Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les petits dossiers des Copains d'abord

Les petits dossiers des Copains d'abord

Souvenirs des années 70-80's : pubs, ciné, émissions télé, séries, dessins animés, jeux, jouets, produits disparus, bonbons, petites douceurs régressives, Casimir et l'île aux enfants

Publié le par Les Copains d'abord
Publié dans : #Petites douceurs régressives


Ca parait fou aujourd'hui mais dans les années 80, les allusions qu'on trouverait racistes et douteuses aujourd'hui  étaient courantes. Il y avait les caricatures vocales de Michel Leeb dans ses sketchs ("L'Africain" ou "Le Bridé"), les bonbons au réglisse "têtes de nègre", les pubs avec des stéréotypes comme celle pour Free Time (ci-dessous à gauche), les cahiers Super Conquérant (ci-dessous à droite et ICI en vidéo) ou le couscous "Saupiquet" avec l'accent maghrébin bien caricatural. Des pubs inimaginables de nos jours mais qui étaient pourtant diffusées à la télé devant des millions de Français à l'époque. Le pire c'est que personne n'était réellement choqué.
 


Et puis il y avait les biscuits Bamboula, des sablés nappés de chocolat, commercialisés en 1987 par la marque Saint Michel à destination des enfants.

Pourquoi Bamboula ? Parce que le biscuit était au cacao, tout bêtement. Bravo le marketing ! Et qu'ils n'aillent pas raconter aujourd'hui que c'était une allusion à la fiesta entre potes ou au tambour du même nom.

Le personnage de Bamboula, un petit africain à la tenue léopard avec un béret et un anneau à l'oreille, a été créé par l'artiste Mallock en 1985 suite à un appel d’offre et à un concours qu'il gagna avec ses dessins. Il créa par la suite tout un univers autour de son personnage.


Ci-dessous la version mini des biscuits. 

 

 
 
Bande-dessinée et magazine
 

La mascotte remporta un vif succès auprès des enfants, si bien que St Michel déclina des mini bandes dessinées imaginées par Mallock à l'effigie du petit bonhomme à la bouille sympathique. Elles étaient offertes avec les lots de 2 paquets de biscuits. 
Le personnage y vivait des aventures à Bambouland entouré de sa famille et ses amis : le Papé, Gaby, Bibou etc... 

Deux pubs magazines annonçant les histoires en BD.


La couverture de 6 mini bandes-dessinées.

 


Quelques planches.

 

 

La pub télé de 1988  annonçant l'offre.

 

La biscuiterie a aussi édité un magazine, "Le journal de Bamboula", avec des reportages, des BD et des jeux concours.


Une publicité magazine qui parle du journal et propose un jeu concours avec le WWF pour aider les animaux.





Produits dérivés


Le petit personnage a été décliné sous de très nombreuses formes : autocollants, figurines, pin’s, porte-clefs, magnets, peluche, tirelire et même des habits, des lacets, un réveil, une montre etc... Tous ces produits dérivés ont envahi les foyers pour le plus grand bonheur des enfants.

 


 
Tableau magnétique.

 

 

Chanson


Bamboula a eu sa propre chanson en 1987.
En voici le 45 tours recto-verso. On y apprend les noms des amis du petit héros.

A écouter
ICI.




Cassette audio avec la "Saga Bamboula".



St Michel proposait également des jeux sur Minitel. La pub télé ICI.


Le village du scandale
 

En 1994, le succès des biscuits est tel que St Michel décide de sponsoriser un parc à thème dans le parc zoologique "Safari Parc" créé deux ans plus tôt à Port-Saint-Père (30 kilomètres de Nantes).
Dans le "village de Bamboula", on pouvait voir 25 hommes, femmes et enfants venus tout droit de Côte-d'Ivoire en tenue traditionnelle au milieu de cases et d'animaux de la savane. Artisans et danseurs se produisaient devant les touristes tout au long de la journée.
Par contrat, et quand la température le permettait, ils devaient être torse nu, même les femmes !
On peut se demander comment un être sensé peut avoir une telle idée ?! 


Cette ouverture créa une grosse polémique, de nombreuses plaintes pour pour non-respect du Code du travail et des droits de l'homme furent déposées. En effet, comme on peut le lire sur Wikipédia, ces personnes volontaires étaient sous convention avec le ministère du tourisme ivoirien et n'avaient ni visa de travail, ni salaire. Seule une indemnité avait été versée au village d'origine en Côte-d'Ivoire.

