Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les petits dossiers des Copains d'abord

Les petits dossiers des Copains d'abord

Souvenirs des années 70-80's : pubs, ciné, émissions télé, séries, dessins animés, jeux, jouets, produits disparus, bonbons, petites douceurs régressives, Casimir et l'île aux enfants

Publié le par Nath-Didile - Les Copains d'abord
Publié dans : #Mode et déco


Une fille sexy en maillot de bain en photo sur un verre, une boisson fraîche, quelques glaçons et la magie peut opèrer : le tissu disparaît sous l'effet du froid et la jeune-femme se deshabille.
Les verres strip-teases étaient très populaires dans les seventies, ces années décomplexées où les corps se dévoilaient en toute liberté. Mais en préparant ce sujet et en faisant des recherches approfondies, j'ai découvert que le principe est bien plus ancien qu'on ne le pense.



Effeuillage sur verre

Les premiers verres strip-teases sont apparus dans les années 20. On y voyait des dessins représentant des demoiselles habillées. Lorsqu'on retournait le verre,  elles apparaissaient nues ou en lingerie au dos du dessin.

Ci-dessous des verres des années 20 recto-verso, avec un personnage de jeune-femme sportive 
(visuels issus du site https://www.collectorsweekly.com)


Les verres sexy ont surtout connu leur heure de gloire à partir des années 40.
Ici une série des années 40-50.                                     


Sur le même principe, une série des années 50 avec des dessins de pin-up d'Alberto Vargas, célèbre artiste qui a travaillé pour les magazines Esquire et Playboy.


En 1941 apparait un tout nouveau procédé breveté pour la première fois par Meyercord : les images de pin-up dénudées sont alors recouvertes d'une couche de décalcomanie blanche qui disparaît lorsqu'elle est humidifiée et refroidie. Une fois le verre vidé de son contenu et de nouveau sec, les jeunes-filles se rhabillent. C'est magique !
Ce type de verre était appelé parfois "peek-a-boos" ("coucou" en anglais).

Ci-dessous les “mystic” glasses de Meyercord en 1941.


Ci-dessous les "Magic Follies Girl Glasses".

                                                          

Les verres "Show Girl Key Club" des années 60 révèlent "les talents cachés" de ces dames !
Au recto elles apparaissent en tenues sexy style cabaret (comme les Bunny de Playboy) et au verso, on aperçoit leurs formes voluptueuses et dénudées à travers un dessin de trou de serrure.

 


Photo strip

Les verres-photos ont été produits en masse dans les années 70 et ont perduré jusque dans les années 80. Ils ont eu un très grand succès populaire.
L'émulsion blanche réagissait au froid. Il suffisait donc de verser une boisson fraîche dans le verre et d'ajouter des glaçons pour voir les sexy-girls dévoiler leurs charmes.

Ci-dessous les Centerfold Magic Highball Glasses de 1974.


Version black beauty.

 

Les verres Sip'n strip ("vous sirotez, elles se déshabillent") 1977.


Toutes une ribambelle de filles sexy, non pas sur papier glacé mais sur verre à glacer.


Il y a même eu des carafes et des shakers à cocktail.

 

Ci-dessous une publicité américaine pour les Centerfold Magic Highball Glasses de 1974 avec un slogan très suggestif : "Mouille-moi et regarde-moi me déshabiller".


La pub française n'est pas en reste : "6 créatures de rêve à prendre en main". 

 

Les hommes aussi !

Eh oui, pas de jaloux, les hommes aussi se dévoilaient sur les verres dans des poses suggestives.

Ici les Centerfold Magic Highball Glasses de 1974.


J'ai trouvé amusante cette façon qu'a trouvé une vendeuse eBay pour camoufler les parties intimes des messieurs, histoire de ne pas être censurée par le site de ventes en ligne !


Ici les verres Sip'n strip de 1983.

 

Couples

Il y a eu également des strips en duo de la marque Centerfold : frais et classe ! ^^

 


Mes verres

J'ai trouvé 3 verres au hasard de mes balades en vide-grenier il y a quelques années. Ça fait la curiosité des amis de passage dans mon mini musée. Il m'arrive ainsi de faire des démonstrations de déshabillage sur verre ! 

Une carafe de
Tang, quelques glaçons bien conservés dans leur pomme et la démonstration peut démarrer.

 
Ulahup.... Barbatruc ! 

 

Ça fonctionne aussi avec un Orangina bien frais !

