Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 20:40


Tout le monde connait le fameux Gloubi Boulga, le dessert préféré de Casimir. On peut le voir en déguster régulièrement dans l'île aux enfants.
 
Pour la recette, Casimir est très exigeant sur les ingrédients. Il faut mélanger de la confiture de fraise, du chocolat râpé (ou en poudre), de la banane écrasée, de la moutarde très forte et une saucisse de Toulouse, crue mais tiède. 
Parfois il rajoute d'autres ingrédients comme des anchois ou de la crème chantilly.
Pas très appétissant pour nous il faut bien le dire, mais c'est un met délectable pour les Casimirus !
 
Dans l’épisode de l’Île aux enfants du 30 septembre 1974 (15 jours après la diffusion du premier épisode sur la troisième chaîne de l'ORTF), Casimir prépare du gloubi boulga en expliquant sa composition à François puis aux enfants qui sont dégoûtés. On le voit ensuite rêver que tous les habitants de l'île mangent son gloubi-boulga et lorsqu’il se réveille, il se dit qu’il est heureux de vivre dans un monde où il est le seul à apprécier ce plat !
Le fameux dessert a été imaginé par Christophe Izard, la créateur de l'île aux enfants quand il a donné vie au personnage de Casimir.
Ci-dessous Casimir et Christophe Izard en pleine dégustation en 1993.
 
Son nom vient d'une anecdote de son enfance. Durant la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il est enfant, Christophe Izard est hébergé par une vieille dame russe. Afin de l’occuper, elle lui fait mélanger longuement du sucre et des jaunes d'œuf dans un saladier jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux, formant ce qu'on appelle en cuisine un sabayon. Elle avait nommé ce dessert le Kogel mogel (la crème porte aussi le nom de gogli ou gogli-mogli).
À la Libération, Christophe Izard s'invente un dessert gourmand et très nourrissant, composé de chocolat râpé, de bananes écrasées et de confiture de fraises, ingrédients dont il avait été privé pendant la guerre.
Lorsqu'il a donné naissance à Casimir, 30 ans aprés, c'est tout naturellement qu'il a fait appel à ses souvenirs pour créer le dessert préféré du  monstre gentil, le Gloubi Boulga.
 
Tout ça, c'est très bien mais ce n'est qu'une légende. Moi je connais la vraie histoire du Gloubi Boulga car je l'ai découverte dans un livre et je la partage avec vous aujourd'hui, bande de petits chanceux !

Elle trouve ses origines à Casimirville, la capitale de l'île des Casimirus, très loin au milieu des mers. Comme beaucoup de recettes, son invention est le fruit d'un hasard au départ malchanceux, à l'image de la tarte Tatin ou des bêtises de Cambrai.
 
La voici ...

 

 
 
 
Repost 0
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 19:34
Parmi les nombreux produits dérivés sur l'émission "L'île aux enfants", il y a eu de jolis posters sur le thème des jeux olympiques offerts en cadeau par Fanta en 1979 et 1980.

La marque était un des fournisseurs officiels des Jeux Olympiques de 1980 : les jeux d'hiver se sont déroulés en février à Lake Placid aux États-Unis et ceux d'été en juillet-août à Moscou (en URSS à l'époque)
 
Sous les bouchons des bouteilles de soda, on trouvait des petites capsules rondes en plastique représentant divers personnages de l'île aux enfants en médaillons qu'il fallait coller sur les posters aux emplacements vides. 
 
Pour obtenir ces posters, il fallait écrire à Fanta en joignant deux timbres à 1,30F pour les frais d'envoi. 
 
 
 
Voici les produits annonçant l'opération avec les médaillons sous les bouchons : bouteilles de 1 litre de Fanta orange ou citron et packs de petites bouteilles, par 6 ou 8.
Sur les étiquettes et packagings, on voit Casimir et Hippolyte arborant des dossards blancs estampillés Fanta.



Il y avait 20 personnages différents à collectionner pour le poster des jeux olympiques d'hiver et 26 pour les jeux d'été.
Ci-dessous des capsules avec quelques personnages emblématiques de l'île aux enfants : Léonard, Hippolyte, Gribouille, Toba, Antivol etc...

 
Entre le 1er décembre 1979 et le 31 mars 1980, on pouvait donc obtenir le poster des jeux olympiques d'hiver. 

En voici la couverture.
 
 
Le poster une fois déplié de 40 x 60 cm environ.
 
 
Ici la liste des 20 personnages à trouver en médaillons sous les bouchons.


 
Entre le 1er avril et le 31 juillet 1980, on pouvait obtenir le poster de l'île aux enfants aux sports d'été.

Voici une publicité magazine annonçant l'opération avec les 26 personnages à collecter.




Ici la couverture du poster.
 


Et une fois ouvert, de la même taille que le précédent, 40 x 60 com.
 


J'ai la grande chance que mon ami Christophe m'ait offert une bouteille Fanta avec Casimir. Elle est très rare, surtout dans cet état.
Merci encore à lui pour ce merveilleux cadeau !



 

Un peu sur le même principe, Fanta avait offert des capsules Schtroumpfs en 1979, également sur le thème des jeux olympiques. 30 différents à collectionner.
Une opération jumelée avec les marques Coca-Cola et Sprite.




Et en 1987, Fanta offrait des mini diapositives Walt Disney, dissimulées sous les bouchons de ses bouteilles. Il y avait 40 images différentes. On pouvait ensuite les regarder avec une petite visionneuse en carton à monter, offerte par le journal de Mickey (n° 1771) ou qu'on pouvait obtenir contre 3 timbres à 2,20F.
 
 
Photos des diapos et de la visionneuse issues du forum "Collect'all" (lmdlu).
Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 13:42

Ce que j'adorais par dessus tout chez La Roche aux Fées, en dehors de leurs délicieux desserts, ce sont les images Magic qu'ils offraient sur les packs de yaourts.
A l'époque j'en ai eues plusieurs de diverses séries mais je n'en ai gardées que 5, celles de l'île aux enfants. Elles m'ont toujours suivie depuis mon enfance, je n'ai jamais pu m'en séparer et elles figurent aujourd'hui en bonne place dans ma vitrine dédiée à l'émission.

La marque bien-aimée des enfants (à laquelle j'ai consacré un grand dossier ICI) a souvent offert des petits cadeaux avec ses produits laitiers : de nombreuses figurines en plastique ou des sujets en carton à découper (j'en parle dans l'article). Mais ce qui a marqué toute une génération, ce sont ces fameuses petites images en relief que l'on appelle images lenticulaires et dont le procédé était très innovant pour l'époque.


Les images en relief

L’impression lenticulaire, née à la fin du 19ème siècle, permet d’obtenir sur des images une impression de relief ou divers effets en fonction de la position du regard de l'observateur.

Le procédé tient son nom du matériau utilisé : le plastique lenticulaire. Il est constitué d'un réseau de mini cylindres ou lenticules (lentilles semi-sphériques de mêmes caractéristiques optiques), disposées parallèlement pour former une plaque transparente.



L'image qui se trouve sous le plastique est composée de fines lamelles issues de 2 ou plusieurs images qui sont entrelacées de manière régulière.