A la suite de ce scandale et sept mois seulement après son ouverture, St Michel décida de fermer ce zoo humain aux relents colonialistes et de stopper net la commercialisation des biscuits Bamboula. Ils ne figurent d'ailleurs pas dans la rubrique historique sur le site internet de la marque.
 
Pour information, le parc de Port-Saint-Père existe encore aujourd’hui sous le nom de "Planète Sauvage". Les cases du village africain servent à l'exposition des reptiles et des oiseaux et le village de Kirikou est né en lieu et place du village de Bamboula.
 

 


Papou et Bamboula, même combat


Je terminerai en parlant d'un autre biscuit qui ferait polémique aujourd'hui. Il s'agit de Papou, un sablé au chocolat, à la noix de coco et aux noisettes de la marque Brun. Lui aussi disparu des rayons pour les mêmes raisons.
La pub télé de 1979 est à voir
ICI.

C'est fou comme on ne voyait pas le mal à cette époque !


Les visuels des BD et magazines ont été pris sur le site de l'artiste Mallock : http://www.mallock.fr/

Commenter cet article
R
Incroyable l'histoire de ce parc à thème ! Faire venir des Ivoiriens pour faire couleur locale, ça aurait été compréhensible à la grande époque coloniale, mais en 1994, c'est délirant ! Surtout en ne les traitant pas comme des salariés en bonne et due forme mais en les exploitant.
1994, ce n'est pas si loin que ça de nous (presque 30 ans, tout de même), et pourtant, cette idée choquante avait semblé bonne aux cadres de St-Michel. Bon, les réactions et la fermeture rapide montre heureusement qu'à l'époque, ce n'était plus acceptable pour la majorité des gens.
Répondre
N
oui c'est ça qui est assez sidérant, ça n'est pas si vieux, 1994 et ça n'a choqué aucun dirigeant de chez St Michel !
P
votre site au sujet des biscuits Bamboula est très complet. Je me souviens d'avoir apprécié ces biscuits au chocolat à une époque où on ne voyait pas le mal partout. le mot "raciste" est abusé en ce qui concerne ces biscuits avec son charment personnage. A part le parc à thème que je désapprouve, je ne vois pas ce qui peut choquer. En Espagne, il y a des friandises Conguitos qui ne choquent personne et pourtant c'est le même genre de personnage.
Répondre
N
Bonjour et merci pour les compliments. A l'époque on ne voyait pas le mal, tout était bon enfant. C'est avec le temps qu'on s'est rendu compte de tout ça. Il faut dire qu'on vit dans une époque où on ne peut plus rien dire sur rien.
S
Super rétrospective de mes années d’enfance. La fameuse « liberté d’expression » prônée comme un flambeau prend un drôle de sens de nos jours. Tout est interdit et répréhensible sauf de se moquer des religions… Je ne trouve pas très cohérent.
Je trouve bien plus acceptable ces dessins sur des paquets de biscuits que des caricatures obscènes.
On marche sur la tête.
Répondre
N
Hello ! ouais, l'époque est malade...
S
Bonjour Nath, je suis tout à fait d'accord avec toi aujourd'hui on ne peut plus rien dire sans se faire reprendre, ma boite de banania d'antan ne s'en remet toujours pas!!!!
S
Je ne suis pas favorable à la moquerie mais je ne trouve pas cohérent les courants de pensées qui nous entourent. C'est à celui qui crie le plus fort qui a raison de nos jours. Mon commentaire faisait surtout référence aux paquets de biscuit et à l'image du petit garçon. Je ne trouve pas que l'image est dégradante pour la communauté Africaine. A ce compte là, je trouve plus choquant les zizis dans les caricatures des journaux satiriques. Et suite au mouvement je suis Charlie, on nous a tous bien expliqué qu'on pouvait faire ces dessins et là on s'offusque d'un enfant de la savane avec une peau de léopard... Cherchez la cohérence, moi je ne trouve pas.
R
Il ne faut pas exagérer non plus, tout n'est pas « interdit ou répréhensible », mais que les caricatures faciles des personnes étrangères et d'ethnies différentes ne soient plus autorisées, c'est quand même un sacré progrès ! Quand à se moquer des religions, je n'ai pas l'impression que ce soit spécialement bien vu non plus, même si certaines (la religion catholique, en particulier) semble moins chatouilleuse sur ce point que d'autres (les musulmans)
Bref, je ne trouve pas pour ma part qu'on marche sur la tête en prônant le respect des autres… Et l'humour consistant à se moquer d'une catégorie de personnes (Noirs, émigrés, blondes, homos, fonctionnaires, garagistes…) ça n'a jamais été glorieux.
M
Faut pas déconner le parc à theme aux relents de l'exposition universelle coloniale c'est à gerber les gens ne sont pas des animaux
N
Faut pas chercher à comprendre... ! Merci pour le message et les compliments.
D
J'aimais bien les Papou et les Bamboula !
Les bien pensants sont ils blanc comme neige ??
J'en doute ...
Répondre
N
ah ah, pas sûr ! ^^
G
La phrase finale : c'est fou comme on ne voyait pas le mal à cette époque. Ce n'est pas ça, c'est plutôt que l'on voit le mal partout maintenant. Chaque mot est analysé dans les moindres détails, on parle de changer la boite du riz Uncle benz, juste parce qu'il y a un homme noir dessus, c'est n'importe quoi. Les gens sont devenus fous et s'offusquent de tout, le monde ne va pas en s'améliorant bien au contraire et c'est ce genre de comportement qui augmente le racisme au lieu de le faire diminuer.
Répondre
N
Oui Gaétan, entièrement d'accord, ça m'a choquée le coup d'Uncle Ben's moi aussi. Dingue....
G
Un truc totalement hallucinant, le champ de « cacao » présenté dans la BD, l'auteur a visiblement confondu cacao et cacahuète dans le design… Le cacaoyer est un arbre formant de petites forêts, or ici on nous montre un champ de haricots.
Répondre
N
ah tiens, merci pour l'info Ghiznuk, je n'avais pas percuté.
C
Bonjour Nathalie ,

