Leur relation se termine ainsi.
 
Alex Yankou (John Ioannou), un ami d'Arthur et Yick , jusqu'à ce que dernier commence à sortir avec Tessa, son ex-petite amie.  

Diana Economopoulos (Chrissa Erodotou), elle est amie avec Caroline et Mélanie.

Claude Tanner (David Armin-Parcells) l'ex-petit-ami de Caroline, il était activiste social comme elle. Il s'est suicidé dans la série.

Ci dessous, de gauche à droite : Tessa, Alex, Diana et Claude :

Tessa, Alex, Diana et Claude
Il y a pas mal d'autres personnages mais c'est difficile de les mettre tous, j'ai mis ceux qui me rappelaient des souvenirs. Les acteurs de la série, tous canadiens, sont nés entre 1971 et 1976.
 


Lieux de tournage

Il y a deux établissements qui ont servi de toile de fond pour le collège Degrassi : la "Vincent Massey Public School" et le "Centennial College", les deux sont situés à Toronto. Le tournage ayant été réalisé chaque année d'avril à novembre pour ne pas trop gêner la scolarité des acteurs, on les voyait souvent en manches courtes à l'écran.

Ci-dessous la "Vincent Massey Public School" qui a servi pour le devant de Degrassi, typique avec ses briques rouges, on reconnait le perron où la bande de copains a été photographiée plusieurs fois :


Vincent-Massey-School--68-Daisy-Street-in-Toronto-West.jpg
 
Et ici le "Centennial College" qui a servi pour l'arrière de Degrassi, on l'aperçoit dans le générique :

CentennialCollege
 
Voici le générique de la série justement :

Suites

Ci-dessous des images de "School's out", le téléfilm qui a cloturé la série (1991) où on voit les amis brandissant leur diplômes de fin d'études secondaires (Joey, Caroline, Snake, Lucy, Alexa et Simon) et une photo de "Degrassi Talks", la série de documentaires qui a suivi le téléfilm (Caroline, Kathleen, Wheels, Spike, Yick et Joey).

 

Schoolsout et talks
Et ici des photos de la série "Degrassi : nouvelle génération" (2001), on peut voir Joey, Snake, Spike, Caroline et Lucy avec leurs enfants. Au centre le mariage de Snake et Spike. A droite les deux couples Snake-Spike et Joey-Caroline :

Next G


Zit Remedy

Pour finir, un petit cadeau bonus. Comme je le dis plus haut, Joey, Snake et Wheels ont formé un groupe de rock qui s'appelle "Les Zit Remedy ". Joey chante et joue du clavier, Snake joue de la guitare électrique et Wheels de la basse. Le groupe a sorti seulement une chanson "Everybody wants something" en 1988, les cassettes ont été vendues pour 2$. Le titre a été enregistré la nuit de la mort des parents de Wheels dans un accident de voiture, ils allaient au cinéma. Ce soir là, Joey avait convaincu son ami de venir enregistrer la cassette chez lui au lieu d'aller au cinéma avec ses parents. Wheels le reprocha à Joey en lui disant qu'il aurait préféré mourir avec ses parents.

Zits bande

En 1989 Les Zit Remedy ont changé de nom et se sont alors appelé les Zits. L'année d'aprés, ils font un clip vidéo avec l'aide de Lucy qui filme pour eux, Erica les aide en tenant le radio-cassette et Clutch (un garçon aux cheveux longs qu'on ne voit pas beaucoup dans la série) prête sa voiture pour le tournage car il en pince pour Lucy.

Voci le clip :
Pour les fans, sachez que les deux premières saisons (1987-1988) sont éditées en dvd !

dvd.jpg
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Télé
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:15

Boite 1"La bonne aventure" est un jouet que j'avais quand j'étais petite et que j'adorais. Je pense que peu d'enfants l'ont eu à l'époque car quand je l'évoque autour de moi, personne ne s'en souvient mais j'avais envie d'en parler malgré tout car je me suis beaucoup amusée avec et je me dis que je trouverai peut-être quelqu'un qui s'en souviendra par l'intermédiaire de ce sujet.

