Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les petits dossiers des Copains d'abord

Les petits dossiers des Copains d'abord

Souvenirs des années 70-80's : pubs, ciné, émissions télé, séries, dessins animés, jeux, jouets, produits disparus, bonbons, petites douceurs régressives, Casimir et l'île aux enfants

Publié le par Nath-Didile - Les Copains d'abord
Publié dans : #Souvenirs d'enfance


Même si les cabines photomaton n'ont pas complètement disparu et qu'on y a recours de temps en temps pour les portraits officiels de nos papiers administratifs, on n'a plus vraiment l'occasion de les utiliser. Avant l'apparition du numérique et des bornes d'impression immédiate, c'était le seul moyen (avec le Polaroïd) d'obtenir des autoportraits instantanés ou des photos souvenirs avec ses meilleurs amis ou son/sa chéri(e). 
Je vous propose un petit voyage dans le temps à bord de la cabine du photomaton et ensuite un amusant florilège de près d'une centaine de portraits d'identité des stars. 

 

 

Un peu d'histoire 
 

On apprend sur le site officiel "photomaton.fr" que le premier studio photo entièrement automatisé a été breveté en 1925, par Anatol Josepho, inventeur américain d’origine russe. Une cabine fut installée à Broadway (New York) en septembre 1926. Pour 25 cents, la machine produisait 8 photographies développées en 8 minutes.
Son nom, le photomaton (contraction de photo et automaton, automate en français) deviendra également celui de la marque.

A partir de 1928, elle est exploitée en France. Pour 5 francs et en échange d’un jeton, on posait pendant 16 secondes, et 8 minutes après on obtenait 6 photos. Ces cabines nécessitaient une opératrice (en photo ci-dessus) pour ajuster le diaphragme de la prise de vue. Ce n’est qu’en 1968 que les cabines fonctionneront automatiquement par simple introduction d’une pièce de monnaie.
 


Ancêtre du selfie

En dehors des photos officielles pour nos cartes d'identité, cartes scolaires, de bus, etc..., le photomaton était un endroit où on pouvait aussi s'amuser et s'exprimer librement : immortaliser une nouvelle coupe de cheveux, faire des grimaces, prendre des poses rigolotes, délirer entre copains ou embrasser son amoureux/se, il n'y avait personne derrière l'objectif pour juger. Tout ça en quelques minutes (et pour quelques francs)
Un vraie machine à figer les souvenirs instantanés dans le temps.


De nos jours, avec les cabines Photomaton numériques (elles sont apparues en 1993), le tirage ne comporte qu'une seule photo reproduite 4 fois. On peut refaire plusieurs fois le cliché et choisir celui qu’on préfère, de ce fait il n'y a plus de photos ratées comme autrefois. C'est plus efficace, mais ça a perdu de son charme.
 

Qui ne s'est pas fait avoir par le flash qui part au mauvais moment, pile quand on ferme les yeux, quand on se repeigne, quand on ajuste le tabouret, quand on est en train de vérifier qu'on a bien mis la pièce dans le monnayeur ou quand on pense avoir déjà fait les 4 photos et qu'on se relève ? 

Il y avait l'attente fébrile à l'extérieure de la cabine pour savoir si on allait avoir une tête à peu près  potable, car c'était souvent la surprise vu qu'on ne pouvait pas contrôler à la prise de vue. Je me souviens qu'il fallait aussi attendre quand on voyait tomber la bandelette dans le réceptacle car elle n'était pas encore sèche. Si on la prenait trop tôt, on risquait de laisser des empreintes sur l'émulsion humide.

 

Tabouret tourniquet

Je pense qu'on s'est tous amusé enfant à faire tourner le tabouret dans tous les sens et à monter dessus. Il fallait en effet le faire tourner pour monter ou descendre afin que la hauteur du regard corresponde à la flèche sur l'écran. Aujourd'hui, il n'y a plus de siège ajustable dans les photomatons puisque c'est l'appareil photo qui s'adapte à la hauteur du sujet.


 

Rideaux colorés

A l'époque, on avait le choix entre un joli accordéon de couleur bleu ou orange. Ou un fond uni blanc si on retirait tous les rideaux.

 

Tarifs

Le prix des photomatons a pas mal évolué au cours du temps, de 1 francs dans les années 60 jusqu'à 20 francs dans les années 90 (à mettre en parallèle avec le taux d'inflation évidemment). 

Ci-dessous, 1 franc les 3 poses en 1966, avec 3mn de développement.

Image extraite du film "Masculin- féminin" de Jean-Luc Godard.


En 1973, 2 francs les 4 photos.