Je me suis déjà exprimé sur le sujet il n'y a pas si longtemps que ça et ne reviendrais donc pas une seconde fois dessus mais juste pour compléter un commentaire d'une autre personne un peu plus bas
Nos libertés individuelles telles que nous les avons toujours connues sont en nette régression ainsi que notre droit de parole qui en a prit une claque avec ce formatage médiatique auquel on nous berce chaque jour .Le rapport homme /femme est devenu une terrible calamité à part quelques rares exceptions .Comment aborder une femme qui vous plaît aujourd'hui sans passer pour un gros lourd voir pire un obsédé ?? Les médias se chargent du côté malfaisant pour monter les femmes contre les hommes , à croire que tout les hommes sont des violents et des pervers , le problème c'est que cela prends .Hé bien pour ce qui est du racisme c'est la même chose avant on ne s'en souciait pas et pour ce qui est des femmes celles des années 80 étaient beaucoup plus abordables qu'aujourd'hui .Si ça continu il faudra leur adresser un CV en recommandé pour avoir le droit de leur faire du grain et je sais de quoi je parle .
Répondre
N
Oui Leina, c'est affolant le comportement de certains aujourd'hui. On a bien regressé aussi à ce niveau-là :-(
L
"comment aborder une femme sans passer pour un gros lourd ou un obsédé" ? Eh bien, il suffit de le faire sans se conduire comme un gros lourd ou un obsédé, en gardant en tête l'idée que toutes les femmes n'ont pas forcément la tête à se faire aborder quand elles sortent dans la rue. Peut-être que les femmes des années 80 ne se faisaient pas traiter de sal***, de p****, ni dévisager de manière bizarre par des groupes d'hommes dès qu'elles sortent de chez elles, comme ça arrive aujourd'hui !
N
Oui je suis d'accord Claude. On ne peut plus rien dire aujourd'hui. On a beaucoup perdu en liberté d'expression. Ce phénomène est accentué avec les réseaux sociaux,
L
Et moi, j'en reveux !! Qu'ils changent de nom et hop !!! c'était top , z'étaient mes biscuits préférés bouhou snif :))
Répondre
N
oui c'était bon !
J
À tous ceux et toutes celles qui se désolent qu'on ne peut plus rien dire, qu'on savait rire à l'époque etc. : juste par curiosité, vous penseriez quoi d'un biscuit au sucre glace dénommé "Face de craie", avec un Gaulois en slip comme illustration ?
Rien sans doute, vous ne pouvez même pas imaginer : ça ne fait pas des siècles qu'on vous insulte sur votre couleur de peau.
Répondre
N
Bonjour Jacques. Je ne connaissais pas ce "face de craie". Personnellement effectivement ça ne me choque pas. Je pense que dans tous les pays, il y a des racistes et des gens qui se moquent de la couleurs de peau de ceux qui ne leur ressemblent pas. C'est malheureux mais c'est ainsi. Ceci dit on a quand même perdu en liberté de ton et de fantaisie par rapport aux 70-80's. Parfois c'est pas un mal (racisme, position de la femme dans la société), mais globalement je trouve que c'est dommage.
V
Ouin-ouin, c'est raciste parce qu'il est noir.
Avant de devenir une insulte raciste, "bamboula" désigne tout simplement un instrument de musique. Africain. Africain comme le cacao utilisé dans ces biscuits décorés d'animaux, eux aussi africains. Mais bon, on doit avoir affaire aux mêmes gogoles qui ont fait remplacer le personnage de Malabar par un chat parce qu'un homme blanc, blond et musclé, c'était trop nazi, quoi.
Répondre
N
Autre temps, autre mœurs... Et cest pas toujours mieux !
C
Bonjour Nath ,
J'admets que ce village sordide n'aurait jamais jamais du voir le jour mais pour le reste c'est à dire les biscuits a l'effigie d'une personne de couleur noire !!!! Je vois pas le mal sauf a avoir l'esprit tordu .Pour autant que je m'en souvienne Banania et son "y a bon banania a eu aussi droit" a son lot d'injure racistes, c'est vraiment du grand n'importe quoi et puis aussi la lessive en savon marque la Perdrix ;vous vous souvenez ???? Pour des produit qui visaient principalement les enfants que nous étions et les adultes que nous sommes devenus ,pensez vous qu'à l'époque lorsque nos parents nous glissaient une barre chocolaté et une banane dans notre musette de 4 heure ils nous à mal ???? Et nous encore moins .Le politiquement trop correct nous tueras tous .
J'allais oublier aussi le fameux rhum " negrita " et ce beau jeune homme noir sur l'étiquette de la bouteille , ça Dérangeait qui ??? DITES MOI ??
Répondre
N
Bonjour Claude. Ca ne dérangeait personne en effet. On ne se formalisait pas comme aujourd'hui sur de simples allusions, même s'il y a eu des trucs un peu lourds quand même. Mais je suis tout à fait d'accord avec toi, on est tombé dans l'effet inverse avec ce politiquement trop correct, ça a tué la liberté d'expression.
J
Comme Michou...
Moi je suis de la génération 80 et en 30 ans le changement est énorme. On nous a enlever les libertés qu'on avait, plus le droit de voir un nichon à la télé, plus le droit aux blagues sur les Belges, plus le droit de siffler une belle nana sur la plage = TRIBUNAL OU LYNCHAGE TV...Triste France.
J'en rigolais encore cet aprèm avec mon beau père qui est juif : "Comment, Salomon, vous êtes juif?...........Écoutez, ça fait rien, je vous garde quand même."
Répondre
N
Bonjour Juju. Ah ah ah ah ah, ton anecdote, géniale ! Oui les libertés ont beaucoup (trop) évoluées. La liberté de ton en premier lieu.
L
La caricature était maladroite mais le personnage sympathique, le village par contre a vraiment des relents de zoo humain, on s'en serait passé...
Répondre
N