Quand j'avais vu la publicité de ce jouet à la télévision en 1979 (j'avais 9 ans), cela m'avait tout de suite emballée et je l'avais demandé à ma maman comme cadeau d'anniversaire. Avoir l'impression d'être une diseuse de bonne aventure et de lire l'avenir, même pour de faux, me fascinait !
 
La-bonne-aventure.jpgLa boite se compose d'une trés jolie "boule de cristal" en plastique bleu nuit à paillettes munie d'une petite fenêtre circulaire rouge, de 32 cartes à jouer, de deux bagues, d'un foulard, d'une boucle d'oreille et d'un petit livret d'explications.
J'ai depuis perdu la boucle d'oreille mais il me reste tout le reste, je suis vraiment heureuse que ma maman ne l'ait jamais jeté ou donné, merci à elle !

 
Préparation du jeu
 
On trie les cartes en quatre paquets : les quatre couleurs (pique, coeur, carreau et trèfle). On place les paquets faces cachées devant son "client" afin qu'il  tire une carte de chaque couleur. Il regarde bien les quatres cartes tirées avant de nous les donner, faces cachées toujours bien sûr.
 
Chacune des cartes permet de faire une prédiction particulière, chaque couleur se rapportant à un domaine bien spécifque. Les piques parlent de l'argent et des propriétés, les coeurs, des affaires de coeur, les carreaux de l'aventure et des voyages, et les Boule-cristal.jpgtrèfles des métiers et des carrières professionnelles.
 
On prend une des quatres cartes et on la glisse sans la regarder dans la fente à la base de la boule magique. Bien sûr il faut avoir quelques dons de comédiens, prendre son air le plus concentré et mystérieux en caressant doucement la boule de cristal. C'est là que le miracle se produit : l'intérieur de la boule s'illumine et on peut voir des dessins apparaitre sur le dos de la carte introduite.

 
Le secret
 
En fait une des deux bagues est aimantée. Quand celle-ci rentre en contact avec un point précis de la boule de cristal, elle commande l'éclairage d'une petite lampe intérieure ce qui permet de voir le dos de la carte qu'on y a introduite. Comme c'est une lumière rouge les dessins, qui sont presque Bagues.jpginvisibles à la lumière naturelle, apparaissent en bleu, une encre spéciale. C'est ce dessin qui constitue le point de départ des prédictions.
 
On peut déjà impressionner son client en lui annonçant quelle est sa carte car on a une indication dans le coin en bas à droite (par exemple V♥ pour valet de coeur). Cela permet de le mettre dans de bonnes dispositions pour croire la suite !
 
C'est là que le vrai jeu démarre. En regardant le dessin sur la carte, on peut inventer toute un histoire en faisant en fonction bien sûr de la personne que l'on a en face  de soi, de son âge, de sa situation de famille, de ses goûts etc ... il faut un peu "broder", mettre des fioritures et laisser libre cour à son imagination, cela rend la prédiction plus vraie.
 
Par exemple si on dit la bonne aventure à une copine du même âge et qu'on tombe sur la carte "jeunes mariés" (le dix de coeur), on peut commencer ainsi : "voyons, voyons... j'aperçois un portail, un grand portail orné de belles sculptures. C'est le portail d'une église. Je vois aussi un cortège de gens bien habillés et souriants. Ils ont l'air heureux. C'est certainement une cérémonie trés gaie Boite-2.jpgmais je ne reconnais pas bien laquelle.... Ah oui ! Je vois maintenant... c'est un mariage ! Un trés beau mariage ! La mariée a une trés belle robe blanche, elle porte un bouquet de fleurs, mais je ne distingue pas les traits de son visage, elle est trop loin... Je ne vois pas si c'est toi qui te maries ou si tu te trouves parmi les demoiselles d'honneur. ... Ah si ça y'est, je t'aperçois, tu es dans le cortège avec les gens de la famille. Tu n'as pas quelqu'un qui doit se marier dans ta famille ? Un cousin ou une cousine ?..."
 
Et on continue l'histoire en la modifiant éventuellement en fonction des réponses de la copine.
Aprés avoir raconté l'histoire de la première carte, on passe à la suivante, puis la troisième et la quatrième, toujours en s'adaptant à la personne en face de soi et à la première histoire si on peut.
 