3 francs en 1981.
Image issue du film "Le Voyage à Lyon" de Claudia von Alemann.


5 francs en 1984, 4 mn de développement. 


20 francs en 1993.

 

 

Le temps qui passe 

Je suis toujours amusée et émue par ces personnes qui se prennent en photo dans les photomatons régulièrement au cours de leur vie, on voit ainsi leur évolution.
Notamment ces amoureux qui deviennent parents de un puis deux enfants.


Et ce duo d'amis, de leurs 10 ans à leurs 60 ans qui sont passés par toutes les coupes de cheveux. Attendrissant aussi.

 


Amélie Poulain


Impossible de faire un sujet sur le photomaton sans évoquer le film "Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain" en 2001 qui a une résonance toute particulière avec les années 80. Pour le personnage de Nino, joué par Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Jeunet s’est inspiré d'une histoire vraie. Celle de Michel Folco, photographe et écrivain qui avait une drôle de lubie : au début des années 80, il visitait chaque jour les photomatons des gares de Lyon et d’Austerlitz à Paris afin d’y récupérer les clichés oubliés, abîmés ou déchirés qu'il collectionnait dans un album. Ce qui l’intéressait, c'était de comprendre pourquoi les gens détruisaient et jetaient leur propre image. Il  imaginait des histoires et des vies à toutes ces personnes.


Un jour, il fit une drôle de découverte : un homme se prenait en photo tous les jours dans tous les photomatons de Paris mais les déchirait et les jetait ensuite alors que les clichés étaient très réussis (ci-contre à droite). Ce manège a duré des mois, ce qui l'a beaucoup intrigué. C'était même devenu une obsession, jusqu'au jour où il découvrit que l'homme inconnu des photomatons n'était autre que le réparateur, qui testait lui-même la machine aprés l'avoir réparée, puis jetait les photos qui étaient bien évidemment parfaites. 


Au début des années 90, Folco montre son album à Jean-Pierre Jeunet. On connait la suite... 
Pour info, en 1993, Sébastien Nuzzo, auteur de théâtre, acteur et metteur en scène, réalisa le court métrage "Lucille et le photomaton", qui influença aussi beaucoup Jean-Pierre Jeunet pour son "Amélie".

 

Trombinoscope des stars


Je vous laisse reconnaître toutes ces vedettes de la chanson, de l'humour, du petit ou grand écran, toutes époques confondues.
Si vous en trouvez qui n'y sont pas, n'hésitez pas à me les envoyer, je les ajouterai. 


Français
Merci au site de la Sacem pour la grande majorité des photos d'identité.


Et pour ceux là, je vous aide, il s'agit des rappeurs Passi et 3 membres de I am : Kheops, Freeman et Shrurik'n.


 

Étrangers


4 séries de 4 photos des mêmes artistes/groupes : 


Là je vous aide : Carrie Fisher et Buddy Holly.

 

Depeche Mode

Dans le clip de la chanson "See You", sortie en 1982, on voit notamment deux photomatons différents..
A voir sur Youtube ICI.

 

Superman 3

Dans le 3ème opus des aventures de Superman, sorti en 1982, Clark Kent se change en super héros dans une cabine Photomaton.
Petite anecdote au passage : le jeune garçon devant le photomaton (Lee Quigley) est celui qui jouait Superman bébé dans le premier film en 1978 (l'acteur est décédé à 14 ans, en 1991).

 

Mes photomatons

Comme je suis très conservatrice, j'ai gardé dans mes archives toutes les photos d'identité familiales. 
J'aime beaucoup ces séries avec mes parents avant ma naissance à la fin des années 60. Comme ils ont divorcé alors que j'avais 3 ans, je ne les ai jamais connus ensemble en couple.


J'ai une grande tendresse pour ces trois-ci de moi bébé avec mon père. Ayant eu des ennuis de santé, je ne l'ai jamais réellement connu comme papa. Et j'avais 14 ans quand il est décédé.
Je n'ai bien évidemment aucun souvenir de cette séance photo. 

 
6 ans, 7 ans, 9 ans et 11 ans (entre 1976 et 1981).


Joli exemple de portrait raté à 10 ans. Et forcément c'est celui qui restait sur la planche de 4. Merci à ma maman de l'avoir gardé !


Série avec les copines de ma classe de 4ème. Double photo avec un look pas terrible et avec mon beau-père à 14 ans. La dernière est celle qui se trouve sur mon permis de conduire, j'ai 18 ans.  


3 photos de mon petit frère Alexandre, retrouvées dans un fond de tiroir en vidant la maison aprés le décès de ma maman en 2018. C'est super mignon.  Il n'y en avait qu'une de bonne apparemment !