Oui Leina, petit personnage très sympathique ce Bamboula.
P
dans mon précédent message, je n' avait pas encore lu la partie sur le "village de Bamboula", et aprés avoir lu ça, je comprend mieux le scandale, tant qu 'ils s' en tenaient aux biscuits, bd, jeux, images...ça pouvait passer, mais avec ce qu 'il faut bien appeler un "parc zoologique humain, c' est une honte , et je donne raison à ceux qui ont protesté !
Répondre
P
bonsoir
savez vous que Bamboula a été le sponsor d' un jeu d' Intervilles 1987;que Léon Zitrone a commenté ? Sinon, pour Papou, je crois avoir vu une pub qui fesait" Qu'est ce qui est meillleur qu 'un papou ? 2 papous ! Qu'est ce qui est meillleur qu '2 papous ? 3 papous !, 1 papous, 2 papoous, 3 papous !"
je trouve ridicule ces procés en racisme,en particulier pour Banania, ces affaires dénote la méconnaissance des réalités de certains !
Répondre
T
Et pendant ce temps, on continue à manger des Pepitos comme si de rien était...
Répondre
M
Liberte perdu merci grand tribunal imquisiteur reseau sociaux qui nous bouffe et nous etouffe par cela meme qui on jadis proner la liberte d expression et qui maintenant en abuse pour bayonner autrui
Répondre
M
La liberté d'utiliser une insulte raciste pour vendre des biscuits?! Nostalgie bien mal placée... Le respect d'autrui me parait plus important tout de même.
N
oui il y a du vrai là-dedans. Ca autorise les dérives.
E
Quelle belle époque... une époque où l’ont pouvait se moquer GENTILLEMENT et où même les concernés rigolés avec nous sans se faire traiter de racistes.
Je trouve ça tellement débiles d’avoir enlever les noms d’origine tout ça à cause de la société actuelle, d’un effet de mode que tous bons moutons se doivent de suivre et de personnes sans humour....
Répondre
N
Oui Michou, c'est sûr, on a beaucoup perdu en liberté de ton, liberté de penser. Les réseaux sociaux mettant en valeur la connerie humaine bien souvent.
M
Cette liberte de ton me manque,je n ai plus l impression d habiter la meme planete,c est cela le grand tribunal populaire imquisiteur que l on appelle reseau sociaux ca nous a bouffer notre liberte,moralite ou immoralite qui sont il a vouloir nous faire du lavage de cerveau et bien non je pense donc je suis vie les annee 70 et 80 vive la liberte
N
Oui je suis d'accord, c'est excessif aujourd'hui, on ne peut rien dire, tout est mal perçu ou mal interprété !
E
J'adorais ces gâteaux et je me rappelle que je voulais tous les objets...
Je crois qu'ils existent encore mais sous un autre nom.
J'étais vraiment très jeune et venant d'une famille non raciste, pour moi, le mot bamboula était le nom d'un gateau et du bonhomme dessus, je n'y voyais aucun rapprochement avec les personnes de couleurs. Je n'ai jamais entendu mes parents dirent bamboula pour une personne de couleur.
Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, ça ne passerait pas du tout.
Répondre
N
Oui comme toi Emi, je ne voyais pas la connotation raciste du tout. Mais on ne voyait pas le mal dans ces années-là. Ca rigolait gentiment par exemple avec les sketchs de Michel leeb ou Pierre Péchin. Ca ne passerait plus aujourd'hui, impossible !
L
Un très bel article, très bien documenté ! J'avoue avoir du mal aujourd'hui à imaginer que l'on ait pu accepter ce type de produits dans nos magasins, mais autant en rire aujourd'hui. Amicalement,
Répondre
N
Exactement Leo, c'est ce qu'il y a de mieux à faire. Merci beaucoup pour ton message et les compliments. Amicalement aussi :-)
S
beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir
Répondre
A
j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)
Répondre
A
toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo. à bientôt.
Répondre
N
Merci Angelilie :-)
T
Oh bah mince, j'étais persuadé d'avoir commenté :/. Que de bons souvenirs de goûters avec ces gâteaux!!!! ils étaient trop bons et j'ai le grand souvenirs des petites bds et magnets aussi, j'adorais <3
Répondre
N
merci mon Didou pour ton message et tes souvenirs, c'est gentil tout plein ! ❤
A
"C'est fou comme on ne voyait pas le mal à cette époque !"
Moi je dirais le contraire, c'est fou comment on voit le mal partout !
La preuve les mouvements intellectuels noirs revendiquent l'utilisation et la promotion du mot negre.
Aujourd'hui sous l'excuse du politiquement correct, on nomme un noir par anglicisme un black.
On peut le dire en anglais mais pas en espagnol ! Et oui parce que noir se dit negro... et à l'origine ce terme n'était aucunement péjoratif ou dégradant, cela venait que les premiers colons de l'Afrique noire etaient les espagnols et que c'était devenu un mot usuel comme peut l'être l'anglicisme parking...
D'ailleurs, aux US comment designe t'on un homme noir? Un black ? Non on utlise negro... le mot péjoratif qui camoufle une insulte est nigger! Au lieu de vouloir renommer à tout va, on ferait mieux d'inculquer à nos enfants que la seule différence qu'il y a entre un noir et un blanc, c'est juste la couleur de peau !
Pour citer Djamel, va t'on devoir renommer au nom du politiquement correct, Blanche-Neige et les sept nains en Blanche-Neige et les sept personnes de petites tailles ? Y aura surement quelqu'un qui trouvera à redire sur le coté insultant de faire l'amalgame entre une femme blanche et Blanche-Neige.
Rendez nous notre insouciance... Arrêtons de voir le mal partout et éduquons nos enfants à accepter et aimer son prochain. Et peut être pourrons nous tous manger ensemble des bamboula, des papous, des têtes de nègre sans y voir de connotations dégradantes

