Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 16:40


J'ai un ami qui aime autant que moi les "kitschouilleries" musicales. C'est lui qui avait déjà dégoté "I wanna love you tender" (1977), le clip le plus kitsch que j'avais vu jusqu'à présent !

En voici un nouveau qui vaut son pesant de Picorettes !

Il date de 1987 et le chanteur s'appelle Pierre Nadeau. Ce franco-américain avait débuté sa carrière musicale en 1965. C'est son seul titre connu, il n'a plus jamais rechanté par la suite.

La chanson s'appelle "Girls Boys", elle est issue de son premier album solo intitulé "Good Things" (come to those who wait). 

Comme le dit mon ami dénicheur de perle rare "c'est colossal et indescriptible, chaque plan est plus kitsch, tocard et guignolesque que le précédent, faut pas en rater un !".

Je vous laisse déguster ce grand moment de kitsch 80's !

 

Bizarrement en 1987 l'album n'a pas été distribué et la vidéo n'a jamais été diffusée.

15 ans plus tard, en 2002, le clip "Girls Boys" est diffusé à l'échelle nationale au Canada sur Musique Plus (chaîne de télévision musicale québécoise) dans le cadre d'une émission intitulée "Dollaraclip".
Il est rapidement devenu très populaire, un des préférés des téléspectateurs québecois. A tel point qu'il
 a engendré l'année suivante une vidéo parodique appelée "Dans Les Speedo De Pierre Nadeau" crée par Louis-José Houde, un humoriste très connu au canada, animateur de l'émission "Dollaraclip".

Un casting avait été organisé pour trouver les 13 figurants de la parodie, une centaine de personnes s'étaient inscrites ! C'est un certain Christian Laroche qui a remporté le rôle du chanteur dans le clip.
Ils ont tourné à Old Orchard Beach, une plage du Maine, là où avait été tourné le clip original. Une attention particulière a été donnée aux détails, notamment aux vêtements, pour qu'ils collent au clip de 1987.


Pierre Nadeau n'était absolument pas au courant à l'époque que son clip et sa parodie étaient aussi populaires à la télé canadienne. D'ailleurs c'était un parfait inconnu et l’équipe de Dollaraclip, malgré des mois et des mois de recherche, n'a jamais réussi à le retrouver. Finalement en 2004 un producteur télé a réussi à mettre la main sur l'ancien chanteur aux Etats-Unis, il
 travaillait dans l'immobilier dans l'état du Maine.  Et ainsi Louis-José Houde  a pu enfin  rencontrer Pierre Nadeau !

Celui-ci lui a dédicacé un grand cadre avec une photo de lui à l'époque.




Voici donc le clip parodique :

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 18:28

 
Dans la catégorie chanson kitsch et clip glamour, voici le délicieux titre de la zézayante "Fofie Favier" !
 
Cette chansonnette de 1984 qui reste bien en tête était son tout premier 45 tours aprés sa participation aux célèbres Cocogirls des émissions de Stéphane Collaro.

Son cheveu sur la langue et sa plastique plantureuse l'avait faite engagée dans "Cocoboy" en 1981 alors qu'elle avait tout juste 18 ans, en remplacement de Corinne Charby qui avait refusé l'offre. 




La sortie du titre coïncidait avec son arrivée sur Canal plus à la présentation de "Maxi Tête". Elle avait alors 21 ans. 

Les paroles sont de Vera Baudey qui a écrit pour de très nombreux artistes comme Jairo, Karen Cheryl, Linda de Suza etc... Elle a aussi travaillé sur la chanson de "Silas" et "Fraggle Rock"

Le compositeur, Nicolas Skorsky (auteur entre autre de "Ça s'en va et ça revient" de Cloclo en 1973), s'est inspiré des célèbres vers du poème de Rosemonde Gérard dédié à son mari Edmond Rostand : "Car vois-tu chaque jour je t'aime davantage. Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain" ("L'Éternelle Chanson" en 1889)
 
La sexy Sophie déploie ici des trésors de sensualité pour rendre ces vers bien plus glamours que la version originale de Rosemonde ! On la voit en pin-up de flipper se dévêtir au rythme des gains du beau joueur ténébreux et torse nu qui marque des points à grands coups de reins dans la machine... tout un symbole ! La température monte d'un cran pour le joueur forcené et pour tous les mâles qui matent le clip à la manière du loup de Tex Avery !
 

Dans la vidéo, réalisée par Ghislain Vidal, on voit  également l'ex-cocogirl dans un studio de radio en compagnie de Jacky Gallois, célèbre animateur d’Europe 1 et de NRJ.
 
Sa voix suraiguë est difficilement supportable pour les oreilles mais la musique dans le style italo-disco des grandes années est bien sympathique.

Je vous laisse déguster ce grand moment musical et apprécier la voix plastique de Fofie !

Ici une interview de Sophie Favier par Jan-Lou Janeir à propos de son clip le 23 mars 1985 :

Elle a de nouveau poussé la chansonnette 12 ans plus tard, en 1996, avec "Il me tape sur les nerfs", une parodie du tube de l'été de cette même année : "Tic Tic Tac" par Carrapicho. A écouter ICI.

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 21:16

Qui pourrait croire que "Love is all" est interprétée par le chanteur de Black Sabbath et composée par le bassiste de Deep Purple ? C'est ce que j'ai découvert avec surprise il y a quelques années en faisant des recherches sur cette chanson et son incroyable petit film en dessin animé.

Si elle nous a tous tellement marqués c'est qu'elle servait d'interlude à Antenne 2 à partir de 1975 dès qu'il y avait un retard de programme ou une interruption pour problèmes techniques. Cela faisait bien entendu le grand bonheur des jeunes téléspectateurs à une époque où les dessins animés n'étaient pas diffusés en boucle à la télévision. Sa diffusion aléatoire et totalement imprévisible créait toujours une belle surprise pour nous, c'est d'ailleurs ce qui a contribué à la rendre aussi culte.


La chanson


Elle est issue de "The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast" (plus connue sous son nom abrégé "Butterfly Ball"), un album-concept paru en 1974, composé et produit par Roger Glover, le bassiste du groupe Deep Purple qui avait envie de passer un peu à autre chose.

Grâce à ses nombreux contacts dans le milieu artistique, Glover rassembla une pleïade de musiciens de divers horizons, créant un disque aux multiples influences, allant de la pop au folk en passant par le rock psychédélique. Chaque titre de l'album étant interprété par un artiste différent : Eddie Hardin, David Coverdale, Glenn Hughes et Ronnie James Dio entre autre.