 

Commenter cet article
D
C'est super d'avoir pu conserver tes tirages Nathalie , outre les photos c'est aussi un souvenir du moment !<br /> On en voit presque plus maintenant , je regrette presque de ne pas en avoir profité plus que ça tellement c'est souvent des moments anecdotiques ...<br /> Les tirages des Pistols , I like !!
Répondre
N
Merci pour ton passage sur l'article et ton message Dom : -) A bientôt autour d'un nouveau souvenir...
C
Pour rajouter un touche https://www.youtube.com/watch?v=6H6TNo6SHC0
Répondre
N
ah bon ok. Bizarre mais OK ! 😄😄😄
C
Aucun Nathalie. Juste pour te sache que je n"étais pas un bot
N
y'a un rapport avec le sujet photomaton ?....
C
Génial Nathalie ton truc qui me rappelle lLespires trucs de ma vie. Les photos obligées
Répondre
N
Bah au final c'est plutôt rigolo, même si c'était raté et qu'on avait des têtes pas possibles parfois !
B
Merci pour ce voyage dans le passé Comme je n'aime pas être photographiée par autrui, je fais un photomaton annuel qui me permet de me voir changer au fil du temps. Dès qu'il est sorti, j'ai opté pour le grand format, plus lisible, au lieu des quatre petites vignettes. Je déteste la version vidéo qui fait de mauvaises prises de vue, et j'ai parfois été stupéfaite de la qualité des photo dans des cabines de gare.
Répondre
N
Bonjour Baronne, c'est une chouette idée la photo annuelle dans une cabine photomaton, histoire de voir votre évolution. Merci pour votre passage sur mon blog et d'avoir laissé un message.
N
Merci pour ces articles toujours très complets qui nous rappellent tant de bons souvenirs !<br /> 🥰🥰🥰🥰
Répondre
N
Bonjour Natacha, merci beaucoup. Ravie de t'avoir entrainée dans les souvenirs avec mon article.
E
PS - Incroyable collection que celle des vedettes! Je me demande où et comment vous avez trouvé tout ça! Leur côté 'personnel' ajoute au charme car il laisse furtivement paraitre l'individu comme tout le monde, caché derrière la star populaire
Répondre
N
J'ai trouvé la plupart des clichés sur le site de la Sacem.<br /> Oui tu as raison, on est tous sur un pied d'égalité face à l’objectif du photomaton.
E
Merveilleux sujet que celui-ci ! Car plus que les autres, il illustre la fuite du temps et les 30 glorieuses. Il me fait penser à la pochette des Beatles 'A hard day's night' (1964). Je vous enverrai en privé des clichés photomaton que vous n'avez pas et qui vous surprendront. Bravo !
Répondre
N
Merci beaucoup Edwige. Bien vu pour la pochette des Beatles. Cette allusion ferait plaisir à qui tu sais en plus ^^<br /> Avec plaisir pour l'envoi.
H
Je connaissais pas cette anecdote sur amélie poulain , marrant de s'amuser a ramasser les clichés raté des autres
Répondre
N
Oui l'anecdote est géniale Romu.
C
Waouh , je viens de lire , merci Natty , on sent la passionné , j'en est reconnu beaucoup , pas tous , mais un nombre important , surtout en français .
Répondre
N
Hello mon Cricri, merci beaucoup pour ton comm, c'est sympa.
R
j avais toujours une tête pas possible sur les photos je plissais systématiquement mes yeux à cause du flash lumineux beaucoup trop puissant
Répondre
N
Bonjour David, merci pour ton comme. Oui c'est vrai que le flash était super puissant, toujours d'ailleurs, on ressort de là ébloui !
F
Bravo chère Nathalie, pour ce joli "zoom" sur les clichés des photomatons. J'ai dans un classeur toute une série ces planches où je m'étais amusé à me mettre en scène... À l'occasion, je vous les ferai parvenir... Pouvez-vous m'indiquer votre adresse mail ?<br /> Joël Fauré (Les sapins de Pif-Gadget !)
Répondre
N
Je me suis permise le tutoiement, tu as relu mon article sur le sapin Pif au fait ? J'ai rajouté une parution car je suis allée le revoir, 40 ans aprés ! <br /> https://lescopainsd-abord.over-blog.com/2014/09/mon-sapin-pif-gadget-par-nath-didile.html
N
Coucou Joël, c'est super sympa de commenter mes articles, merci beaucoup ! <br /> Chouette idée de se mettre en scène dans le photomaton. Je te donne mon mail (il est aussi en présentation là haut à droite sous ma photo) : rabier.nathalie@gmail.com<br /> A bientôt 😊
V
Coucou Nath! Insolite, amusant et très intéressant cet article ! Nous avons tous et toutes des souvenirs avec le photomaton. Les tiens sont précieux et particulièrement touchants.<br /> Dans ma jeunesse, pour faire des photos de ce genre, il fallait se rendre dans une grande surface (Carrefour pour ne pas le citer). Comme ce n'était pas à côté, on continuait à aller chez un photographe classique pour les photos d'identité. C'était plus cher et pas forcément plus réussi. ( J'en ai gardé des preuves flagrantes!) Je regrette que l'on ne puisse plus prendre plusieurs poses aujourd'hui dans un photomaton. C'était sympa et au moins, dans le lot, on pouvait toujours espérer en avoir une bonne.<br /> La dernière fois que j'ai fait refaire ma carte d'identité, on m'a imposé d'aller chez un photographe qui m'a demandé de dégager mes cheveux, de retirer mes boucles d'oreilles et surtout, de ne pas sourire! Le résultat: un portrait digne d'une méchante photo anthropométrique!
Répondre
N
Coucou Val, merci pour ton message et tes souvenirs. Merci pour tes gentils compliments, c'est très sympa😊<br /> Oui je trouve ça nul aussi de devoir faire la gueule sur les photos, franchement ça me pose un problème à chaque fois ! On a des têtes nazes avec le flash puissant en plus, on ne se reconnait pas !
D