L'orientation des lentilles et le mouvement à effectuer pour visualiser l’animation ne sont pas les mêmes suivant l’effet recherché. En effet, si les mini-cylindres de lentilles sont orientés verticalement, le déplacement se fait de droite à gauche, si ils sont orientés horizontalement, le mouvement se fait de haut en bas.

Les images rouge et bleue sont découpées en fines lamelles qui sont ensuite entrelacées régulièrement. On place cette nouvelle image sous le plastique lenticulaire :



 

Voici une courte vidéo permettant de mieux comprendre le procédé. Elle est issue de l'émission "On n'est pas que des cobayes" que j'apprécie beaucoup.

J'adorais ces images quand j'étais petite, elles me fascinaient. Je n'avais jamais vu auparavant d'images qui "bougeaient toutes seules" (comme je le disais à l'époque). Je les prenais souvent dans mes mains en les tournant dans un sens ou dans l'autre pour en apprécier la magie. J'aimais aussi la sensation et le petit bruit caractéristique quand on passait l'ongle sur l'image. D'ailleurs encore aujourd'hui quand que je vois un plastique avec des petites stries, je ne peux pas m'empêcher de passer l'ongle dessus !

 

Personnages sous licences et animaux

Les premières images lenticulaires offertes avec les produits La Roche aux Fées étaient les Disney, c'était en 1975. Elle s'appelaient les "Disney-Magic".
Il y a eu plusieurs séries Disney, une série de 8 images, une de 18 et une de 24.
En 1976, avec cette dernière série, les "24 plus Célébres personnages de Walt Disney en images animées", on pouvait obtenir un très bel album pour les ranger. Il fallait en faire la demande auprès de La Roche aux Fées en joignant 3,20 francs en timbres.





En 1980, une série de 24 images de Plume d'élan (article sur le dessin animé à lire ICI) étaient offertes dans les packs de yaourts. Il y avait des conseils de la sécurité routière au verso.
 

On pouvait obtenir le "poster du far-west" pour coller ses images en envoyant 5 timbres à 1,30 franc.


 

Toujours en 1980, il y a eu également les 18 exploits sportifs des Schtroumpfs. Au verso de chaque image il y avait une question en rapport avec le sport.




Il y a eu deux séries différentes avec des animaux :
 

"Les animaux préhistoriques et ceux d'aujourd'hui" (les anim-Magics, 24 images). Derrière chaque image, il y avait un petit comparatif entre les animaux préhistoriques et leurs descendants.
Je me souviens bien de cette série, c'était fascinant de voir la transformation des dinosaures en animaux que l'on connait tous aujourd'hui.



 

"Les animaux sauvages et leurs petits" (30 images). Derrière chaque image, il y avait une explication sur chaque animal et ses rejetons (naissance, alimentation, etc...).
 


Casimir et l'île aux enfants

Les plus recherchées des images lenticulaires de la Roche aux Fées sont celles de l'émission culte de TF1. Il y en a eu deux séries offertes à 6 mois d'intervalle : 24 images à dos bleu et 24 images à dos rouge. C'est par ces dénominations "dos bleu" et "dos rouge" que les connaisseurs les appellent pour les différencier.

Derrière l'image, il y avait un petit texte concernant chaque personnage, une petite histoire, une explication ou un conseil en dessin pour Gribouille.

Ci-contre à droite les 5 images que j'ai gardées de mon enfance.

Durant l'été 1978, il y a eu  la série "Les Magics de Casimir et ses amis de TF1" (images à dos bleu). Voici les 24 images et leur nom :


Certaines mêmes images avaient un verso différent en fonction de la date de leur sortie, comme on peut le voir ci-contre avec l'image n°3.

On pouvait commander un magnifique poster métallisé pour coller les images en écrivant à la Roche aux Fées et en joignant 4 timbres à 1 franc ("offre valable jusqu'au 1er janvier 1979").
Les très belles illustrations des images et de ce poster sont de Anne Hofer. Cette production lui demandait énormément de travail en amont, il fallait parfois en effet 5 dessins différents pour créer une seule image lenticulaire.

Je possède ce "super-poster" qui contient les 24 images, j'étais aux anges quand je l'ai trouvé il y a 5 ans. Le voici :

 

Les images sont collées sur une languette qui peut bouger afin de voir l'effet lenticulaire. C'est pour cette raison que je n'ai pas mis mon poster sous verre, on ne pourrait plus soulever les images.


 

Début 1979, il y a eu la 2ème série, "Casimir et ses amis de l'île aux enfants en Magic" (images à dos rouge). Voici les 24 images et leur nom :
 



Le très beau poster qu'on pouvait obtenir contre 5 timbres à 1,20 franc était thermoformé ("offre valable jusqu'au 30 juin 1979").
Les magnifiques illustrations des images et du poster sont également de Anne Hofer.


Petit détail insolite pour les images "Magic" en général : dans les packs de 24 yaourts, il y avait des images doubles :  deux images soudées entre elles qu'il fallait découper suivant les pointillés pour obtenir deux images séparées.
Je n'ai pas connu ces images doubles, étant fille unique, nous n'achetions jamais 24 yaourts en une seule fois !



 

A signaler : en 1979, La Roche aux Fées offrait également 24 images (non lenticulaires celles-ci) de Sibor et Bora, les 2 mascottes des Visiteurs du mercredi. Il y a eu un bel album/livre de 8 pages pour les y coller : "Sibor et Bora en vacances". On y apprend toute l' histoire de ces personnages attachants.


 

Pour terminer et puisqu'on parle de la Roche aux Fées et de l'île aux enfants, je me dois de parler des deux très beaux pots de fromage blanc en forme de seau de plage que la marque offrait aux enfants. Un avec Casimir, Hippolyte, Léonard et sa bande, et un autre avec Albert et Barnabé et les membres du Cramti.
Je n'en ai malheureusement pas eu à l'époque mais j'ai acheté le premier qui a toujours son couvercle (assez rare) il y a quelques années, le voici :



Il y avait également deux jolis bols de fromage blanc, je possède le premier :




Pour info, certains de ces pots de fromage blanc La Roche aux Fées ont été distribués par Vitho donc certains sont signés LRAF et d'autres Vitho. 

L'île aux enfants, Casimir et Sibor et Bora sont des licences Osibo productions. Rejoignez-les sur leur site internet : http://osibo-news.com/
Et retrouvez la magie de l'île aux enfants dans leur merveilleux livre "Nos années Casimir", à commander sur Amazon
ICI.

Je lui ai consacré un dossier ICI.


Merci au blog http://images-magic.voila.net/ pour les images de l'île aux enfants.
Merci pour l’explication du système lenticulaire au site http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/memoire/2009/impression-lenticulaire.htm

Repost 0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 23:04

 



Casimir est LE symbole de mon enfance, ce grand monstre de douceur orangée représente l'essence même des beaux moments d'insouciance passée, il a bercé mes soirées de ses tendres histoires entre mes 5 ans et mes 12 ans, autant dire la plus grande partie de mes jeunes années.