Ci-dessous la jaquette de la cassette audio de l'album :




C'est Ronnie James Dio qui interprète "Love is all" que Glover a composé avec le pianiste Eddie Hardin. Célèbre pour sa voix puissante et pour avoir popularisé le geste des cornes des "métalleux" avec la main, Ronnie James Dio a été le chanteur des groupes Rainbow et Black Sabbath. Il est décédé en 2010 à l'âge de 67 ans.

Le thème de la chanson tourne autour de l'amour, un peu à la manière du "All you need is love" des Beatles.
A l'époque la chanson n'était pas sous-titrée et j'avoue qu'étant toute petite, je ne me posais pas de questions sur la signification des paroles, pour moi elle servait juste de fond sonore au dessin animé. On comprenait juste que tous les animaux se réunissaient pour une grande fête en suivant la grenouille rockeuse et ça nous suffisait.

Voici le début de la chanson en français :

Tout le monde doit vivre ensemble
Toutes les personnes doivent comprendre
Alors aime ton voisin

Comme tu aimes ton frère
Allez, rejoins la bande

Tout ce dont tu as besoin

c'est d'amour et de compréhension
Sonne la cloche et parles-en autour de toi
Nous sommes si heureux et nous le célébrons
Viens et montre tes sentiments

L'amour est tout, l'amour est tout
L'amour est tout, n'entends-tu pas l'appel
Oh l'amour est tout ce dont tu as besoin
L'amour est tout ce dont tu as besoin au bal du Papillon
N'es-tu pas heureux que nous soyons tous ensemble
Au bal en pleine campagne
Et bien que nous portions des visages différents
Personne ne veut se cacher

L'amour est tout et tout est amour
Et c'est facile, oui c'est si facile
Au bal du Papillon où l'amour est tout
... 


Je possède les deux 45 tours de la chanson, la version originale de 1974 et la réédition de 1991 :




Le film d'animation

Les images du fabuleux court métrage d'animation qui accompagne le morceau ont été créées par le studio Halas et Batchelor, une société d'animation britannique, d'après les dessins de Alan Aldridge.
Cet artiste, qui avait travaillé pour les Beatles, a fait en 1973 les illustrations d'un livre écrit par William Plomer et inspiré du poème pour enfants de William Roscoe en 1806, "The Butterfly's Ball and the Grasshopper's Feast" (Le Bal des papillons et la Fête de la sauterelle). Il raconte l'histoire fantaisiste d'une fête où participent joyeusement tous les insectes et les petits animaux sauvages.

Voici les belles illustrations du livre qui ont donné les images du court-métrage :




C'est Lee Mishkin qui a réalisé le court-métrage, il a reçu deux prix pour cette première vidéo musicale animée, en 1974 puis en 1975. Le script et la conception étaient d'Alan Aldridge. L'animation était assurée par Harold Whitaker et Nick Spargo.


Je ne sais pas pour vous mais moi je connais les images par coeur et quand j'ai revu cette vidéo, il n'y a pas si longtemps, je me souvenais de tous les personnages et du moindre petit détail : les lézards à chapeaux attablés à la taverne qui me faisaient penser au chapelier fou dans "Alice au pays des merveilles", la plante qui pousse style "Le haricot magique" et qui joue de la guitare avec plein de têtes de grenouilles qui chantent (limite flippant !), le lapin avec un masque de renard et le renard avec un masque de lapin, la taupe qui se fait marcher sur la tête, la souris pianiste qui porte un masque à l'envers, les deux lucioles qui brillent et virevoltent dans la nuit à la fin, bref tout est marqué à tout jamais dans ma mémoire.

Certains personnages me faisaient assez peur. A l'époque je n'avais pas forcément compris qu'ils portaient des masques (le lézard à double têtes d'éléphant par exemple).




Voici la vidéo :

 

Le film

A l'origine l'album "The Butterfly Ball" devait servir de bande originale à un long film d'animation basé donc sur le livre pour enfant anthropomorphisant des animaux mais devant le peu d'intérêt du public anglais pour la chanson (elle a principalement cartonné en France et au Pays-Bas), le projet a été abandonné. Ainsi seul le titre "Love is all" a été fait en images animées et est finalement resté.

Le 16 Octobre 1975 a eu lieu une performance artistique sous forme de concert avec les chansons de l'album à la salle du Royal Albert Hall à Londres, il était donné en faveur d'une association pour les enfants malades et handicapés. Les séquences filmées de l'opéra-rock étaient entrecoupées de scènes jouées par des acteurs. On peut y voir notamment Twiggy qui chante sur scène et Vincent Price en narrateur. Le film de 85mn est produit et réalisé par Tony Klinger.
A noter que Ronnie James Dio n'était pas sur scène pour chanter "Love is all" lors du concert, il était retenu sur d'autres projets à ce moment-là. C'est Ian Gillan, le chanteur de Deep Purple, qui l'a remplacé.

Ci-dessous les photos du concert avec en haut à droite 
Roger Glover, en bas à gauche Twiggy et dans le trio on peut voir David Coverdale, Glenn Hugues (chanteur et bassiste de Deep Purple) et  John Lawton (futur chanteur d'Uriah Heep). C'est ce dernier qui chante "Love is all" lors de ce concert en remplacement de Ronnie Dio.



Voici un extrait du concert avec "Love is all". Certains acteurs de la séquence filmée portent des costumes d'animaux en peluche, c'est vraiment spécial !

Le 25 septembre 1999, Ronnie James Dio rejoint Deep Purple au Royal Albert Hall pour enfin chanter sur scène avec Roger Glover "Love is all" accompagné de l'Orchestre symphonique de Londres.

En 1991, la marque de sirop Sironimo, a utilisé la chanson dans une publicité dont on se souvient tous, un très joli clin d'oeil au premier film d'animation :

Pour l'anecdote, en 1976 Sacha Distel a fait une adaptation française de "Love is all" sous le titre "Toutes les mêmes" à écouter ICI.

Merci au site http://ukanimation.blogspot.fr/ pour les images.

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 19:11

Lenorman la belle et la bête en 1975Quel rapport peut-il bien y avoir entre le compositeur, le chanteur et le conte pour enfant ? Pas facile de savoir quand on ne connait pas bien le répertoire de Gérard Lenorman !