Bravo pour l'article très instructif
Répondre
E
Complètement d’accord avec vous Atchoum et c’est ce que beaucoup pense aussi.
Ce n’est que politique et effet de mode...de plus, beaucoup d’hypocrisie car les noirs disent souvent «  negro » entre eux mais quand ça sort de la bouche d’un blanc même non raciste c’est mal pris.
N
Merci Atchoum pour les compliments et pour ton éclairage. Tu as raison bien sûr et je trouve d'ailleurs que ça va beaucoup trop loin sur les réseaux sociaux, on ne peut plus rien dire, rien montrer, tout est monté en épingle, exagéré, voire carrément déformé. Triste époque...
D
j'ignorais qu'il y avait tous ces produits dérivés et surtout l’existence de ce village ,,,je suis sur le cul même si on ne voyait pas le mal , qu'elle dérive incroyable....
Répondre
N
Oui mon Dan', c'est fou. Merci pour ton comm'.
H
Ah oui le parc bamboula , je comprends que ç'eut choqué , on atteind des sommets de crétineries pour amasser du fric, ils en serait resté aux biscuits et bd et autres petits gadgets, ça serait resté bon enfant mais là , n'importe quoi

J'ai eu un des 2 magnets 3d, les petits tout en bas de la photo j'en ai eu aussi un ou 2 mais super fragile car tres fin et que j'ai pas emmené avec moi mais qui était fixé sur mon bureau métallique de récup de l'armée ont du partir a la poubelle