De cette époque bénie, je n'avais gardé qu'un album panini que je n'ai jamais eu l'occasion de terminer. D'ailleurs pour l'anecdote, à l'époque je n'avais pas eu l'image de Casimir en première page, je ne l'ai que depuis 5 ans
seulement.



Tout est parti de 4 cassettes VHS de l'émission trouvées avec bonheur au Virgin Megastore des Champs Elysées en 1992, j'avais alors 22 ans. J'ai ainsi pu revoir Casimir et les séquences de l'île avec une joie immense, 10 ans très exactement après la fin du programme.
Ci-contre les VHS que j'ai toujours.

A partir de 1994, j'ai commencé à trouver quelques objets de-ci de-là sur les années 70 et 80 mais sans avoir envie d'en faire une vraie collection (des verres à moutarde, pas mal de 45 tours et 33 tours, des petites figurines). A cette époque-là, il n'y avait pas encore la folie des vide-greniers et des sites de ventes d'occasion donc les objets étaient difficiles à trouver.

J'avais aussi récupéré au milieu des années 90 chez ma grand-mère à la campagne, un joli couvercle de boîte à œufs aux couleurs de Casimir, elle se servait de la boîte en carton pour acheter des œufs à la ferme et les transporter. Trouvaille insolite dans un tel endroit ! Je l'ai gardée très précieusement. Il s'avère que je suis à priori la seule personne au monde à posséder cet objet, il est extrêmement rare. 



Le vrai raz-de-marée a eu lieu fin 2007 où j'ai basculé toute entière du côté obscur de la force orange ! Je me suis mise à arpenter les vide-greniers avec frénésie pour retrouver des jeux, jouets, disques, objets du quotidien et autres produits dérivés. Ma prédilection allant vers Casimir et l'île aux enfants.
A chaque trouvaille, j'avais l'impression de me rapprocher un peu plus de mon enfance et de la toucher du doigt. C'était aussi une manière de me souvenir de ceux que j'aimais, qui en faisaient partie et qui ont malheureusement disparu depuis.

J'ai donc amassé progressivement des tas de jouets, des livres, des objets en tout genre. Bien entendu mes proches m'ont aussi régulièrement offert des cadeaux. Au fur et à mesure j'ai pu constituer chez moi un vrai petit musée 70-80's et une collection conséquente sur l'île aux enfants.

Ci-dessous, une petite partie de ma collection :
L'origine de ma passion pour Casimir et les années 70-80 par Nath-Didile
Voici une photo de mon stand sur l'île aux enfants au salon des collectionneurs de jouets de l'association des "Grands z'enfants" en juin 2014, je m'étais déguisée en Casimirette pour l'occasion !
L'origine de ma passion pour Casimir et les années 70-80 par Nath-Didile
La consécration a été la rencontre avec Casimir et son papa Yves Brunier en 2010 pour mes 40 ans, des moments remplis d’émotions qui sont gravés à tout jamais dans ma mémoire (à voir ICI).
4 ans plus tard, en 2014, pour rendre hommage aux 40 ans de l’émission, j'ai eu l'idée de fabriquer une île aux enfants miniature (ICI). Grâce à ce diorama, j'ai pu réaliser mon autre rêve : rencontrer le 2ème papa de Casimir : Christophe Izard. Je lui avais envoyé les photos, car c’était aussi en son honneur, et il m'a proposé de venir le voir chez lui. Un autre moment d'intenses et mémorables émotions ! (ICI)

Ci-dessous avec Casimir et avec Christophe Izard :




Mon grand plaisir est de partager ma passion et ma "nostalgite aigüe" avec d'autres personnes attachées à leur enfance et à leur passé. C'est pour cette raison que j'écris des sujets divers et variés sur la culture des années 70 et 80 depuis 2008 et que j'ai créé ce blog en août 2011. Le succès est au rendez-vous puisque le nombre de lecteurs quotidiens ne cesse de croître, d'année en année.
 
La mascotte du blog est un Kiki Georges Brassens (c'est un custom créé de toute pièce !) car j'ai beaucoup d'affection pour ce grand Monsieur qui a écrit l'une des plus belles chansons françaises : "Les Copains d'abord". Elle symbolise à merveille l'amitié, la convivialité, le partage et la joie de vivre, des valeurs très importantes à mes yeux.
J'en ai fait le nom de mon forum d'amis et par extension le nom de mon blog dédié aussi aux souvenirs.
 
Rien ne me réjouit plus que de lire des messages enthousiastes de personnes qui se souviennent avec joie et émotions de tels ou tels jouets, de pubs, d'émissions ou de petites douceurs d'enfance évoqués dans un de mes articles.
 
Merci à tous mes lecteurs, occasionnels ou réguliers, qui viennent prendre un petit bain de jouvence et d'évasion bienfaisants au pays des souvenirs. J'espère continuer encore très longtemps à perpétuer cette belle culture des années 70 et 80 à travers mes nombreux petits dossiers.
 
                                                                                       
                                                                                                       Nath-Didile
Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 20:58
Nos années Casimir par Nath-Didile

Jeudi 9 octobre 2014 sort le livre officiel de l'île aux enfants à l'occasion de ses 40 ans, une vraie bible sur cette émission mythique qui était attendue depuis longtemps par tous les fans de Casimir.

J'ai eu la grande chance de le recevoir avant sa sortie officielle. C'était une fabuleuse surprise en le découvrant dans ma boîte aux lettres en arrivant chez moi vendredi dernier, comme si le père-noël était passé avant l'heure pour me gâter ! J'étais fébrile et surexcitée en ouvrant le paquet, comme un petit enfant le matin du 25 décembre !
Sur la photo à droite je tiens dans mes bras avec bonheur LE livre juste après avoir ouvert le colis.

J'ai feuilleté les pages avec gourmandise et excitation, ouvrant de grands yeux ou m'exclamant tout haut à la vue de tel ou tel souvenir ! Car tous les personnages de l'île sont réunis dans ce splendide album illustré de plus de 1000 images : Casimir, Julie, François, Hippolyte, Léonard, M. du Snob, le facteur, Albert et Barnabé, La Linéa, Antivol, Gribouille, Toba, La Noiraude, Pinkie Pou et tous leurs amis. Personne ne manque à l'appel.

J'y ai appris des tonnes de choses et pourtant j'en connaissais déjà beaucoup sur l'émission.
Que c'est passionnant d'apprendre l'histoire de la création de l'émission, de découvrir les premiers croquis des personnages, de lire toutes les anecdotes de tournage.




Chaque page tournée est un émerveillement, on y découvre des tas d'images inédites et des photos étonnantes de making of, notamment pour les séquences de Gribouille. Combien de fois je me suis demandée comment ce mignon et attachant petit personnage était animé, s'il y avait quelqu'un derrière ? dedans ? Comment faisait-il pour dessiner si c'etait une marionnette ? Bref je sais enfin comment Denis Dugas, le papa de Gribouille, faisait et je n'en suis que plus admirative encore !


 

Pierre-Alek Beddiar et Arnaud Magnier, mes amis d'Osibo, ont rassemblé pendant plus de 15 ans les archives de l'émission (photos, objets, figurines, magazines, dessins originaux...) pour concocter ce livre richement illustré et particulièrement bien documenté qui va devenir une vraie référence.