C'est en faisant une recherche sur le film de Disney, et en voulant connaître les origines de ce fameux conte que je suis tombée par hasard sur une chanson dont je n'avais jamais entendue parler auparavant.


"La belle et la bête" est un titre écrit par Maurice Vidalin et composé par Jean-Michel Jarre pour Gérard Lenorman en 1975.
Là où cela devient insolite, c'est que Jarre a réutilisé le thème de ce morceau dans son "Deuxième rendez-vous" issu de l'album "Rendez-vous" sorti en 1986. On le reconnait parfaitement bien dès l'intro, c'est étonnant. Jamais je n'aurais cru qu'il l'avait composé pour un autre artiste au départ !

La chanson est très belle et l'interprétation vraiment magnifique, on sent que le chanteur met toute son âme à exprimer la tristesse et la souffrance de la bête. On sent l'émotion palpable. Moi qui ne suis pas très fan de Lenorman en général, j'avoue que sur ce coup-là, je suis sous le charme. Il faut dire aussi que j'adore les vieux morceaux de Jarre, ça aide beaucoup !

 
Le voici donc interprètant la chanson dans "Numéro 1", la célèbre émission de Maritie et Gilbert Carpentier en 1975 :

Jean-Michel Jarre a également recyclé une autre musique composée pour Gérard Lenorman en 1977 (parmi 4 en tout). Il s'agit de "La mort du cygne" qui est devenu le "Troisième rendez-vous". JMJ manquait-il d'inspiration pour son disque à l'époque pour ainsi reprendre de vieux thèmes ? 
En tout cas, j'adore ces petites trouvailles au hasard du net, c'est réjouissant !

"La mort du cygne" 1977 :

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 18:42
Pull Marine Première juin 1984 (1)"J'ai touché le fond d'la piscine.
Dans ton p'tit pull marine.
Tout déchiré au coude.
Qu'j'ai pas voulu recoudre"

Les paroles de cette fameuse chanson d'Isabelle Adjani sont inoubliables. Je la trouve magnifique et je prends toujours beaucoup de plaisir à la réentendre et à revoir son splendide clip.

L'envie d'écrire un sujet sur cette chanson m'est venue après avoir découvert une belle double-page consacrée au clip dans un des magazines "Première" que je possède et qui date de juin 1984.
 
 


PullMarine03Adjani chanteuse
 
L'actrice avait commencé à chanter en septembre 1974 à l'âge de 19 ans à l'occasion d'une émission télévisée de variétés consacrée à Sacha Distel, le "Distel show", réalisée par Maritie et Gilbert Carpentier. Elle y interprète "Rocking chair", titre écrit et composé par Serge Gainsbourg ICI.

En 1982, elle chante "Je ne peux plus dire je t'aime" en duo avec Jacques Higelin, là encore pour une émission de Maritie et Gilbert Carpentier ICI.
 
Disque d'orL'année d'après Isabelle Adjani travaille à un album complet, nommé simplement "Isabelle Adjani".
Sur onze chansons, quatre sont de Gainsbourg et six en collaboration avec elle. Il en a composé par ailleurs toutes les musiques.

"Pull marine" est le premier titre extrait de l'album, il est sorti en 1983. La chanson est devenue un tube dès sa sortie, le 45 tours s'est vendu à 600.000 exemplaires.
Cette même année l'actrice sortira deux autres chansons issues de ce disque, "Beau oui comme Bowie" et "Ohio" qui ont eu moins de succès.

L'album a été disque d'or. Ci-contre, on voit Isabelle Adjani en compagnie de Serge Gainsbourg avec le trophée.

On peut trouver des similitudes entre la musique de "Pull marine" et celle de "Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve"  de Jane Birkin (sur l'album "Baby Alone in Babylone"), que Gainsbourg a écrit à la même période : même atmosphère planante, même ligne mélodique avec une voix éthérée.
 

Le clip

Pull Marine Première juin 1984 (3)Le clip de "Pull marine" a été réalisé par Luc Besson et produit par Bernard Tapie. En 1984, le jeune Besson (25 ans) n'avait encore réalisé que le film "Le Dernier Combat" mais son succès l'avait déjà imposé comme un espoir du cinéma d'auteur.

Le clip dont le budget a dépassé le million de francs, a été tourné en partie à la piscine de l'Arche Guédon à Torcy.

Tout le décor a été construit sur pilotis pour qu'il puisse être envahi par l'eau : une salle de bain et une chambre ont été en effet spécialement aménagées à 1m50 du sol.

Une partie des images a été tournée avec une Louma, une grue de prise de vues à laquelle est fixée une caméra munie d'un système de contrôle à distance. Le procédé était relativement nouveau pour l'époque (il n'avait qu'une dizaine d'années), cela a donc donné au clip des images originales et sophistiquées.
On voit ici Isabelle Adjani dans la piscine gonflable avec la Louma au dessus de la tête.


Pull Marine Première juin 1984 (4)
 

Pull Marine Première juin 1984 (5)Ci-contre Luc Besson en plein tournage du clip avec Carlo Varini, le chef opérateur qui l'accompagnait déjà sur "Le dernier combat".

"Pull marine" est bien plus qu'un clip, c'est un véritable court-mètrage qui raconte une histoire.
Chaque image, chaque plan est très travaillé. On peut y voir de nombreuses métaphores et plusieurs jolis parallèles, notamment entre la couleur des yeux de l'actrice et de l'eau, entre son regard et les bobines d'une cassette audio ou entre un de ses yeux et un hublot. On sent que Besson s'est bien amusé avec les cadrages et les effets vidéo.
 
   
Ici la fameuse scène où Adjani plonge la tête dans un bocal où se trouve un poisson rouge.  
 Pull Marine Première juin 1984 (2) 
 
La collaboration entre Luc Besson et Isabelle Adjani s'est poursuivi peu de temps après avec le film "Subway" sorti en 1985. Le courant entre le réalisateur et l'actrice passait apparemment particulièrement bien : "Avec Luc Besson, je n'ai même pas besoin de parler, on se comprend naturellement" raconte-t'elle au journaliste de "Première" pendant le tournage du clip.
 
"Pull marine" a obtenu la Victoire de la musique du meilleur vidéo-clip en 1984.
 
Luc Besson a réalisé quelques clips pour d'autres artistes : en 1984, "Visiteur" pour Richard Berry, en 1988, "Mon légionnaire" pour Serge Gainsbourg, en 1993, "Que mon cœur lâche" pour Mylène Farmer, en 2003, "Love Profusion" pour Madonna et en 2009, "L'Impasse" pour Kery James.
 