Sur chaque carte, il y a deux dessins différents au dos (un sur chaque moitié, suivant comment on introduit la carte) donc il y a 64 idées différentes, en cela le jeu est interessant pédagogiquement parlant car il apprend à faire travailler son imagination et à l'exprimer.
Pour aider, il y a quand même un petit topo sur chaque dessin dans le livret fourni dans la boite.
 
Voici une pub magazine de 1979 :

La-Bonne-aventure.jpg
  
Ci-dessous une image tirée d'un catalogue de jouets du magasin "Printemps" en 1979 qui permet de connaitre le prix, 71 francs (10€80).
Pour info ce jouet a été distribué par les marques Interlude et Ceji.

La-bonne-aventure-catalogue-jouets-1979.jpg

Pour finir, voici la pub télé de 1979 qui m'a donné envie d'avoir ce super jouet !
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Jeux et jouets
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 11:31
ultrabriteJe trouve toujours ça épatant quand un slogan ou une expression passe dans le langage courant, ce qui est le cas avec la fameuse marque de dentifrice : avoir le sourire Ultra Brite.
 
Le produit, qui fait partie du groupe américain Colgate-Palmolive, a été créé en 1968 et a connu le succès dès ses débuts grâce à sa double garantie blancheur et fraîcheur.

Il a fait beaucoup parler de lui dans les années 70 grâce à son slogan "Le nouveau dentifrice au goût sauvage vous met le succès à la bouche" qui s'est ensuite transformé en "La séduction à l'état sauvage, le succès à la bouche".

Ci-dessous trois publicités magazine de 1972, avec toujours une fleur rouge, oeillet ou rose, c'est la signature de la marque :

 
Montage-pubs-1972.jpg
Ce qui a rendu la marque inoubliable en France c'est la série de spots télé à partir de 1978 où de belles créatures, oeillet rouge à la bouche, apparaissaient à l'écran sur une moto ou un bateau et narguaient de charmants garçons avec leur sourire étourdissant. Ainsi en 1982 une jolie blondinette pilotait un hors-bord en forme de tube de dentifrice et faisait tomber à l'eau sans aucun scrupule un malheureux planchiste !

Voici deux visuels magazine faisant écho au spot télé :


1982.jpg
Je me souviens tout particulièrement du spot télé de 1986 (qui a perduré quelques années) où une sublime nana jetait négligemment la fleur à l'eau du haut d'une giganstesque falaise, avec un air provocateur comme si elle disait "alors...cap ou pas cap ?" au beau brun ténébreux sur la falaise d'en face. Evidemment il plongeait sans réfléchir pour aller récupèrer la fleur. On revoyait alors la fille voler au dessus de lui en deltaplane. Bon OK, c'est pas forcément trés logique mais qu'importe, c'est fun !
La trés jolie jeune-femme s'appelle Renee Simonsen, c'était un mannequin danois en vogue dans les années 1980, elle a fait beaucoup de couverture de magazines à l'époque.

Montage spot 1986
 
Ces pubs sont inoubliables et dès que l'on voit quelqu'un avec une fleur rouge à la bouche, on pense immédiatement au dentifrice. "Le sourire Ultra Brite" est devenue une expression couramment utilisée depuis.
 
Dans le tome 13 de Blueberry intitulé "Chihuahua Pearl", le dessinateur Jean Giraud s'est inspiré d'un visuel publicitaire du dentifrice de 1972 pour la couverture de l'album paru en 1973. Tout est trés ressemblant sauf la rose qui s'est transformée en cigarillo. Un joli clin d'oeil.
  
ultrabrite montage Blueberry

     
Hara Kiri a également fait un remake grinçant, à sa manière :

ultrabrite Hara Kiri
Pour finir voici le spot télé dont je parle plus haut, il est daté de 1986 et les sonorités semblent complètement pompées sur celle de Prince à la même époque :

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 23:21


Voici l'histoire souvent méconnue de Tang, la boisson emblématique des années 70-80 qui a fait le bonheur de toute une génération d'enfants et d'adolescents.