Par contre j'ai les pin's qui sont pas dans ton article , je peux les prendre en photo si tu veux

Je comprends pour certaines disparitions mais super conquérant là je vois pas ou ça choque !!!

Que t'as pas cité y a aussi les pubs banania et uncle ben's qui ont aussi fait leur petit scandale meme si sont restés plus longtemps que ceux que t'as cités ;)
Répondre
N
Merci pour ton message Romu. Je ne sais pas combien il y a de pin's au juste, Pour Super Conquérant, c'est l'accent caricatural de la pub qui est gênant avec le cliché "crayon noir "et look cliché qui va avec.
M
Une douceur de notre enfance. Je suis fan de la figurine. Il faut que je me trouve la peluche.
Répondre
N
Oui elle est vraiment extra, ça doit être bien difficile de la trouver.
D
Très chouette article, BRAVO !
Cela me rappelle de super moments gustatifs lors des goûters avec mon frère. :) On était friand des Papou aussi, mais je préférais les Bamboula car j'adore les sablés. ;)

Autres temps, autres moeurs.
C'est clair qu'à notre époque souvent aseptisée, on ne pourrait pas se permettre de telles choses. On aurait vite des assoc' et des procès sur le dos !
Vaste débat...

Bien entendu, je suis choquée par ce Village de Bamboula ! Mais que ne feraient pas certaines personnes, sans scrupules, pour le fric ? >_<

Merci pour cet article très bien documenté et intéressant !

Bonne soirée et gros bisous, ma NathNath ! ❤❤❤

N.B : je ne me souvenais pas de la pub pour Super Conquérant, ouiiii !!
Répondre
N
Merci ma Domdom ! ❤ Oui autre temps, autre moeurs, les mentalités ont évolué. Gros bisous, très bon week-end aussi ! ❤❤❤
B
cool merci
Répondre
F
Merci Sophie. A bientôt. Bisous.
N
Merci Sophie !