Voici donc le clip de "Pull marine" : 
 
 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 00:38

Pas besoin d'éducation sexuelleVoilà une petite chansonnette qui me plait beaucoup, elle fleure bon le kitsch des années 70 avec un rien d'osé ! La jeune-fille qui l'interprète est devenue par la suite une fameuse voix-off et de doublage qu'on a beaucoup entendue à la télévision.

Julie Bataille, de son vrai nom Nelly Fabre, commence à poser pour des magazines pour enfants dès l'âge de 5 ans, elle est miss Podium en 1973 à l'âge de 14 ans, c'est d'ailleurs la première miss Podium et à cette occasion elle pose pour une photo dans le magazine aux côtés de Claude François qui en était le directeur.
On la voit ci-dessous en compagnie de Cloclo et de Roger Lanzac en 1977.


Elle prend ensuite des cours de chant et enregistre son premier 45 tours à l'âge de 16 ans, le fameux "Pas besoin d'éducation sexuelle". 
A l'époque Sheila est en congé maternité, Carrère qui produit le disque, en profite pour mettre Julie Bataille dans la lumière, ce qui créé des tensions lorsque Sheila est de retour quelques mois plus tard.
Ce qui est troublant c'est que les voix des deux chanteuses se ressemblent étrangement à ce moment-là.

Montage-Julie-Bataille.jpg

Revenons à la chanson. On est en 1975, une époque où le SIDA n'existe pas, c'est l'amour libre et sans contrainte, la libération des moeurs. La chanson fait un peu scandale à l'époque, forcément, mais le succès est phénoménal : 1 150 000 exemplaires vendus !

La musique est de Claude Carrère, qui a donc produit Sheila mais aussi Cloclo, Dalida, Linda de Souza etc... Les paroles sont de Jim Larriaga qui a aussi écrit pour Carlos, Charlotte Jullian, Roméo, la Bande à basile, Remy Bricka et Cloclo.

Voici donc Julie Bataille en 1975 qui interprète son tube dans "Ring Parade", émission animée par Guy Lux. Il présente la jeune-fille en disant qu'elle "a tout de suite fait le trou", expression judicieusement choisie vu le titre du morceau !
J'aime beaucoup la chanson en soit bien sûr, mais j'adore aussi la jolie petite tenue de majorette de Julie, avec un petit short sous sa micro-robe, son grand sourire et sa petite choré, c'est mignon et rigolo.

La même année, elle sort un deuxième 45 tours  "La Petite Minette", toujours dans le même genre de registre coquin, je l'aime bien aussi. Le disque cartonne encore une fois avec 850.000 exemplaires vendus. A la suite de cela, elle fait les premières parties des concerts de Joe Dassin et Claude François. 

Durant la fin des années 70 et le début des années 80, elle enchaîne ainsi plusieurs tubes. Grâce à tous ces succès, elle participe à de nombreuses émissions de télé et radio en France mais également en Allemagne, Belgique, Italie, Suisse, Luxembourg et jusqu'au Japon.

Ci-dessous à gauche, la pochette du vinyle japonais de "Pas besoin d'éducation sexuelle" :


Disque japonais

Julie anime l'émission "Récré A2" en 1981 aux cotés de Dorothée, Zabou, Jacky et François Corbier (sous la houlette de William Lemergie) ainsi que "L'Académie des 9" avec Jean-Pierre Foucault et "Les Jeux de 20h" avec Jean-Pierre Descombes (plusieurs interventions entre 1982 et 1984).

Julie (à gauche) avec l'équipe de Récré A2 en 1982. Merci au 
Grenier de la télé pour l'image.

Récré A2 avec Julie Bataille

 

La voici en 1982 interprètant "La chanson de l'Orion" qui était le générique de l'émission "Télétactica" dans "Récré A2" auquel j'ai consacré un sujet complet ICI.

TF1 lui demande d'être la première voix de bande-annonces de la chaîne. Elle participe à l'émission "Stars 90" et "Sébastien c'est fou". Elle anime également aux cotés de Jacques Martin "Si j'ai bonne mémoire", "Dimanche Martin", "Thé dansant" et "Ainsi font, font, font".


Parallèlement à cela, elle prête sa voix à de trés nombreuses pubs : Miel Pop's , Pampers, Chanel, Knorr, Maison du Café, Evian, Dior, Philips, Heudebert, France Télécom, Samaritaine, etc ... Elle fait également la voix féminine de l'émission "Video-gag" et interprète pour "Les Guignols de l'info" les voix de Christine Okrent, Isabelle Giordano et Ophélie Winter. Elle a une carrière bien remplie.

Julie Bataille 2

En 2003, Julie a co-présenté avec Bernard Tapie "A tort ou a raison" en prime sur TF1. Elle a interprété trois chansons de Dalida dans le film éponyme réalisé par Joyce Bunuel en 2005. Depuis 2007, Elle donne des cours particuliers de doublage, voix-off et chant dans des studios professionnel à Paris et Bruxelles.

En 2012, on l'a vue chez Patrick Sébastien dans son émission "Les Années bonheur" sur France 2 où elle a de nouveau interprété "Pas besoin d'éducation sexuelle". Elle est toujours aussi jolie et pétillante, et sa robe est toujours aussi courte, mais elle la porte divinement bien.

Le site officiel de Julie Bataille : http://www.juliebataille.com/

TF1 lui demande d'être la première voix de bande-annonces de la chaîne. Elle participe à l'émission "Stars 90" et "Sébastien c'est fou". Elle anime également aux cotés de Jacques Martin "Si j'ai bonne mémoire", "Dimanche Martin", "Thé dansant" et "Ainsi font, font, font".

Parallèlement à cela, elle prête sa voix à de trés nombreuses pubs : Miel Pop's , Pampers, Chanel, Knorr, Maison du Café, Evian, Dior, Philips, Heudebert, France Télécom, Samaritaine, etc ... Elle fait également la voix féminine de l'émission "Video-gag" et interprète pour "Les Guignols de l'info" les voix de Christine Okrent, Isabelle Giordano et Ophélie Winter. Elle a une carrière bien remplie.