 
La célèbre poudre en sachet à mélanger avec de l'eau a été développée par l'entreprise américaine General Foods Corporation. C'est William A. Mitchell qui l'inventa en 1957. Ce chimiste alimentaire est aussi le créateur des oeufs en poudre, du Jell-O (les desserts en gélatine colorée) et des Pop Rocks (les fameux bonbons qui pétillent dans la bouche comme les Fizzy Patzy.
 
Le Tang à l'orange original a été mis dans les rayons des supermarchés américains en 1959 en tant que boisson dédiée au petit déjeuner. La boisson déshydratée était vendue dans des pots en verre à couvercle (ci-contre à droite). Malheureusement elle fit un flop et les ventes ne décollèrent pas.


La boisson de l'espace
 
Le succés arriva seulement à partir de 1965 lorsque la Nasa l'utilisa dans le programme de ses vols spatiaux habités. Il s'agissait de donner meilleur goût à l'eau de récupération du système de vie de la capsule Gemini qui était destinée à être consommée par les astronautes. Cette utilisation fut le thème de nombreuses publicités à l'époque dans les magazines et les spots télévisés. D'ailleurs Tang était officiellement surnommée "la boisson des astronautes".

tang Gemini 1960
General Food distribua même 63 000 cartes de la lune gratuitement aux écoles à travers le pays. C'était un sacré gros coup de pub car dans ces années-là il y avait un trés grand intérêt du public pour la conquête spatiale. La campagne eut un énorme impact, les ventes et la consommation montèrent en flèche. Depuis cette époque, le Tang a toujours été associé aux programmes de vols habités américains (Gemini, Apollo...) et aujourd'hui encore les mélanges en poudre pour boissons sont utilisés à bord de l'ISS.

 
 

Voici un spot télé de 1965 :
En France

Tang est arrivé chez nous en 1976 et la communication n'avait plus rien à voir avec les astronautes. Je pense que comme moi la plupart des enfants ignoraient totalement que Tang était la boisson de l'espace chez nos amis américains. Je ne l'ai découvert qu'assez récemment moi-même.
 
On trouvait la poudre à l'orange en sachet individuel vendu par trois dans des boites en carton. Il fallait diluer le sachet dans 3/4 de litre d'eau et bien remuer, l'idéal étant de faire le mélange dans une bouteille d'eau en plastique et de secouer vigoureusement dans tous les sens.
Les plus chanceux possèdaient une carafe officielle estampillée "Tang" en verre avec couvercle refermable jaune comme celui qu'on voit sur la photo et qui m'a été offert il y a quelques années.
 
Voici les étapes de la préparation du Tang à l'orange. C'est encore meilleur servi dans un verre à moutarde Goldorak ou Candy !


Je ne sais pas vous mais moi quand le sachet était vide, je l'ouvrais en deux et je lèchais la poudre restée sur le papier, miam !
 
Voici quelques autocollants que l'on pouvait trouver en cadeau dans les boites :

autocollant

Je garde un bon souvenir du Tang, j'aimais beaucoup en boire mais il faut reconnaitre que le goût était quand même trés chimique et qu'il était trés éloigné du vrai jus d'orange.
 
Dans ce spot télé de 1976 ci-dessous on entend la dame qui dit "Incroyable ! Le jour où j'ai goûté Tang, je croyais vraiment boire de l'orange pressée". Ce qui est surtout incroyable c'est qu'ils ne reculaient devant rien à l'époque pour vendre leur produit ! c'est un peu comme si on disait des fraises Tagada "Incroyable ! elles ont vraiment le goût des fraises du jardin" !
A propos de cette "tromperie" sur le goût de vrai jus d'orange, la firme a été attaquée pour publicité mensongère en 1978 (procès en cour d'appel le 17 Mai 1978 à Versailles). Sur les paquets la phrase "préparation pour boisson au goût de fruits pressés" était accompagnée d'un dessin d’orange, ces deux éléments pouvaient faire croire qu'il y avait de l'orange pressée dans la composition alors que ce n'était qu'un produit de synthèse qui ne contenait en réalité aucune molécule venant de la pulpe ou du jus du fruit. A la suite de ce passage au tribunal les paquets ont changé d'aspect et on ne trouvait plus de fruits sur les visuels. 
 