 

Commenter cet article
K
Bonjour,<br /> Très bel article pour se souvenir de ces objets rigolos et kitsch...<br /> Je ne connaissais personne qui en possédait (ou alors, bien cachés dans son meuble de bar).<br /> mais il me semble en avoir vu à vendre dans les petits catalogues "Vitrine magique" que l'on recevait à l'époque (?)
Répondre
N
Hello Kuki, oui c'est bien le genre d'objets qu'on aurait pu trouver en effet dans ces petits catalogues !
B
Super article ! Excellent et très documenté comme toujours ! Vous remarquerez le fauteuil en rotin "Emmanuelle" sur lequel se tient l'une des filles. Tout à fait l'époque également, ce fauteuil était gage d'érotisme, on n'imagine plus à quel point. D'ailleurs ça mériterait un article sur l'érotisme en général et une réflexion sur la perception du sexisme. Car certaines des images ci-dessus doivent paraître sexistes aujourd'hui car elles objetisent la femme, mais par ailleurs cela s'inscrivait dans un mode de vie général où on souhaitait se dénuder et s'était vécu comme la conquête d'une liberté. A la plage toutes les femmes se mettaient seins nus, la plupart des pubs montraient des femmes nues, et mêmes plus rarement des hommes nus. Polnaref avait montré ses fesses. Sont apparus les premiers camps de nudistes qui revendiquaient la nudité non sexualisée... Bref en gros on voyait pour la première fois la sexualité comme quelque chose de rigolo, qui devait être normal et non plus caché. Le maître mot était "libérée".<br /> De nos jours nous sommes abreuvés de pornographie violente très jeunes du fait d'internet et paradoxalement nous cachons le sexe de verres blagueurs pour échapper à la censure sur des sites marchands. C'est curieux si on y réfléchis. Nous blâmons sévèrement des actions passées qui sont jugées pédophiles (Polansky, Cohn Bendit...) mais on met des enfant de 10 ans devant Game of Thrones sans s'émouvoir de l'impact émotionnel que pourraient avoir tous les viols et meurtres montrés par la série.
Répondre
N
Coucou Bonnie, merci beaucoup pour ton gentil retour et tes compliments.<br /> Je partage ton point de vue. Je trouve aussi que notre époque est remplie d'illogisme et d'absurdité. On est choqué par des détails mais on laisse passer des choses très choquantes. Vraiment étrange et incompréhensible par moment.
C
6 créatures de rêve à prendre en main, Bon d'essai sans risque, si l'offre est toujours valable je suis preneur.
Répondre
N
ah ah ah ^^
E
Oh là là, que c'est kitsch! Typiquement 70's!! Je me souviens effectivement de ce genre de verres, ainsi que des stylos dont il est fait mention dans certains commentaires. A cette époque, les messieurs 'distingués' portaient également des cravates au dos desquelles il y avait une femme nue, bien cachée contre leur torse. Les moeurs étaient alors à l'encanaillement: cartes à jouer 'femmes nues', pichets pour l'apéro de forme phallique, beurriers en plastique ornés de postérieurs, etc...
Répondre
N
Bonjour Edwige. Merci pour ton message. Oui j'ai vu en effet des photos de ces fameuses cravates, c'est insolite et original !
V
Coucou Nath! Mon commentaire n'aura rien d'original: moi non plus, je n'ai pas le souvenir d'avoir connu ces verres. En revanche, je me rappelle les stylos du même genre. Les pubs qui vantaient ces produits sont assez incroyables (surtout celles avec Monsieur et Madame "so chic"). Les prix m'ont surprise aussi. Ce n'était pas rien pour l'époque.
Répondre
N
Oui Val, je m'en souviens aussi de ces stylos déshabilleurs ! ^^
R
pas connu mais il est vrai que nous faisions nos courses au coop juste en face de chez nous à moins que papa les cachait dans son coffre fort lol !
Répondre
N
ah ah ah David ! ^^
D
Un sujet très Hot pour une boisson très glacée , que demande le peuple !!<br /> Je me souviens avoir vu quelques exemplaires de ces verres et j'ai même eu l'occasion boire dedans.<br /> J' ignorais qu'il existe une telle variété de modèles différents , on retrouve bien la légèreté des années 70 sur les premières séries .<br /> Sur la pub Française , le prix est assez cher pour une série de 6 verres même pour 12 d'ailleurs , j'aurais pensé que ces verres étaient bon marché ...<br /> Merci pour ce sujet Nathalie
Répondre
N
Bonjour Dom. Oui je trouve ça cher aussi pour des verres, même s'ils ont une belle valeur ajoutée ! Merci pour ton comm, c'est sympa.
M
Bonjour.<br /> Sur les photos, pourquoi masquez-vous l'anatomie des hommes alors que vous laissez celle des femmes parfaitement visible ? Pourquoi une telle différence de traitement ? <br /> Merci par avance pour votre réponse.
Répondre
N
On fait comme ça Manu. Expurgées, joliment dit tiens ^^
M
Bonjour Nath. Merci pour votre réponse. Si je trouve ces verres en vide-greniers, je les achète et je vous envoie des photos non "expurgées" ! :)<br /> Bonne semaine à vous :)
N
Bonjour Manu, malheureusement ce n'est pas moi qui ai camouflé les sexes des messieurs, je n'ai trouvé que ces visuels sur le net. Sinon évidemment que je les aurais laissés tels quels !
K
Pour la chineuse que je suis aussi, tu viens de me motiver pour relever ce nouveau défi : celui de trouver ces "beautés" au détour d'une brocante, ça épice la balade. <br /> Je trouve les anciennes versions encore assez mignonnes, pour les autres, c'est... très spécial...esprit libre 70's, c'est sûr. Le must, c'est quand même la version couple à poil!<br /> Pour ma part, je me souviens aussi des verres à saké soigneusement rangés dans la vitrine de mes grands-parents et que je chipais en douce pour les remplir d'eau en nicassant!!<br /> Le stylo évoqué par Jacky aussi me parle bien aussi.<br /> J'adore découvrir tes nouveaux articles, un peu comme au vide-grenier quand on déniche un trésor!!!
Répondre
N
Coucou Karin, ravie de t'avoir donné l'idée de chiner ces verres désormais, je te souhaite bonne chance dans ta quête ! Tu me tiendras au courant si tu en trouves alors. <br /> Ta dernière phrase m'a beaucoup touchée, merci infiniment pour ces adorables compliments. 😘
G
La classe ultime pour recevoir !
Répondre
N
Bonjour Guillaume. Grave la classe ouais ! ^^
J
salut NATH. merci pour toutes ces precieuses infon et toujours de qualités. les verres je me rappel vaguement, mais par contre si tu as souvenir du stylo que l'on renverser la pointe vers le bas ou inversement et la fille se deshabiller petit a petit, @+ bises. ps: prend soins de toi pour ne faire redécouvrir des moment oublier.
Répondre
N
Hello Jacky. Oui je me souviens de ces stylos en effet. Je n'en ai pas, dommage. <br /> Il y aurait de quoi raconter encore et encore sur ces objets coquins ! <br /> Merci pour ton passage et tes compliments, à bientôt au détour d'un nouveau souvenir :-)
B
Décidément tu as des trésors. Même les pailles Orangina, faut les trouver.
Répondre
N
merci Steph. Trouvées dans une brocante dans un petit village l'an dernier, j'étais super heureuse !
N
Merci pour cette découverte.<br /> Je ne connaissais pas du tout, et pourtant, je suis née en 1974.<br /> Je n'ai connu que les verres à saké avec la bille au fond...<br /> 🤪🤪🤪
Répondre
N
Coucou Natacha. Ah oui les fameux verres à saké ! ^^ Merci pour ton message.