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer les bouilles de Pierre-Alek (à gauche) et Arnaud (à droite) à l'âge où ils regardaient l'émission. Quelle chance ils ont d'avoir ces photos avec le monstre gentil !

 

Je tiens aussi beaucoup à parler de la mise en page du livre qui est vraiment magnifique et qui m'a vraiment enthousiasmée. Lorenzo Vallée, le 3ème larron d'Osibo, a fait un travail graphique fantastique pour mettre en valeur les images, les photos et les textes. On en prend plein les yeux avec ces double-pages où on sent qu'un soin tout particulier a été apporté à leur construction.
La couverture quant à elle est tout simplement fabuleuse, je l'adore !






Quand on se plonge dans les jolies pages colorées de cet ouvrage, on ressent toute la joie, la douceur et la poésie de notre chère île aux enfants. C'est bien simple, on se sent redevenir un enfant... de l'île. La magie opère de nouveau, et pour cette raison je veux adresser un immense bravo et un énorme merci au trio magique de nous avoir offert ce si beau cadeau.
Et bien sûr je n'oublie pas de remercier encore une fois Christophe Izard et Yves Brunier, les deux papas du plus gentil des monstres oranges.

Les auteurs m'ont fait l'immense honneur de parler dans leur album de mon île aux enfants miniature faite il y a quelques mois à l'occasion des 40 ans de l'émission (voir ICI). On y voit deux photos de mon diorama et mon portrait avec un adorable petit texte et un lien vers le blog. Je suis d'autant plus flattée que je suis sur la même page que mon adorable gribouilleur préféré !
Les mots ne sont pas assez forts et représentatifs de mes émotions pour leur dire ma reconnaissance, ma joie et le plaisir infini que j'ai à participer, à ma toute petite échelle, à ce fantastique ouvrage. MERCI ! <3

 


 

Courez vite acheter ce livre déjà culte et indispendable "Nos années Casimir" chez Hors Collection. 176 pages de bonheur (26 x 26cm, 25.50€) disponible dès le 9 octobre 2014

Lien vers le site officiel :
http://nosanneescasimir.com/

Repost 0
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 20:42
C'est marrant comme le hasard fait bien les choses parfois : j'ai eu la chance de rencontrer Yves Brunier, un des papas de Casimir, pour mes 40 ans (voir ICI) et cette année, pour les 40 ans de l'île aux enfants et donc de Casimir, j'ai eu le très grand privilège de rencontrer son deuxième papa : Christophe Izard.

J'ai choisi aujourd'hui pour en parler car l'émission a été diffusée pour la première fois le 16 septembre 1974 sur FR3, il y a donc 40 ans jour pour jour.


          
JOYEUX ANNIVERSAIRE L'ILE AUX ENFANTS, 40 ANS !



Il y a 3 mois et demi, lorsque j'ai fabriqué mon île aux enfants miniature (voir ICI), il me tenait grandement à cœur que Christophe Izard soit le premier à la voir puisque c'était en son honneur et en celui de l'île aux enfants.

J'ai donc fait plusieurs photos que je lui ai envoyées par mail le jour-même. Le hasard a encore fait merveilleusement bien les choses puisque sans le savoir je lui ai envoyé ce message le jour de son anniversaire, ce que j'ignorais totalement. Cette coïncidence est tellement belle que je me demande si le destin n'a pas donné un petit coup de pouce sur ce coup-là ! Comme le disait Paul Eluard, "il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous".

Christophe Izard m'a répondu dès le lendemain en disant qu'il le trouvait superbe et que c'était vraiment du très beau travail". Dans son message il m'invitait également à venir le  rencontrer chez lui quand je le pourrai. L'occasion s'est présentée 2 mois après, début août, car je passais dans sa région avec mon amoureux et mes deux fils en partant en vacances.


J'étais très émue à la pensée de rencontrer ce grand Monsieur, le créateur de l'île si chère à mon coeur et d'autres merveilleuses émissions qui ont enchanté notre enfance : Les Visiteurs du mercredi, Les Visiteurs de Noël, Le Village dans les nuages, Mercredi-moi tout, Vitamine et bien d'autres encore. J'étais donc intimidée mais je me disais aussi qu'un monsieur qui avait créé de si belles émissions pour les enfants ne pouvait être que quelqu'un d'adorable.

Christophe nous a reçu avec sa femme chez lui avec la plus grande des gentillesses. Il a répondu patiemment et chaleureusement à toutes les questions que nous lui avons posées sur l'île aux enfants, les acteurs, les lieux de tournage, les séquences intercalaires et d'une manière générale sur la télévision de l'époque... J'ai bu ses paroles ! Quelle grande joie et quelle chance immense de discuter de vive voix avec lui.

Je lui ai ensuite montré mon diorama qu'il a pu observer en détail, ce qui m'a permis de lui poser plein d'autres questions sur les décors. Ayant passé plusieurs dizaines d'heures à les fabriquer en miniature, cela m’intéressait beaucoup d'en connaitre l'histoire et les anecdotes.

Comme il me l'avait promis, il me l'a dédicacé ensuite : "Pour Didile, merci et encore bravo". C'est drôle, il m'a appelé "Didile" !
Voici Christophe en train d'écrire au dos du diorama avec un de mes fils, Hadrien, qui tient mon pouêt Casimir.



Voici pour finir la photo de notre belle rencontre devant le diorama.
Mais auparavant je veux profiter de cet article pour lui adresser ces quelques mots :

Cher Christophe, en ce beau jour anniversaire de l'île aux enfants, je tiens encore à vous remercier infiniment pour les délicieux moments d'insouciance passés devant notre petit écran grâce à vos si belles émissions qui ont rendu notre enfance si belle et si douce.
Je me souviendrai encore très longtemps de ces bons instants passés en votre compagnie et avec Mme Izard, de votre gentillesse et de votre bienveillance à tous les deux.
Merci.


 

Repost 0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 22:49

Comme promis pour les petits curieux qui veulent connaître les secrets de fabrication de mon diorama (à voir ICI), voici des explications et des photos des différentes étapes de sa conception.

 
J'ai commencé le diorama le 8 mai, il fallait qu'il soit terminé pour le salon des collectionneurs de jouets des Grands z'enfants le 31 mai. Cela m'a certes mis la pression, mais cela m'a également et surtout motivée.

Je pense avoir mis plus d'une cinquantaine d'heures pour le faire.


En premier lieu j'ai passé de longs moments à visionner des émissions sur le site de l'INA et à faire des photos d'écran de chaque élément de l'île aux différentes époques, les décors ayant en effet changé plusieurs fois entre 1974 et 1982.
Ces images m'ont servie de base de travail.
 
Ensuite il a fallu que je détermine la taille du diorama et donc de la boite qui le contient. Pour l'échelle je me suis basée sur le petit pouet Casimir de 8cm, tout est fait à partir de sa taille. J'ai un peu condensé l'île par rapport à l'originale sinon il m'aurait fallu une boite deux fois plus encombrante !
L'échelle est en gros au 1/25ème.
 