Ci-dessous on peut voir les paquets avant et aprés. Cela permet de constater qu'il existait aussi des boites rondes cartonnées avec couvercle en plastique, je m'en souviens très bien aussi. Il y avait une petite cuillère/dosette en plastique à l'intérieur.

Bande-pub-avant-apres.jpg

Je me souviens des parfums qu'on pouvait acheter dans les magasins, orange bien sûr mais aussi citron, fruits exotiques, pêche-abricot (je l'adorais celui-là !) et framboises (pas terrible par contre). Plus tard, vers 1990, on pouvait trouver les parfums grenadine ou menthe.

Cosmo drinkIl y avait une machine automatique à boissons dans mon collège qui proposaient des boissons à base de Tang à l'orange dans des gobelets en plastique, elle avait énormément de succès et j'y ai dépensé de nombreux francs !

 
En août 1970, le Pif-Gadget n°76 proposait déjà deux sachets de boisson déshydratée appelés "la boisson des cosmonautes", les "Cosmo-drinks" au goût orange et citron. Les sachets étaient collés sur un carton permettant un "brico gadget" : deux soucoupes à lancer avec un élastique. Sacré précurseur ce Pif !
 
tang parfumsTang a disparu en France en 1993. Peut-être parce que ce produit était trop chimique pour nos fins palais français.

Une trentaine de pays continuent à commercialiser cette boisson appartenant maintenant à Kraft Foods dont les États-Unis, le Canada, l'Espagne, le Portugal, la Grèce, le Brésil, la Colombie, la Nouvelle-Zélande, le Mexique, la Turquie, la Chine etc....
Les parfums sont adaptés aux préférences gustatives des consommateurs. Apparemment il en existe 38 différents.

 
Moi j'en achète à chaque fois que je me rends en Espagne, il y en a dans toutes les grands surfaces. J'ai fait une photo la dernière fois, il y avait quatre parfums différents : orange, ananas, citron et exotique. J'ai goûté le dernier, c'est encore plus artificiel et acide que les autres !

Tang.jpg

 
Dans cette pub télé qui date de 1978, on peut voir l'acteur Roland Giraud.
Les 4 suivantes sont mes préférées, elles datent de 1983, il y en a eu toute une série dans ce style avec un bruit de film super 8 en fond sonore. Je les adore car elles me rappellent des tas de souvenirs d'enfance et de vacances !

Ici une pub de 1991 avec le paquet complètement relooké.

Ci-dessous une pub trouvée dans un Piscou magazine pour des tatouages offert par Tang, 4 par paquets, 80 différents à découvrir.

Ci-dessous un publi-reportage de 1987 annonçant un nouveau Tang orange-grenadine. Aucun souvenir de ce parfum pour ma part. 
 

Pour finir, voici une magnifique publicité avec l'Inspecteur Gadget qui présente son très astucieux Gadgeto'gobelet !
 


 

Sur le même principe de poudre à diluer, il y a eu aussi Banga Quick ainsi que Drinky, goût fraise et menthe, à mélanger avec du lait. Un article à lire sur ce sujet ICI.

Pour finir, voici une magnifique publicité avec l'Inspecteur Gadget qui présente son très astucieux Gadgeto'gobelet !
 


 

Sur le même principe de poudre à diluer, il y a eu aussi Drinky, goût fraise et menthe, à mélanger avec du lait. Un article à lire sur ce sujet ICI.
Repost 0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 22:07
Salengro GerflorC’est avec grand plaisir que je vous parle aujourd’hui de cette fantastique pub qui nous a tous beaucoup marqués en 1986, ce vrai coup de génie des publicitaires qui ont réussi à faire connaitre une marque qui était inconnue, à donner l’image d’un produit fun à un truc ringard, tout ça avec un budget ridicule.

 
Gerflor

Cette société fabriquait essentiellement des rouleaux de linoleum jusqu’alors et les publicités étaient vraiment plan-plan, on y voyait des gens marcher sur les sols et vanter les innombrables qualités de ces revêtements : doux, chauds, résistants, faciles à entretenir etc... rien d’exceptionnel en somme, les spots n’ont pas marqué grand monde à l’époque et l’image du produit et de la société était carrément vieillotte.
 