Ce blog a reçu plus de 2,7 millions de visiteurs depuis sa création le 18 août 2011.

232 articles sont en ligne.

Dernière mise à jour : 25 février 2024

Bonjour à tous ! 
Soyez les bienvenus sur mon blog de souvenirs 70-80's.
Je m'appelle Nathalie, je suis née en 1970 et j'habite en banlieue bordelaise. Depuis toujours je suis passionnée par ce que j'appelle l'archéologie de l'enfance. J'aime entraîner avec moi d'autres nostalgiques dans un grand tourbillon des souvenirs afin de leur faire revivre ces deux magnifiques décennies.
Vous trouverez la liste complète de tous les articles par thèmes (avec les liens actifs qui y renvoient directement) sur le côté droit en descendant sur cette page.

N'hésitez pas à commenter et partager avec moi vos propres souvenirs sous chaque article, j'y répondrai avec plaisir. 
Merci et bonne visite ! 


Pour en savoir plus sur mon parcours nostalgique, cliquez sur la photo ci-dessous :

La vie n’a pas d’âge
La vraie jeunesse ne s’use pas
On a beau l’appeler souvenir,
On a beau dire qu’elle disparaît,
On a beau dire et vouloir dire que tout s’en va,
Tout ce qui est vrai reste là.

Jacques Prévert


 

 

Compteur Global gratuit sans inscription

Liste des articles

Cliquez sur la rubrique ou les titres des articles pour aller les consulter directement, tous les liens sont actifs.

PUBS
 
 
 

 
 
 
 
 

 
 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Hébergé par Overblog