J'ai demandé au grand-père de mon amoureux, qui est très bricoleur, de me fabriquer cette boite en bois. Je lui ai demandé de la faire arrondie devant de chaque côté pour casser le côté trop anguleux.
 
 
J'ai commencé par le sol qui a servi de base à tout le reste. C'est un carton entoilé blanc sur lequel j'ai collé du papier Canson gris clair. J'ai ensuite posé la partie vert foncé en la découpant dans une autre feuille Canson à l'aide de mon cutter de maquettiste. J'ai choisi délibérément de couper le rond au sol devant sinon le diorama aurait été trop étendu en profondeur.
 
Pour les fleurs au sol, je les ai retravaillées avec Photoshop d'après une photo de l'émission. Je les ai reproduites en plusieurs exemplaires à la bonne échelle puis découpées et collées.

 
Je me suis ensuite attaquée au kiosque de Julie. L'élément qui m'a donné le plus de fil à retordre, au propre comme au figuré d'ailleurs !
 
Pour la base, je me suis servi d'une boite de médicament ronde en plastique de 5cm de diamètre que j'ai coupée à la bonne taille en enlevant une petite partie pour mettre la porte plus tard.
Je l'ai recouverte d'une plaque assez épaisse de pâte d'argile auto-durcissante en formant le rebord caractéristique du kiosque.
Après séchage (au moins deux jours), je l'ai poncée et lissée au papier de verre très fin puis peinte en vert pomme et enfin vernie.

 
L'armature en métal blanc a été faite en grande partie par mon amoureux qui maîtrise ce matériau un peu mieux que moi. La difficulté étant de doubler tous les montants du kiosque et de faire en sorte que chaque tige passe aussi en bas afin de couvrir tout le tour du kiosque.
On a utilisé un fil de fer plastifié que l'on a trouvé au rayon jardinage dans un magasin de bricolage et on a assemblé avec de la colle cyanolite.

 
J'ai beaucoup cogité en amont sur le toit du kiosque que je ne savais vraiment pas comment faire car il n'est pas réellement demi-sphérique, je ne pouvais donc pas me contenter de couper une balle en plastique en deux et la peindre. Il est rond dessus mais il comporte aussi 6 pans.
 
Après de très nombreux essais sur plus d'une semaine - et quelques découragements il faut bien l'avouer - j'ai fini par réaliser une forme "éclatée" à peu près convenable du toit sur mon PC, je l'ai coloré en vert, le plus proche possible de celui de la base du kiosque que j'avais déjà faite, je l'ai imprimé puis assemblé. Enfin je l'ai verni pour qu'il paraisse être fait en plastique.

Ci-dessous tous les essais avant d'atteindre le bon résultat :




Voici le toit en version éclatée à plat avec une petite photo du toit original en imagette :



J'ai fait le poinçon (le petit ornement sur le haut du toit) en pâte auto-durcissante.
J'ai préféré cette version verte du toit à la version blanche des précédents kiosques, je le trouvais plus joli ainsi.
 
La porte derrière le kiosque est taillée en balsa, peinte puis vernie.
 
Les petits jouets qui se trouvent sur le kiosque sont des jolis boutons ou des motifs de boucles d'oreille.
 
Les autres jouets autour sont des Playmobil (seau que j'ai peint, arrosoir, ballon de foot). J'ai fait le ballon rouge et vert en pâte auto-durcissante.
 
Les bocaux de bonbons sont faits en tube plastique. Je prends un tube de gousse de vanille que je tronçonne avec ma boîte à onglet miniature, je mets un morceau de scotch dessous puis je remplis de perles de rocaille. Le couvercle est un bouton transparent.


 
La cage-à-poule a été plus facile à réaliser car elle est entièrement en bois. Je n'ai pas utilisé de bâtonnets de glace comme on me l'a déjà demandé car ces 
bâtonnets sont trop épais d'abord, difficiles à couper et sculpter ensuite, et de toute façon l'arrondi au bout n'est pas le bon pour les planches.
 
J'ai donc utilisé du balsa qui se coupe très facilement et peut se sculpter à la lime à ongle afin d'obtenir le bon arrondi.
 
Pour les couleurs, j'ai pas mal hésité, la structure ayant été repeinte au cours des 8 ans de l'émission, les planches ont été oranges ou rouges. J'ai opté pour un rouge qui claquait plus à l'oeil.
 
Le toboggan est également en balsa avec un autocollant couleur argenté pour la glissade. Il repose sur un petit morceau de fil de fer plastifié peint du même bleu.
 
La base de la chaise de jardin de François a été faite en fil de fer (du fil blanc plastifié qui a été dénudé) dont les montants ont été attachés avec du fil de couture et collés. J'ai ensuite taillé des petits morceaux de carton pour faire l'assise et le dossier (du balsa aurait été trop épais et peu réaliste). Je l'ai peinte en rose comme l'originale.
 
Les ballons sont en pâte auto-durcissante, je les ai peints, vernis puis collés en grappe sur une tige de fil de fer. Pour que l'ensemble reste stable, j'ai fait un petit socle en pâte d'argile comme un pied de parasol.
Ci-contre les ballons avant la peinture.
 
Le banc d'apparence simple m'a tout de même donné du fil à retordre lui aussi. J'ai dû tailler les deux montants sculptés en carton très fort (j'ai sacrifié la couverture cartonnée d'un livre dont je ne voulais plus) car il est impossible de sculpter si finement du balsa. Les trois autres barres sont en balsa. J'ai refait la peinture trois fois en deux jours avant d'obtenir les bons coloris et la précision que je désirais pour les motifs.

Là François est assis sur le côté qui se trouve au fond sur le banc miniature :



 
J'ai peint la mer au fond de l'île ainsi que les montagnes avec les petits arbres de chaque côté en ombre comme dans l'île originale. Il y a eu plusieurs versions du décor, je trouvais celui-là beaucoup plus sympa.
 
Je me suis lancée ensuite dans les podiums ronds au fond de l'île. Là encore on s'est beaucoup interrogé avec mon cher et tendre pour savoir comment les fabriquer. On avait même acheter quelques boîtes de camembert en prévision en se disant qu'on pourrait garder les côtés des couvercles pour les confectionner. Mais ça ne nous satisfaisait pas : pas assez solide et fiable. On a donc décidé de tailler des cercles dans des bouteilles en plastiques de différents diamètres (lait, soda) en variant les hauteurs, puis de les remplir de plâtre très fin en les lissant précautionneusement sur le dessus.

Essai des podiums des coins droit et gauche 
avant la peinture :


 
Après séchage (très long, au moins 4 jours), je les ai peints puis vernis et j'ai taillé des ronds dans du papier Canson vert et gris pour les recouvrir.


 
Le chemin qui englobe les podiums au fond est en carton recouvert de Canson gris également. Il n'a l'air de rien mais a demandé au moins 6h de travail !

 
La petite trottinette a été faite par mon fils Hugo (13 ans), avec des roues de jouet Kinder, du fil de fer et du balsa. J'ai juste passé de la couleur argenté sur les roues et le guidon pour leur donner un aspect métallique.
 