Coucou ma NatNat ! Cheeeeese, c'est dans la boîte ! ;) <br /> Bravo pour ton super article, très original, intéressant, on y apprend des choses sur l'histoire du Photomaton, et très abouti grâce à tes recherches, comme d'habitude. J'ai tenté de le lire, hier soir, depuis mon téléphone, mais les pubs sont infernales et bloquent tout :/ <br /> Ces photos de Photomaton sont cultissimes et nous accompagneront toute notre vie.<br /> Très chouettes et émouvants souvenirs, moments de vie cristallisés, toutes tes photos ! ❤️<br /> J'ai récupéré sur mes cartes de bus, cantine, etc mes petites photos et les ai collées sur une page que je conserve dans un album . Je garde toujours précieusement dans mon porte-feuilles, une photo de mon frère. ❤️ <br /> Quelle invention géniale ! Ouiii, la couleur des rideaux ! Moi, je préférais le jaune mais j'en ai plus avec le bleu. :) <br /> Quand j'ai lu le titre de ton article, j'ai forcément pensé à Amélie Poulain, mais aussi à Etienne Daho, qui dans sa chanson "Tombé pour la France", chante "j'ai gardé cette photo sur moi, cette Photomaton que t'aimais pas", on voit d'ailleurs dans le clip, une jeune femme qui bouge sur les 4 photos. ^_^ Petit clin d'oeil, pour sa tournée Diskonoir (2014), les billets de concerts représentaient Daho en Photomaton. <br /> Je continue d'aller dans ces drôles de machines pour mes cartes et papiers. Sauf que bonjour la tronche, vu qu'on n'a plus le droit de sourire, pouah ! LOL<br /> Plein de gros bisous et à bientôt, merci pour ce moment qui fait du bien ❤️❤️❤️
Répondre
N
Merci ma Domdom. A bientôt ❤️😘❤️
D
Merci pour ta réponse, ma NatNat ! ❤️ Le plaisir est partagé !! Mais ouiiii, je n'avais pas vu Daho ! Super ! ^_^ Sa photo, ado, m'avait échappé ! <br /> Je lirai dorénavant ton blog depuis mon PC, t'inquiète. ;) <br /> Bonne semaine et gros bisous, à bientôt ! ❤️❤️❤️
N
Coucou ma Domdom,❤️ merci pour ce long message que j'ai eu grand plaisir à découvrir. Et merci pour tes adorables compliments qui me touchent aussi. <br /> Oui je suis vraiment désolée pour ces satanées pubs qui se greffent. Je ne peux rien y faire malheureusement. Et pourtant je paye un abonnement mensuel déjà pour en retirer certaines !<br /> Choette d'avoir réupèré toutes tes photos d'identité et de les avoir mises dans un album. 😊<br /> Oui j'ai pensé à Daho bien sûr et "Tombé pour la France". T'as vu, je l'ai mis ado en photo ! .<br /> Ouais naze de ne pas pouvoir sourire sur nos photos, j'aime pas, d'ailleurs je ne sais pas faire LOL ! Je t'embrasse fort ma Domdom, à très bientôt ! 😘 😘 😘
D
Oups, petite rectification, les billets de concert d'Etienne Daho ne le représentaient pas officiellement en Photomaton... mais des fans l'avaient fait. ;) Sinon, on peut trouver des photos de Daho en Photomaton, il a l'air d'apprécier, lui aussi. ^_^
K
Ta rétrospective est superbe (mention spéciale pour les photos de Depeche Mode, fan oblige)!!<br /> <br /> Le photomaton, c’était le passage obligatoire avec les copains, le souvenir si cher à nos coeur et pas cher...<br /> J'avais carrément un mini album de tous mes amis dans ce format. D'ailleurs, j'ai toujours un cliché ou 2 de mon fils dans mon porte monnaie....<br /> Ce petit bout de papier évoquait simplement et discrètement une grande dose d'amour et d'amitié dans nos sacs et porte-feuilles!<br /> J'ai adoré le quizz photo!<br /> Ça avait du charme quand même, et on avait rien à envier aux photos instagram d'aujourd'hui...<br /> On en veut encore!!!!! Merci pour tout.
Répondre
N
Hello Karin, ravie de t'avoir permis à toi aussi de te rappeler de tous ces souvenirs autour du photomaton. Merci pour ton message et tes compliments. A bientôt autour d'un nouveau souvenir commun ;-)
B
Coucou Nath. Supers souvenirs. Génial de voir ces personnes connues. Je ne les ais pas toutes retrouvées mais pas grave.<br /> <br /> Qu'est ce que tu ressemble à ta maman.<br /> <br /> J'en ais plein de moi aussi à tout âges ainsi que des membres de ma famille.<br /> <br /> A l'époque on m'avait donné un tuyau qui avait bien marché. Lorsque c'était à 10 francs, il fallait coller 2 pièces de 20 cts et les faire tomber ensemble et ça avait marché lol.
Répondre
N
Hello Steph ! Oui il parait en effet que je lui ressemble beaucoup.<br /> Extra l'astuce des pièces 😃😃😃
J
salut Nath. je tenait a te dire que sur tes photomatons tu est a-do-ra-ble toute mimi. quand j'ai vue ce dossier sur le photomaton, cela ma rappelai que bien-sur que pour tous documents dans les années 80/90 qui nécessiter une photo d'identité ( moi aussi ma photo de permis de conduire a était prise en photomaton) le supermarché a coté de chez moi était CONTINENT ancêtre de Carrefour, et sur ce photomaton j'avais était intriguer par une photo sur la façade de l’appareille, la photo d'un homme, acteur REX Smith, le pilote de la moto dans la série Tonnerre mécanique, série que apprécier beaucoup. voila un souvenir comme il y en a temps d'autre, grosses bises Nath @+.
Répondre
J
Salut Nath. j'ai oublier et je tenais a préciser concernant la photo de Rex Smith, que bien-sur il n’était pas en combinaison de motard. j'ai vue sur internet qu'il avait était régulièrement en vedette dans des magazines pour adolescents a la fin des années 70, petits détails en plus grosses bises @+ nath
N
Coucou Jacky, merci pour les compliments sur mes photos d'identité. Marrant pour Rex Smith. Merci pour le partage de cette anecdote d'époque et à bientôt pour d'autres souvenirs !