Julie Bataille 2
 En 2003, Julie a co-présenté avec Bernard Tapie "A tort ou a raison" en prime sur TF1. Elle a interprété trois chansons de Dalida dans le film éponyme réalisé par Joyce Bunuel en 2005. Depuis 2007, Elle donne des cours particuliers de doublage, voix-off et chant dans des studios professionnel à Paris et Bruxelles.

En 2012, on l'a vue chez Patrick Sébastien dans son émission "Les Années bonheur" sur France 2 où elle a de nouveau interprété "Pas besoin d'éducation sexuelle". Elle est toujours aussi jolie et pétillante, et sa robe est toujours aussi courte, mais elle la porte divinement bien.

 

A la suite de ce passage télé, elle a repris les galas. Son tour d'imitation est un grand succès en France et en Belgique. Elle fait plus de 70 voix parlées et chantées (Céline Dion, Axelle Red, Jane Birkin, Vanessa Paradis, Lio, Patricia Kaas, Muriel Robin, France Gall etc...).

Le site officiel de Julie Bataille : 
http://www.juliebataille.com/


TF1 lui demande d'être la première voix de bande-annonces de la chaîne. Elle participe à l'émission "Stars 90" et "Sébastien c'est fou". Elle anime également aux cotés de Jacques Martin "Si j'ai bonne mémoire", "Dimanche Martin", "Thé dansant" et "Ainsi font, font, font".

Parallèlement à cela, elle prête sa voix à de trés nombreuses pubs : Miel Pop's , Pampers, Chanel, Knorr, Maison du Café, Evian, Dior, Philips, Heudebert, France Télécom, Samaritaine, etc ... Elle fait également la voix féminine de l'émission "Video-gag" et interprète pour "Les Guignols de l'info" les voix de Christine Okrent, Isabelle Giordano et Ophélie Winter. Elle a une carrière bien remplie.

Julie Bataille 2
 En 2003, Julie a co-présenté avec Bernard Tapie "A tort ou a raison" en prime sur TF1. Elle a interprété trois chansons de Dalida dans le film éponyme réalisé par Joyce Bunuel en 2005. Depuis 2007, Elle donne des cours particuliers de doublage, voix-off et chant dans des studios professionnel à Paris et Bruxelles.

En 2012, on l'a vue chez Patrick Sébastien dans son émission "Les Années bonheur" sur France 2 où elle a de nouveau interprété "Pas besoin d'éducation sexuelle". Elle est toujours aussi jolie et pétillante, et sa robe est toujours aussi courte, mais elle la porte divinement bien.

 

A la suite de ce passage télé, elle a repris les galas. Son tour d'imitation est un grand succès en France et en Belgique. Elle fait plus de 70 voix parlées et chantées (Céline Dion, Axelle Red, Jane Birkin, Vanessa Paradis, Lio, Patricia Kaas, Muriel Robin, France Gall etc...).

Le site officiel de Julie Bataille : 
http://www.juliebataille.com/

A la suite de ce passage télé, elle a repris les galas. Son tour d'imitation est un grand succès en France et en Belgique. Elle fait plus de 70 voix parlées et chantées (Céline Dion, Axelle Red, Jane Birkin, Vanessa Paradis, Lio, Patricia Kaas, Muriel Robin, France Gall etc...).

En 2014, elle anime tous les samedis sur la chaîne Melody "Melody est a vous " le remake de l'emission culte "La Une est a Vous" où les téléspectacteur votent pour choisir le programme qu'ils veulent voir.

 

 

Retrouvez Julie sur son site officiel : http://www.juliebataille.com/

 

 

 

Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 00:02
solexJ'ai une grande tendresse pour Patrick Topaloff, cet artiste atypique était un vrai amuseur, un grand fanfaron, qui apportait la bonne humeur dès qu'il apparaissait à la télévision. J'aimais le côté décalé et kitsch de ses chansons. Ceux qui me connaissent savent combien j'ai de l'affection pour tout ce qui est kitsch, en particulier en musique.
C'est en tombant par hasard sur son morceau "Topaloff superstar" que je me suis dit qu'il méritait bien un hommage.


Patrick Topaloff est né le 30 décembre 1944 à Paris d’une mère corse et d’un père géorgien, il disait d'ailleurs à ce propos que cela faisait de lui "un délicat entremets franco-russe" ! 
Après des études d'histoire, il se présente en 1966 à un concours organisé par RMC, alors à la recherche d'animateurs, où il se distingue en compagnie d'un autre petit débutant, un certain Jean-Pierre Foucault. L'année suivante, Topaloff rejoint la radio Europe 1, dont il devient rapidement l'une des vedettes, grâce à des émissions comme "Service de Nuit", "Tais-toi Tu m'affoles" ou "Topaloff en Liberté".

Topalof radio

Il démarre sa carrière de chanteur en 1970 avec un premier disque "qu'i m'énerv'" sous le label de Claude François "Flèche", celui-ci ayant remarqué son oreille musicale en tant que programmateur radio. En 1971, il interprète une chanson co-signée par Cloclo d’après une comptine populaire "J'ai bien mangé, j'ai bien bu". Ce titre remporte un énorme succès et devient même disque d'or. Topaloff part alors en tournée avec Cloclo où il assure ses premières parties.

J'ai bien mangé
Dans les années 70, il enchaîne les 45 tours : "la semaine des quatre jeudis", "Allo...Lola...c'est Lolo", "Ma gamelle", "Perlimpinpin", "Ali Be Good" etc...
Parallèlement, il tourne en tant qu'acteur dans quelques films, plutôt des nanards : "La Brigade en Folie", "Le Plumard en Folie" ou "Drôles de Zèbres" réalisé par Guy Lux, aux côtés de Sim.

1972, il participe à une publicité télé rigolote pour les insecticides Vapona :
  
En 1978, une autre de ses chansons devient un tube inoubliable, "Où est ma ch'mise grise", un remake comique du célèbre "You're the one that I want" de la comédie musicale Grease qui triomphe au cinéma cette même année. Il chante déguisé en John Travolta avec Sim, travestie en Olivia Newton-John, un grand moment de loufoquerie ! Ce tube a été disque d'or en 1979 et s'est vendu à plus d'1 million d'exemplaires ! Une nouvelle version a été enregistrée en 2003 toujours avec Sim mais qui ne chante plus, il répond juste au téléphone.

Grease
Dans les années 80, on voit beaucoup Topaloff à la télévision, il participe en effet régulièrement au "Jeux de 20 heures" et à "L'Académie des Neuf", jeu animé par son meilleur ami, Jean-Pierre Foucault. 