Le soleil est en papier Canson orange. Les rayons sont découpés dans une feuille de papier cadeau plastifié argenté.
 
J'ai trouvé le dessin d'un arc-en-ciel sur internet que j'ai customisé sur Photoshop pour qu'il ait les bonnes teintes et la bonne courbure. Je l'ai imprimé puis contrecollé sur une bande cartonnée.


Je me suis ensuite occupée des arbres, encore un gros morceau ! 
Comme je voulais qu'ils soient la réplique exacte des originaux, j'ai fait des photos d'écran de ceux de l'émission. j'ai imprimé chacun d'eux séparément puis les ai découpés par type de couleur avant de décalquer ces formes sur des feuilles Canson de 4 verts différents. Je suis un peu déçue de ne pas avoir trouvé les teintes exactes des originaux, j'ai fait plusieurs magasins d'art et de loisirs créatifs à Bordeaux sans succès.


 
La base du feuillage le plus clair est collé sur une feuille vert pomme encore plus clair qui en souligne le contour. L'impression de relief est donné par les couches successives de balsa que j'ai intercalées entre deux feuilles de couleur. 
J'ai placé des buissons de verdures également sur les murs à droite et à gauche.


 
J'ai enfin terminé le diorama en confectionnant les petites arcades roses sur les murs de l'île. Pour cela j'ai utilisé du papier Canson rose très pale et du papier calque. J'ai découpé le Canson avec un compas-cutter que j'avais gardé de mes études de maquettiste publicitaire. Celles du mur de gauche ne sont pas identiques aux originales mais l'échelle ne permettait pas d'en placer des plus grandes.


 
La dernière touche a été de coller les 3 arbres, 2 sur des socles/podiums à gauche et au centre, et le 3ème à même le sol à droite. On a dû mettre des petites cales derrières les troncs pour qu'ils puissent tenir debout correctement, ils ne sont pas lourds mais haut.


 
Pour décorer les deux cotés extérieurs de la boite, j'ai collé deux belles illustrations avec des personnages de l'émission : Gribouille, Antivol, Léonard etc...
 
Voilà, la fabrication de mon diorama n'a plus de secret pour vous ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires, j'y répondrai avec plaisir.

Cadeau bonus : moi en pleine action sur ce satané toit du kiosque ! ^^



Pour voir des photos du diorama, cliquer sur l'image :
 

 
J'ai demandé au grand-père de mon amoureux, qui est très bricoleur, de me fabriquer cette boite en bois. Je lui ai demandé de la faire arrondie devant de chaque côté pour casser le côté trop angulaire.
 
J'ai commencé par le sol qui a servi de base à tout le reste. C'est un carton entoilé blanc sur lequel j'ai collé du papier Canson gris clair. J'ai ensuite posé la partie vert foncé en la découpant dans une autre feuille Canson à l'aide de mon cutter de maquettiste. J'ai choisi délibérément de couper le rond au sol devant sinon le diorama aurait été trop étendu en profondeur.
 
Pour les fleurs au sol, je les ai retravaillées avec Photoshop d'après une photo de l'émission. Je les ai reproduites en plusieurs exemplaires à la bonne échelle puis découpées et collées.
 
Je me suis ensuite attaquée au kiosque de Julie. L'élément qui m'a donné le plus de fil à retordre, au propre comme au figuré d'ailleurs !
 
Pour la base, je me suis servi d'une boite de médicament ronde en plastique de 5cm de diamètre que j'ai coupée à la bonne taille en enlevant une petite partie pour mettre la porte plus tard.
Je l'ai recouverte d'une plaque assez épaisse de pâte d'argile auto-durcissante en formant le rebord caractéristique du kiosque.
Après séchage (au moins deux jours), je l'ai poncée et lissée au papier de verre très fin puis peinte en vert pomme et enfin vernie.
 
L'armature en métal blanc a été faite en grande partie pour mon amoureux qui maîtrise ce matériaux un peu mieux que moi. La difficulté étant de doubler tous les montants du kiosque et de faire en sorte que chaque tige passe aussi en bas afin de couvrir tout le tour du kiosque.
On a utilisé un fil de fer plastifié que l'on a trouvé au rayon jardinage dans un magasin de bricolage et on a assemblé avec de la colle cyanolite.
 
J'ai beaucoup cogité en amont sur le toit du kiosque que je ne savais vraiment pas comment faire car il n'est pas réellement demi-sphérique, je ne pouvais donc pas me contenter de couper une balle en plastique en deux et la peindre. Il est rond dessus mais il comporte aussi 6 pans. Ci-contre la photo du toit originale.
Après de très nombreux essais sur plus d'une semaine - et quelques découragements il faut bien l'avouer - j'ai fini par réaliser une forme "éclatée" à peu près convenable du toit sur mon PC, je l'ai coloré en vert, le plus proche possible de celui de la base du kiosque que j'avais déjà faite, je l'ai imprimé puis assemblé. Enfin je l'ai verni pour qu'il paraisse être fait en plastique.
J'ai fait le poinçon (le petit ornement sur le haut du toit) en pâte auto-durcissante.
J'ai préféré cette version verte du toit à la version blanche des précédents kiosques, je le trouvais plus joli ainsi.
 
Ci-dessous les nombreux essais pour le kiosque et à droite le toit à plat que j'ai imprimé puis assemblé. 
 
La porte derrière le kiosque est taillée en balsa, peinte puis vernie.
 
Les petits jouets qui se trouvent sur le kiosque sont des jolis boutons ou des motifs de boucles d'oreille.
Les autres jouets autour sont des Playmobil (saut repeint, arrosoir, ballon de foot). J'ai fait le ballon rouge et vert en pâte auto-durcissante.
 
Les bocaux de bonbons sont fait en tube plastique (je prends des tubes de gousse de vanille) que je tronçonne, je mets un morceau de scotch dessous puis je remplis de perles de rocaille. Le couvercle est un bouton transparent.
 
La cage-à-poule a été plus facile à réaliser car elle est entièrement en bois. Je n'ai pas utilisé de bâtonnets de glace comme on me l'a déjà demandé car ces bâtonnets sont trop épais d'abord, difficile à couper et sculpter ensuite et de toute façon l'arrondi des bouts n'est pas le bon pour les planches de la cage-à-poules.
J'ai donc utilisé du balsa qui se coupe très facilement et peut se sculpter à la lime à ongle afin d'obtenir le bon arrondi.
Pour les couleurs, j'ai pas mal hésité, la structure ayant été repeinte au cours des 8 ans de l'émission, les planches ont été oranges ou rouges. J'ai opté pour un rouge qui claquait plus à l'oeil.
Le toboggan est également en balsa avec un autocollant couleur argenté pour la glissade. Il repose sur un petit morceau de fil de fer plastifié peint du même bleu.
 
La base de la chaise de jardin de François a été faite en fil de fer (du fil blanc plastifié qui a été dénudé) dont les montants ont été attachés avec du fil de couture et collés. J'ai ensuite taillé des petits morceaux de carton pour faire l'assise et le dossier (du balsa aurait été trop épais et peu réaliste). Je l'ai peinte en rose comme l'originale.
 