Lorsqu’ils ont voulu lancer sur le marché leurs nouvelles dalles auto-adhésives, ils se sont adressés à l’agence TBWA avec l’idée de frapper un grand coup afin de faire connaitre le produit à la France entière. Problème : ils n’avaient prévu qu’un « petit » budget d’un million de francs (un peu plus de 150 000€), or pour ce genre de campagne avec lancement de produit, il faut au moins compter 8 millions de francs (un peu plus d’un million d’euros) en pression continue et sur un an.
 
Les créatifs de l’agence TBWA se sont donc creusés les méninges et ont décidé de faire un spot court (8 secondes)  qui coûterait un minimum d’argent dans un genre complètement décalé et loin de Visuel-pub-dalles.jpgl’univers de la marque. On y voit un homme nu (ahhhhhhh, pour une fois que ça n’est pas une énième nénette à poil !) sur un fond neutre qui tient une dalle devant son sexe, il écarte les bras et la dalle tient toute seule. Le message est on ne peut plus simple : « Gerflor fait des dalles auto-adhésives... et hop ! ».
 
Le film réalisé par Martin Lamotte n’a coûté que 200 000 francs (environ 30 000€) c’est à dire vraiment une misère comparé aux spots tournés à cette époque-là. Il a pourtant eu un impact phénoménal. En effet, les scores Ipsos d’octobre 1986 donnent un agrément positif  à 77% , contre 68% en moyenne (le score d'agrément est le pourcentage de personnes qui lors du test de mémorisation d'un message publicitaire expriment positivement leur satisfaction à l'égard du message dont elles ont le souvenir). Un sacré succès !
 
Pourtant l’annonceur avait eu quelques doutes et réticences quand les créatifs lui avaient proposé le projet au départ, peur que ce personnage nu ne ridiculise l’entreprise, que l’on se moque de ses vendeurs etc... Or non seulement Gerflor a vu ses ventes s’envoler mais l’image de la société a pris un grand coup de jeune. Les vendeurs en magasin mimaient le film, « et hop ! » l’affaire était dans le sac ! 

Gerflor-bande.jpg


Ci-dessous une pub magazine de 1985 :
 
Gerflor-1985.jpg
Par la suite, les créatifs se sont adaptés aux autres produits : le linoleum, les rouleaux décorés, les dalles murales etc... en essayant de se renouveler tout en restant dans le schéma humoristique de départ. C’est ainsi qu’on verra l’année suivante (1987) le bonhomme portant un long rouleau de lino ou des dizaines de rouleaux multicolores ou encore un vieillard miteux et poussiéreux vantant la durabilité des dalles.

Gerflor-bande-2.jpg
En 1988, fini les hommes nus, c’est une jeune-femme qui s’y colle, avec les dalles sur elle justement. Elle arbore un joli bikini à carreaux dans une baignoire en forme de coeur, c’est trés chouky !
Le fameux « et hop ! » est resté une bonne dizaine d’années comme signature dans les spots.

Pub-Gerflor-1988.jpg



En décembre 1988, dans le magazine "Super Hercule" il y avait une petite parodie marrante où Hercule portait un gros sparadrap. Petit clin d'oeil à la pomme des pages pub d'Antenne 2 au passage !

Hercule


Salengro, star de la pub
 
Le grand Christophe Salengro (presque 2 mètres) avait 33 ans en 1986 et était complètement inconnu du grand public. A cette époque, il était un des principaux danseurs de la compagnie de Philippe Salengro-portrait-grandes-oreilles.jpgDecouflé et avait juste figuré dans quelques films et courts-métrages. Il se fit remarquer grâce à son système auditif particulièrement capteur d’attention (c’est pas gentil de se moquer allons !), ce qui lui valu de participer à d’autres publicités par la suite : les fast-food Freetime et Pictionnary entre autre.
Les publicitaires ont su découvrir chez lui les qualités d’un bon comédien en mettant en valeur son côté très atypique. Jacques Henoch, qui fut directeur de création chez TBWA pour la campagne Gerflor raconte : « Nous cherchions quelqu’un qui avait une certaine personnalité physique. Les éléments essentiels restant la simplicité de la démonstration et le fait que tout est centré sur le produit si j’ose dire » et il précise « C’était tellement étrange que les téléspectateurs regardaient ».
 