Académie des 9

On lui doit aussi une adaptation en chanson des Fables de La Fontaine avec plusieurs albums (1982).

Fables Topaloff

Après ces succès et cette période faste de sa vie, il va connaitre de grosses difficultés personnelles. Il divorce en 1984, alors qu'il est au creux de la vague, et doit verser une énorme pension alimentaire pour son fils à son ex-femme 114384438.jpg(qui était aussi sa productrice), calculée à partir de ses revenus alors qu’il était en plein succès. N'ayant jamais pensé à faire d’économies, il se retrouve sans le sou et seul à gérer sa carrière.

 
En 1987, il interprète une chanson sérieuse et triste, "Il est venu pour les vacances", inspirée par la séparation d'avec son fils.
En 1990, il tente un come-back comique avec Charlotte Julian "Va te faire cuire un oeuf", mais sans succès.
Il "vivote" en gagnant un peu d'argent dans des inaugurations de magasins ou dans des foires aux produits régionaux, il devient quasiment SDF, il dort en effet parfois dans des gares.

En 1995, il est condamné à six mois de prison ferme, ne pouvant plus payer la pension alimentaire. Il passe quatre mois 396705030derrière les barreaux de Fleury-Mérogis, en région parisienne. A sa sortie, et grâce à son avocate qui devient sa nouvelle compagne, il reprend le dessus. Il joue au théâtre dans "Chérie Noire" avec Isabelle de Botton et dans "Association de Bienfaiteurs" avec Katia Tchenko, deux pièces qui rencontrent le succés.
 
Parallèlement à cela, il écrit ses mémoires, "Les Pleurs du Rire", où il règle ses comptes avec son passé. Il profite également de la vague revival 70-80's et kitsch en devenant le président d’honneur du site "Bide et Musique" et en sortant des compilations de ses grands succès en version remixées.
A partir de 2007, il participe à la tournée "Age tendre et têtes de bois". 

Il est malheureusement décédé le 7 mars 2010 d'une crise cardiaque à l'âge de 66 ans, il était encore sur scène la veille.
Il est allé rejoindre son grand complice Sim, décédé 6 mois plus tôt.

813651 topaloff

Topa6J'aimais beaucoup Patrick Topaloff,  il faisait partie du décor télévisuel de nos jeunes années. C'était un vrai fantaisiste, un homme simple, jovial et bon vivant qui ne se prenait jamais au sérieux. Ce genre d'artistes manque aujourd'hui à la télévsion je trouve.

 
Voici donc pour finir la fameuse chanson "Topaloff superstar" de 1972 qui était la face "B" de "Tous les allemands sont musiciens" dont on voit la pochette ci-contre.
ll n'y a pas de clip, j'ai fait une petite compilation de ses pochettes de disques pour lui rendre un petit hommage :


 
 
Merci au blog sur les jeux de 20h pour les images de l'émission.
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 11:26
Vinyles couleurs x 5 blog
Vive les vacancesJ'ai une vrai fascination pour les disques vinyles translucides colorés. Je n'en ai pas eu à la grande époque du vinyle mais j'ai trouvé le premier en vide-grenier il y a 3 ou 4 ans, complètement par hasard. C'était un 45 tours de Gérard Lenorman "Vive les vacances". Je n'aime pas Lenorman mais je trouvais ce disque bleu tellement joli que je l'ai acheté.

L'idée d'écrire ce sujet me vient d'un magazine Télé Junior de 1979 (voir plus bas à droite). La page est extraite de la rubrique de Claude Pierrard qui s'appellait "Réponse à tout". J'ai pu y apprendre notamment la différence de qualité entre disque noir et disque couleur.

PVC
La matière utilisée pour la fabrication des disques, le polychlorure de vinyle ou PVC (produit plastique dérivé du pétrole), est incolore et il faut lui ajouter beaucoup de colorant pour obtenir une pâte noire. Ci-dessous les perles de PVC à l'état brut et avec le colorant noir.
 
Pour les disques rouges, bleus, verts etc... il faut beaucoup moins de colorant.
L
e vinyle noir est resté majoritaire pour la production car il permet de mieux repérer les plages musicales à la surface du disque. Ces vinyles colorés sont apparus aux alentours de 1977, pratiquement 100 ans après l'invention disque.


Téléjunior blogPour info, les disques sont en vinyle depuis 1939 suite aux pénuries de shellac (une substance obtenue à partir de la sécrétion d’un insecte de l’Asie du Sud-Est qui constituait en grande partie la matière première des 78 tours). Les premiers disques vinyles furent commercialisés en 1942-44 aux Etats-Unis. 

Les disques de couleur sont souvent réservés aux éditions limitées, car il est compliqué de retrouver exactement la même couleur au fur et à mesure des différents pressages. En général ils sont suivis par un pressage standard utilisant du vinyle noir. A l'époque, il n'y a eu que des 45 tours et 33 tours en couleur, pas de maxi 45 tours.


Au niveau de la qualité sonore, le disque de couleur est de moins bonne facture que le disque noir ! Etonnamment, ce support s'encrasse beaucoup plus vite que le support ordinaire et la qualité diffère non pas de la couleur, mais du master et surtout pressage.

Il arrive qu'il y ait plusieurs couleurs différentes pour un même album. C'est ce qu'a fait Pink Floyd par exemple avec "Animals" que je possède, il a une magnifique couleur rose-bonbon.
J'en ai même vu un totalement transparent en me baladant en 2010 dans le Virgin Megastore de Bordeaux, j'ai trouvé ça particulièrement beau et insolite !


Montage disques

Voici les disques publicitaires Coca Cola que j'ai trouvés au gré de mes balades en vide-greniers, il y en a six, chacun ayant un thème, je suis vraiment heureuse d'avoir la collection complète !

Blog 45 tours pub coca cola complète

Et voici la pub magazine de 1979 :

Pub Coco 1979 blog

Je suis également très contente d'avoir trouvé ce vinyle  blanc de 1983 avec la musique de la pub pour les déodorants Sintony. Cliquer sur l'image pour voir la pub :

45-tours-Sintony-copie-1.jpg


Les picture-discs quant à eux sont des disques portant une image sur une face ou les deux faces. Il y a différentes appelations :
picture-disque, pic-disc, disque-image, photo-disque.