Les ballons sont en pâte auto-durcissante, je les ai peints, vernis puis collés en grappe sur une tige de fil de fer. Pour que l'ensemble reste stable, j'ai fait un petit socle en pâte d'argile comme un pied de parasol.
 
Le banc d'apparence simple m'a tout de même donné du fil à retordre lui aussi. J'ai dû tailler les deux montants sculptés en carton très fort (j'ai sacrifié la couverture cartonnée d'un livre dont je ne voulais plus) car il est impossible de sculpter si finement du balsa. Les trois autres barres sont en balsa. J'ai refait la peinture trois fois en deux jours avant d'obtenir les bons coloris et la précision que je désirais pour les motifs.
 
J'ai peint la mer au fond de l'île ainsi que les montagnes avec les petits arbres de chaque côté en ombre comme dans l'île originale. Il y a eu plusieurs versions du décor, je trouvais celui-là beaucoup plus sympa.
 
Je me suis lancée ensuite dans les podiums ronds au fond de l'île. Là encore on s'est beaucoup interrogé avec mon cher et tendre pour savoir comment les fabriquer. On avait même acheter quelques boîtes de camembert en prévision en se disant qu'on pourrait garder les côtés des couvercles pour les confectionner. Mais ça ne nous satisfaisait pas : pas assez solide et fiable. On a donc décidé de tailler des cercles dans des bouteilles en plastiques de différents diamètres (lait, soda) en variant les hauteurs puis de les remplir de plâtre très fin en les lissant précautionneusement sur le dessus.
Après séchage (très long, au moins 4 jours), je les ai peints puis vernis et j'ai taillé des ronds dans du papier Canson vert et gris pour les recouvrir.
Le chemin qui englobe les podiums au fond est en carton recouvert de Canson gris également. Il n'a l'air de rien mais a demandé au moins 6h de travail !
 
La petite trottinette a été faite par mon fils Hugo (13 ans), avec des roues de jouet Kinder et du balsa. J'ai juste passé de la couleur argenté sur les roues et le guidon pour leur donner un aspect métallique.
 
Le soleil est en papier Canson orange, les rayons sont découpés dans une feuille de papier cadeau plastifiée argenté.
 
J'ai trouvé le dessin d'un arc-en-ciel sur internet que j'ai customisé sur Photoshop pour qu'il ait les bonnes teintes et la bonne courbure. Je l'ai imprimé puis contrecollé sur une bande cartonnée.
 
Le moment était venu de s'occuper des arbres, encore un gros morceau ! 
Comme je voulais qu'ils soient la réplique exacte des originaux, j'ai fait des photos d'écran de ceux de l'émission. j'ai imprimé chacun d'eux séparément puis les ai découpés par type de couleur avant de décalquer ces formes sur des feuilles Canson de 4 verts différents. Je suis un peu déçue de ne pas avoir trouvé les teintes exactes des originaux, j'ai fait plusieurs magasins d'art et de loisirs créatifs à Bordeaux sans succès.
La base du feuillage le plus clair est collé sur une feuille vert pomme encore plus clair qui en souligne le contour. L'impression de relief est donné par les couches successives de balsa que j'ai intercalées entre deux feuilles de couleur. 
J'ai placé des buissons de verdures également sur les murs à droite et à gauche.
 
J'ai enfin terminé le diorama en confectionnant les petites arcades roses sur les murs de l'île. Pour cela j'ai utilisé du papier Canson rose très pale et du papier calque. J'ai découpé le Canson avec un compas-cutter que j'avais gardé de mes études de maquettiste publicitaire. Celles du mur de gauche ne sont pas identiques aux originales mais l'échelle ne permettait pas d'en placer des plus grandes.
 
La dernière touche a été de coller les 3 arbres, 2 sur des socles/podiums à gauche et au centre, et le 3ème à même le sol à droite. On a dû mettre des petites cales derrières les troncs pour qu'ils puissent tenir debout correctement, ils ne sont pas lourds mais haut.
 
Pour décorer les deux cotés extérieur de la boite, j'ai collé deux belles illustrations avec des personnages de l'émission : Gribouille, Antivol, Léonard etc...
 
Voilà, la fabrication de mon diorama n'a plus de secret pour vous ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires, j'y répondrai avec plaisir.
 

 

Repost 0
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 21:51
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile

L'île aux enfants fête ses 40 ans en 2014. L'émission a en effet débarqué sur nos petits écrans le 16 septembre 1974. D'abord sur la 3ème chaîne de l'ORTF puis sur TF1 à partir de février 1975.

A cette occasion, je voulais rendre hommage à ce programme mythique et à son créateur qui a tant fait pour la jeunesse des années 70 et 80 à la télévision : Christophe Izard.

J'ai donc eu l'idée de recréer le plateau de l'émission en version miniature. J'avais déjà fabriqué ma chambre d'enfant en miniature ICI il y a quelques années, je me suis ainsi lancé un nouveau défi avec cette création "casimiresque".

Le diorama mesure 57 cm de largeur, 39 cm en profondeur et 31 cm en hauteur. Tout est à l'échelle du petit pouet Casimir Delacoste de 8 cm que l'on aperçoit au centre de l'île.
Il y a tout comme dans l'originale : le kiosque de Julie, la chaise et les ballons de François, le banc, la cage-à-poules et son tobbogan, les arbres et l'arc-en-ciel... il ne manque que les habitants de l'île et les enfants qui jouent autour.

Comme j'aimerais moi aussi être en version mini pour aller m'amuser dans ce pays merveilleux !

Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile
Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile

Je l'ai présenté pour la première fois lors du salon des collectionneurs de jouets de l'association des Grands z'enfants le 31 mai 2014. J'avais emmené avec moi une grande partie de ma collection sur l'île aux enfants.

J'étais habillée en mode "Casimirette" pour l'occasion.

Mon île aux enfants miniature par Nath-Didile

JOYEUX ANNIVERSAIRE
A NOTRE CHERE ILE AUX ENFANTS
QUI NOUS A FAIT PASSER DE SI BELLES SOIREES
DEVANT NOTRE PETIT ECRAN !

 

Pour les petits curieux qui veulent connaître les secrets de fabrication de mon diorama, voir mon sujet avec les explications et les photos des différentes étapes de sa conception ici : "Making-of de mon île aux enfants miniature"

Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 18:32
Chewing-gum MayMon ami Christophe m'a envoyé un magnifique cadeau dernièrement : un chewing-gum qui se trouvait à l'époque dans le ventre d'un Casimir surprise accompagné d'une mini-figurine de l'île aux enfants.
 
C'est extrêmement rare bien entendu. On peut acheter assez facilement ces Casimir qui s'ouvrent en deux et les mini-figurines sur des vide-greniers mais le chewing-gum c'est une trouvaille inespérée. J'étais aux anges quand je l'ai eu en main !

 
Les petites boites en forme de Casimir, qui datent du tout début des années 80, mesuraient 8 centimètres de haut. Il y a eu 8 papiers d'emballage différents pour les chewing-gums et 8 mini-figurines jaunes en plastique d'environ 2 cm pour aller avec : Casimir, Hippolyte, Léonard, Antivol, La Noiraude, Barnabé, Antoine le jardinier et Gribouille.