Ce blog a reçu plus de 2,7 millions de visiteurs depuis sa création le 18 août 2011.

237 articles sont en ligne.

Dernière mise à jour : 24 mai 2024

Bonjour à tous ! 
Soyez les bienvenus sur mon blog de souvenirs 70-80's.
Je m'appelle Nathalie, je suis née en 1970 et j'habite en banlieue bordelaise. Depuis toujours je suis passionnée par ce que j'appelle l'archéologie de l'enfance. J'aime entraîner avec moi d'autres nostalgiques dans un grand tourbillon des souvenirs afin de leur faire revivre ces deux magnifiques décennies.
Vous trouverez la liste complète de tous les articles par thèmes (avec les liens actifs qui y renvoient directement) sur le côté droit en descendant sur cette page.

N'hésitez pas à commenter et partager avec moi vos propres souvenirs sous chaque article, j'y répondrai avec plaisir. 
Merci et bonne visite ! 


Pour en savoir plus sur mon parcours nostalgique, cliquez sur la photo ci-dessous :

La vie n’a pas d’âge
La vraie jeunesse ne s’use pas
On a beau l’appeler souvenir,
On a beau dire qu’elle disparaît,
On a beau dire et vouloir dire que tout s’en va,
Tout ce qui est vrai reste là.

Jacques Prévert


 

 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles

Cliquez sur la rubrique ou les titres des articles pour aller les consulter directement, tous les liens sont actifs.

PUBS
 
 
 
 
 
 
 

 
 



 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Hébergé par Overblog