Ils sont en général commercialisés dans une pochette plastique transparente. Ces disques sont des éditions particulièrement limitées, destinées aux collectionneurs et aux fans. 
Le procédé est simple : en général l’illustration papier est coincée entre deux couches de vinyle transparent. Le plus souvent, le visuel présenté est identique à celui utilisé pour le disque original.

Cela concerne aussi bien les 45 tours, les albums 33 tours que les maxi 45 tours. De nombreuses bandes originales de films ont également été pressées en picture-disc.

Le picture disc a une qualité sonore égale aux disques de couleurs mais celui-ci étant plus épais, pour l'écouter il faudrait en théorie modifier le poids du bras de lecture, sion on risque d'avoir un "rumble " qui fait saturé la lecture.

Voici le disque de Ace Frehley, le guitariste de Kiss (à l'époque les 4 membres de Kiss ont sorti un album solo en même temps). C'est une réédition de 2010.
Celui
des Dogs date de 1982.

Kiss
Dogs
 
Marillion "misplaced childhood" et Chanteurs sans frontières (1985) :



Ce 45 tours d'INXS "Never tear us apart" que je possède date de 1988.

INXS

La vente des picture-discs a explosé à partir de 1977. A l'époque, les deux tiers en moyenne étaient classés dans la catégorie punk ou disco, le reste concernait le pop-rock et la variété.

Il existe aussi des disques "die-cut" dont la pochette présente une découpe particulière, par exemple une forme découpée sur le recto de la pochette (laissant apparaitre le disque ou la pochette de protection intérieure).

Ci-dessous deux albums de Orchestral Manoeuvre in the Dark, groupe que j'affectionne particulièrement, trouvés le même jour sur un vide-grenier.
La pochette de gauche possède une fenêtre ouverte permettant de voir l'illustration intérieure, celle de droite a de multiples petites découpes recto et verso, laissant voir la belle couleur orange de la pochette de protection en dessous.

OMD.jpg

Shape Madonna
Il y a également des disques shape apparus en 1971 dont le vinyle a lui-même une forme particulière, autre que circulaire. Exemple avec les disques de Madonna et Rolling Stone plus bas.
 
Il n'existe pas d'Argus officiel pour tous ces disques particuliers. La cote pouvant rapidement varier. Moi je m'en remets au hasard des vide-greniers, on a parfois de magnifiques surprises pour trés peu cher.


Pour ceux qui sont curieux de savoir comment est fabriqué un disque vinyle, voici un documentaire particulièrement interessant de la télévision canadienne :
 
Téléjunior blog
 
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 16:22

the ice1"Under the ice" du duo Topo & Roby est un titre emblématique du courant italo-disco, il est sorti chez nous en 1985.
A cette époque où le synthé-pop était roi, on baignait en pleine mode science-fiction notamment au cinéma et à la télévision ("E.T", "Star Wars", "Gremlins", "V"etc...), le morceau a donc rencontré un très grand succès dès son entrée au top 50 le 22 septembre 1985 où il a grimpé jusqu'à la 20ème place, il y est d'ailleurs resté classé 13 semaines.

 


Robot en perdition

Les paroles ne vont pas chercher très loin, les voix étant là plutôt pour jouer le rôle d'instruments de musique avec leurs onomatopées "ha, oh, ha, eh" et les petits "Tudu tudu tudu tudu".
L'histoire se déroule le 13 mai 2106, un pauvre robot dont le vaisseau s'est malencontreusement écrasé sur la Terre reste bloqué sous la glace au pôle Nord, il envoie des signaux de détresse et finit par être retrouvé. Il raconte en gros dans la chanson qu'il se sent mieux au contact des humains !

Les auteurs

On doit la chanson à Aldo Martinelli pour la composition et Simona Zanini pour la voix. Le duo s'est appelé de différentes façons au cours de son existence : Doctor's Cat, duo Martinelli, Topo & Roby et Moon Ray. Eh oui ce sont eux aussi qui sont à l'origine du fameux "Comanchero" en 1984.

Grâce à ces différents tubes, ils sont montés au sommet des charts en France, Allemagne, Italie et Suisse et ont gagné pas mal de  disques d'or dans tous ces pays. Ils sont toujours dans la musique et se sont réunis de nouveau pour l'album "American Band" en 2011.

Bande artistes 

Générique

Ce morceau m'a beaucoup marquée à l'époque car au delà du fait que je l'aimais beaucoup, l'intro a servi de générique à l'émission "Direct" présentée par Philippe Gildas sur Canal plus que je regardais tous les midis. J'avais la chance de pouvoir rentrer déjeuner tous les jours quand j'étais au lycée donc juste aprés le repas, chez mes grands-parents, je m'installais tranquillement devant mon émission préférée avant de retourner à mes cours de l'aprés-midi.

Dans l'émission qui a été diffusée en clair de 1985 à 1987, Philippe Gildas recevait un invité différent par jour. C'était la première émission de talk-show de la chaine. Il y avait plusieurs rubriques et des pages d'informations présentées par différents chroniqueurs comme Phiippe Dana, Jean-Pierre Coffe ou Jérôme Bonaldi. L'émission rencontra un tel succès à l'époque qu'Alain de Greef, président de Canal, décida de déplacer l'émission le soir à 19h30, elle devint ainsi la cultissime "Nulle Part Ailleurs".

Direct émission

Dans "Direct" j'aimais particulièrement regarder la rubrique de Jérôme Bonaldi qui parlait des pubs, des nouveaux produits et des objets insolites. C'est en partie grâce à lui que je suis devenue fan de pubs ! Donc pour moi cette musique est particulièrement synonyme de bons moments. Voici le générique et un extrait ICI.

La musique a également servi d'indicatif à l'émission radio de Marc Scalia sur NRJ "Star Match". D'ailleurs il y a eu une pochette spéciale pour le 45 tours. Il y a eu au final 4 pochettes différentes pour le single :

114815848

  
TOPO le robot

 
C'était un des premiers robots domestiques qui pouvait interagir socialement avec les gens. Il est sorti en 1983 à une époque où les ordinateurs personnels étaient encore relativement nouveaux donc ce robot était trés futuriste !
11b2b bushnell-nolanTOPO a été créé par Androbot Inc et conçu par Nolan Bushnell que l'on voit en photo ci-contre avec lui. Il était programmable via Apple II. Il pouvait éxécuter une série de mouvements géométriques et se déplacer précisément autour de la salle grâce à ses roues. Il était pilotable avec un joystick ou pouvait être préprogrammé avec l'ordinateur. Une video ICI.
Pour info, Androbots Inc a fait faillite après seulement quelques années

En 1984, un grand article était paru dans le journal de Mickey sur ce petit robot révolutionnaire, ce qui permet d'en connaitre le prix à l'époque, 15.000 Francs (environ 2.300€), une vraie fortune si on se souvient qu'un jeu de société valait à l'époque environ 60 Francs !