Cet impact, obtenu à travers diverses campagnes, lui permit de faire ses premiers pas dans quelques longs métrages. Il a également participé à de nombreux clips vidéos dans les années 80 : il était le Roger du « Jerk » de Thierry Hazard, il figurait aussi dans les clips « Carnivore » des Garçons Pictionnary.jpgBouchers, « She drives me crazy » des Fine Young Cannibals et « Zoolook » de Jean-Michel Jarre (dirigé par Jean-Pierre Jeunet) où il fait une brève apparition. Eh oui, vous ne regarderez plus jamais ces clips de la même manière maintenant ! 
 
Enfin depuis 1992, il est surtout le fameux président de la présipauté du Groland, pays fictif d'une succession d'émissions humoristiques de Canal+.
 
Il parait qu’il a déclaré qu’il espérait qu’on allait « enfin lui lâcher la grappe » avec cette pub ! C’est vrai que le pauvre ça lui colle à la b.... peau depuis plus de 20 ans !!! 
 
J’étais et je suis toujours grande fan de cette pub, elle me plait par son côté simple et complètement décalé, un humour que j’affectionne particulièrement. J’admire l’imagination des créatifs et leur sacré tour de force pour faire connaitre ce produit si quelconque, il faut une sacrée dose de talent et de fantaisie ! C’est aussi ça qui me fait adorer la pub. 
 
Voici une petite compil des pubs pour Gerflor « Et hop ! » de 1986 à 1996 avec une guest star pour la dernière vous verrez.
 
La pub pour Gerflor Et hop ! par Nath-Didile
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Pub
commenter cet article

  • : Les petits dossiers des Copains d'abord
  • Les petits dossiers des Copains d'abord
  • : Souvenirs des années 70 et 80 : musique, ciné, émissions télé, dessins animés, séries, pub, jeux, jouets, petites douceurs régressives, produits et marques disparus etc ...
  • Contact

Si mes calculs sont bons ...

Le blog a reçu plus de 1 million de visites depuis sa création le 17 aout 2011


164 articles sont en ligne
 

Dernière mise à jour  : 20 avril 2017
 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles du blog

MUSIQUE :

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
- "Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
- "Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé
 

PUB :

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam

L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
- La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste

- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale


JEUX ET JOUETS :

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
- Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
Les jouets du catalogue La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jouets du catalogue La Redoute 1978-79


CINE :

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage

- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985


PETITES DOUCEURS REGRESSIVES :

- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's

- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale


TELE :

Les speakerines des 70-80's
- La Pierre blanche
- Papivole"
- Waldo Kitty
- Declic (Vision on)
- Matt et Jenny
- Les années collège
- Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Les Visiteurs de Noël
- Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Télétactica
- Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera

- Les brigades du tigre
- Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Mon ami Ben
- L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Téléchat

- Les voyageurs de l'histoire
- La série télé Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Les Visiteurs de notre enfance
- L'émission Maxi Tête
 

SOUVENIRS D'ENFANCE :

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
-
Les barils de lessive décorés des 70's
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget

- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Mon sapin Pif Gadget

- Le Formica, c'est formidable !
- Le club Dial
- Les puzzles Six de Savoie
Les fournitures scolaires des années 70-80
- Le magazine Top 50 et ses posters
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré


L'ILE AUX ENFANTS/ CASIMIR :

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants

- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May

- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants
- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- "L'origine de ma passion pour Casimir"

Mon vide-grenier virtuel

 Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux enfants et j'habite Bordeaux. Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image.

Sites et blogs amis

Mon forum d'amis autour
de la culture 70-80's

Forum-des-Copains-d-abord.jpg

Mon blog de recettes

C-est-moi-qui-l-ai-fait.jpg    

Le site officiel de mes amis Osibo

Osibo News long 

Le grenier de la télé de mon ami dGé

Grenier-de-la-tele.jpg

Autres blogs amis

Malle de Casimir 

bannièrerecresouvenirs

Jeux de 20h
 



 

 Liens commerciaux


 

 

Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).
 

66942 119491734892480 1910590478 n

A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection)


 

"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance. (Pollux)