Les petits dossiers des Copains d'abord

Le blog a reçu plus de
2 millions de visites
depuis sa création le 18 août 2011


201 articles sont en ligne

 

Dernière mise à jour  : 
12 octobre 2021

 


Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux grands enfants et j'habite dans la banlieue de Bordeaux.
Soyez les bienvenus sur mon blog, je vous invite à faire un plongeon bienfaisant au pays des souvenirs à mes côtés.
Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image :

 

Liste des articles du blog


JEUX ET JOUETS

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
-
Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jeux d'eau et d'adresse
Magneto, les héros magnétiques des 70-80's
- Les super héros de l'espace 78-84

 

 

CATALOGUES DE JOUETS

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
Catalogue de jouets La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Catalogue de jouets La Redoute 1978-79
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1974
- Catalogue de jouets Axe 1979
Catalogue de jouets BHV 1984
- Catalogue de jouets Galeries Lafayette 1981

Catalogue et pubs jeux Nathan et Laffont 80-84
- Catalogue de jouets Mammouth 1984




PETITES DOUCEURS
REGRESSIVES


- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's
- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale
- Chocolats et friandises de Noël

- Les barquettes 3 Chatons et leurs cadeaux



TELE

Les speakerines des années 50's à 90's
- Série La Pierre blanche
- Emission Papivole
- Dessin animé Waldo Kitty
- Emission Declic (Vision on)
- Série Matt et Jenny
- Série Les années collège
- Série Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Emission 
Les Visiteurs de Noël
- Emission Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Emission Télétactica
- Série Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Série Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera
- Série Les brigades du tigre
- Série Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Série Mon ami Ben
- Série L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Emission Téléchat
- Emission Les voyageurs de l'histoire
- Série Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Livre Les Visiteurs de notre enfance
- Emission Maxi Tête
- Dessin animé Le Croque-Monstres Show

- Ulysse 31 et Tonimalt
Les 40 ans de Papa Poule en direct - 17 oct 2020

 

SOUVENIRS ENFANT / ADO

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain

- Mon sapin Pif Gadget
- Les puzzles Six de Savoie

- Mickey Stars, les stars déguisées
Dis Jérôme... c'était comment les années 1970

Cages à poules, tape-culs et tourniquets
Les camions des marchands ambulants
- Le masseur de joue
- Les vacances au camping dans les 70-80's
- Le matériel de camping des 70-80's




MODE ET DECO

- Les barils de lessive décorés des 70's
- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Le Formica, c'est formidable !
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Vêtements : les horreurs des 70-80's

- La folie des pin's 1987-92

- La mode du jean neige 1988
- Les Mini-Star de la mode
- Le Perfecto, la star des blousons


 

ECOLE

Les fournitures scolaires des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré
Les stars des fournitures scolaires
- Feutres souris et clowns, feutres du magicien

- La rentrée avec Pif et ses gadgets
 

 

MUSIQUE

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
-
"Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
-
"Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  "Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé

- Le club Dial
Quand Corynne Charby était mannequin

- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Le magazine Top 50 et ses posters

- La Lambada : le plagiat de l'été 1989
"Disco Project" 1982, 1er mash-up de l'histoire
 

PUB

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam
L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
-
La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste
- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale
- Les disques de pub
- La pub culte Telefunken en 1982



CINE

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner, de 1982 à 2019
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage
- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985
- Le Splendid et les voitures de 1982
- Mes collections ciné 70-80's au salon du vintage 2019



L'ILE AUX ENFANTS

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants
- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May
- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants

- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- Casimir Phildar



Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

 

La bible des jouets des années 70 et 80 dans ce magnifique ouvrage de Sébastien Carletti et Vincent Dubost (Collection Albums).
J'y apparais en photo !

https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/14/83/20171103/ob_2313bd_9782258077478.jpg

 

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).

 

 

 








A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection). Plus d'info ICI.

http://i39.servimg.com/u/f39/15/85/23/92/nos-an10.jpg


Un deuxième fabuleux ouvrage d'Osibo Productions sur les deux autres émissions cultes de Christophe Izard "Les Visiteurs du mercredi et "Les Visiteurs de Noël", un délicieux bond dans les souvenirs télévisuels de notre enfance. (Hors Collection). Plus d'info ICI.

 

https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/14/83/20171103/ob_c3e5da_ob-c2402d-face-les-visiteurs-de-notre.jpg

 


Le très joli livre signé Francis Elzingre et Jérôme Bonaldi sur le thème des années 70 auquel j'ai apporté ma petite contribution avec des photos de mes collections. Plus d'infos ICI.

 

















"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance.
 

http://i59.servimg.com/u/f59/15/85/23/92/index10.jpg 

Hébergé par Overblog