Ci-dessous Hippolyte, Antivol, Gribouille et Casimir :

CASIMIR MAY 3
 
Voici mon chewing-gum, on peut voir Casimir sur une face et Toba sur l'autre.

Chewing-gum May Casimir Hyppolite
Chewing-gum May tatouage
 
Quand on ouvre la papillote, on trouve un chewing-gum blanc entouré d'un tatouage à faire sur la peau comme ceux que l'on trouvait dans les chewing-gums Malabar à la même époque : il fallait humidifier légèrement la peau, poser le tatouage, appuyer quelques secondes puis décoller le papier et on se retrouvait avec un faux tatouage en deux couleurs.
Ici c'est Antoine le jardinier.

Je me demande bien si le chewing-gum a encore du goût si longtemps aprés... mais je ne me lancerai pas dans l'expérimentation !

Ci-dessous des photos où on peut voir notamment une mini-figurine d'Antivol et un emballage avec la Noireaude :

Casimir May 2

Voici ma petite collection, on peut voir à droite la figurine qui comporte toujours sa petite étiquette autocollante avec le nom de la marque, le chewing-gum et les 8 mini figurines :



On pouvait acheter ces Casimir-surprises dans les boulangeries, ils étaient disposés dans un présentoir cartonné contenant 25 figurines. Je n'en ai jamais vu quand j'étais enfant sinon j'en aurais réclamé un à ma maman, c'est sûr !

May Casimir chewing-gum

Voici la magnifique silhouette en carton qui servait de présentoir. Merci beaucoup à Fasig pour l'image.

Chewing-gum May Casimir
 
L'entreprise May implantée à Bonneuil-sur-marne (94) avait compris depuis longtemps déjà que pour attirer les enfants, il n'y avait rien de mieux que les boites surprises, les petits jouets et les tatouages.

Il y a eu ainsi sur le même principe Nono le petit robot ("Ulysse 31"), Métro ("Il était une fois l'espace") ou Patanok ("Le village dans les nuages").
Merci au merveilleux site OSIBO-NEWS pour la photo de Métro.

Nono Métro Patanok MAY
Dans les années 80, la confiserie May a aussi proposé des figurines en forme de Schtroumpf accompagnées de plusieurs séries de tatouages (1981 et 1984).
 
Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 13:25
Télé musicale IAEJe suis très heureuse d'avoir enfin trouvé cette magnifique petite télévision musicale de l'île aux enfants, cela faisait longtemps que je la recherchais.
 
Elle existe également en rouge, en jaune et en bleu marine mais moi je la voulais absolument en version orange, la si belle couleur de mon cher Casimir. Je me souviens avoir eu plusieurs jouets de la marque Mob quand j'étais enfant avec ce logo bien particulier, notamment une petite caisse enregistreuse orange pour jouer à la marchande, je me suis beaucoup amusée avec.

 
Mob est la contraction des noms des associés Paul Moquin et Jean Breuil. En 1947, la firme, spécialisée dans la fabrication     MOBd'ustensiles et de jouets en bois, s'est lancé dans l'aventure du plastique. Elle a acquis une presse à injecter pour produire des articles d'écolier et des petits jouets en plastique de qualité, robustes et bon marché, La Redoute 79-80notamment pour les magasins Monoprix et Prisunic. C'est grâce à la marque Bonux qu'elle se développa en produisant le célèbre cadeau Bonux offert dans les paquets de lessive.

A partir de 1968, Mob pris conscience de la forte croissance du marché du jouet "premier âge" et de son importance dans l’éveil et l’éducation de l’enfant et s'est fortement développé dans ce secteur.
Dans les années 70, la société produisit de jolis jouets : marchande, pupitre de conduite etc...


Mob est devenu Smoby en 1978. Le siège social se trouve toujours à Lavans-les-Saint-Claude, berceau de la société créée par 
Moquin et Breuil en 1924.


Ci-contre à droite la petite télé en photo dans le catalogue La Redoute de l'hiver 1979-80 que j'ai eu le bonheur de trouver chez un brocanteur l'année dernière, cela permet de connaitre l'année de la production de ce jouet et son prix à l'époque : 59 francs (environ 9€). Il était conseillé pour les 18-24 mois, j'ai largement dépassé la limite d'âge on dirait !


Ci-dessous dans un catalogue de jouets de 1979, à côté d'un téléphone parlant également de la marque MOB :


Téléphone et Télé MOB 1979

J'ai fait une petite vidéo où on peut entendre le joli générique de l'Ile aux enfants et voir défiler tous les personnages : Monsieur Martin, Grouchy, Toba, Casimir, Tutta et Léonard :
Repost 0

  • : Les petits dossiers des Copains d'abord
  • Les petits dossiers des Copains d'abord
  • : Souvenirs des années 70 et 80 : musique, ciné, émissions télé, dessins animés, séries, pub, jeux, jouets, petites douceurs régressives, produits et marques disparus etc ...
  • Contact

Si mes calculs sont bons ...

Le blog a reçu plus de 1 million de visites depuis sa création le 17 aout 2011


164 articles sont en ligne
 

Dernière mise à jour  : 13 juin 2017
 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles du blog

MUSIQUE :

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
- "Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
- "Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé
 

PUB :

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam

L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
- La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste

- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale


JEUX ET JOUETS :

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
- Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
Les jouets du catalogue La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jouets du catalogue La Redoute 1978-79


CINE :

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage

- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985


PETITES DOUCEURS REGRESSIVES :

- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's

- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale


TELE :

Les speakerines des 70-80's
- La Pierre blanche
- Papivole"
- Waldo Kitty
- Declic (Vision on)
- Matt et Jenny
- Les années collège
- Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Les Visiteurs de Noël
- Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Télétactica
- Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera

- Les brigades du tigre
- Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Mon ami Ben
- L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Téléchat

- Les voyageurs de l'histoire
- La série télé Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Les Visiteurs de notre enfance
- L'émission Maxi Tête
 

SOUVENIRS D'ENFANCE :

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
-
Les barils de lessive décorés des 70's
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget

- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Mon sapin Pif Gadget

- Le Formica, c'est formidable !
- Le club Dial
- Les puzzles Six de Savoie
Les fournitures scolaires des années 70-80
- Le magazine Top 50 et ses posters
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré


L'ILE AUX ENFANTS/ CASIMIR :

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants

- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May

- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants
- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- "L'origine de ma passion pour Casimir"

Mon vide-grenier virtuel

 Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux enfants et j'habite Bordeaux. Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image.

Sites et blogs amis

Mon forum d'amis autour
de la culture 70-80's

Forum-des-Copains-d-abord.jpg

Mon blog de recettes

C-est-moi-qui-l-ai-fait.jpg    

Le site officiel de mes amis Osibo

Osibo News long 

Le grenier de la télé de mon ami dGé

Grenier-de-la-tele.jpg

Autres blogs amis

Malle de Casimir 

bannièrerecresouvenirs

Jeux de 20h
 



 

 Liens commerciaux


 

 

Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).
 

66942 119491734892480 1910590478 n

A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection)


 

"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance. (Pollux)