Topo Mickey 1984


Voici donc la fameuse chanson "Under the ice" où on peut voir la délicieuse Simona Zanini avec sa tenue scintillante et TOPO le petit robot en version tournoyante qu'elle programme quand le morceau démarre. C'était dans une émission italienne sur la Raï 1 : "Discoring".

A noter : sur youtube, la video avec un grand robot argenté et une nana à cape métallisée rose n'est pas du tout le clip officiel, c'est une erreur,  il s'agit en fait du clip "Automatic Lover" par Dee D. Jackson (1978).
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 11:29
45 tours petitVoilà le genre de petite trouvaille que j'adore. J'ai dégoté ce 45 tours hier en vide-grenier. J'avais déjà entendu cette chanson grâce à un ami, je l'avais trouvée très mignonne et surtout assez insolite, une chanson sur E.T que je ne connaissais pas et sans qu'il y ait le personnage sur la pochette, assez étrange quand même... Du coup je suis contente d'avoir le vynil, ça me permet de le partager avec vous aujourd'hui

La chanson, écrite par Michel Jouveaux et Pascal Auriat, est sortie fin 1982 sous le label Carrère, elle est inspirée du film "E.T l'extra-terrestre" de Steven Damien 1Spielberg et interprétée par Damien Archangeli qui avait juste 10 ans à l'époque.


Pascal Auriat est surtout connu pour avoir composé en 1973 la musique de chanson de Dalida "Il venait d'avoir 18 ans". C'est lui qui remarqua les talent de Damien. Quant à Michel Jouveaux, il a écrit pour beaucoup d'artistes comme Douchka, Jean-Luc Lahaye, Daniel Guichard, Stephanie de Monaco... et même pour Claude Pierrard et Bernard Tapie, c'est trés éclectique ! C'est lui qui a écrit les paroles de "Viens maman on va danser" interprétée par Noam 1844en 1975 dont Pascal Auriat a également composé la musique. Damien a d'ailleurs repris ce titre en 1984.
Sa voix me fait penser à celle du jeune Romeo dont j'avais deux disques quand j'étais petite et que j'aimais bien, il avait lui aussi une jolie bouille. La voix d'E.T par contre je la trouve un peu flippante dans cette chanson !

"E.T petit copain de la nuit" a apparemment été commercialisée sans l'autorisation des ayants-droit, Steven Spielberg ayant demandé des droits d'auteur exorbitants, Carrère dut produire une deuxième version en enlevant toute référence au film. Le refrain original "E.T, petit copain de la nuit" devint donc "Reviens, petit copain de la nuit". Ci-contre, la pochette revue et corrigée par Carrère.

Damien-Archangeli.jpgLe jeune Damien a rencontré un nouveau succès en 1983 avec le tube "Le Noël des mamans" écrit par le même duo Jouveaux/Auriat (et également Linda de Suza), la chanson est triste à mourir ! Il a également chanté "Première chanson d'amour" en 1985 en duo avec sa soeur Déborah, composée elle aussi par Jouveaux/Auriat.

Apparemment Damien chante encore, même s'il est depuis devenu coiffeur en Franche-Comté. En tout cas, il est toujours aussi charmant à 40 ans. Voici un lien vers son site officiel : http://archangeli.free.fr/

Un reportage sur lui très sympa d'Isabelle Brunarus (France 3 Franche-Comté) a été fait sur lui début 2014. Cliquer sur son portrait actuel à droite pour aller le voir.

Pour écouter la fameuse chanson  "E.T. petit copain de la nuit", c'est par ici :
Repost 0
Les Copains d'abord - dans Musique
commenter cet article

  • : Les petits dossiers des Copains d'abord
  • Les petits dossiers des Copains d'abord
  • : Souvenirs des années 70 et 80 : musique, ciné, émissions télé, dessins animés, séries, pub, jeux, jouets, petites douceurs régressives, produits et marques disparus etc ...
  • Contact

Si mes calculs sont bons ...

Le blog a reçu plus de 1 million de visites depuis sa création le 17 aout 2011


164 articles sont en ligne
 

Dernière mise à jour  : 17 juillet 2017
 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles du blog

MUSIQUE :

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
- "Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
- "Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé
 

PUB :

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam

L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
- La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste

- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale


JEUX ET JOUETS :

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
- Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
Les jouets du catalogue La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jouets du catalogue La Redoute 1978-79


CINE :

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage

- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985


PETITES DOUCEURS REGRESSIVES :

- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's

- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale


TELE :

Les speakerines des 70-80's
- La Pierre blanche
- Papivole"
- Waldo Kitty
- Declic (Vision on)
- Matt et Jenny
- Les années collège
- Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Les Visiteurs de Noël
- Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Télétactica
- Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera

- Les brigades du tigre
- Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Mon ami Ben
- L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Téléchat

- Les voyageurs de l'histoire
- La série télé Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Les Visiteurs de notre enfance
- L'émission Maxi Tête
 

SOUVENIRS D'ENFANCE :

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
-
Les barils de lessive décorés des 70's
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget

- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Mon sapin Pif Gadget

- Le Formica, c'est formidable !
- Le club Dial
- Les puzzles Six de Savoie
Les fournitures scolaires des années 70-80
- Le magazine Top 50 et ses posters
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré


L'ILE AUX ENFANTS/ CASIMIR :

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants

- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May

- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants
- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- "L'origine de ma passion pour Casimir"

Mon vide-grenier virtuel

 Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux enfants et j'habite Bordeaux. Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image.

Sites et blogs amis

Mon forum d'amis autour
de la culture 70-80's

Forum-des-Copains-d-abord.jpg

Mon blog de recettes

C-est-moi-qui-l-ai-fait.jpg    

Le site officiel de mes amis Osibo

Osibo News long 

Le grenier de la télé de mon ami dGé

Grenier-de-la-tele.jpg

Autres blogs amis

Malle de Casimir 

bannièrerecresouvenirs

Jeux de 20h
 



 

 Liens commerciaux


 

 

Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).
 

66942 119491734892480 1910590478 n

A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection)


 

"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance. (Pollux)