Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les petits dossiers des Copains d'abord

Les petits dossiers des Copains d'abord

Souvenirs des années 70-80's : pubs, ciné, émissions télé, séries, dessins animés, jeux, jouets, produits disparus, bonbons, petites douceurs régressives, Casimir et l'île aux enfants

Publié le par Les Copains d'abord
Publié dans : #Souvenirs d'enfance


Si vous avez passé votre enfance à la campagne ou si, comme moi, vous alliez en vacances dans un petit village, vous avez forcément connu ces marchands qui klaxonnaient depuis leurs camions pour signaler leur arrivée et vendre du pain, de la viande, du poisson ou tout autres denrées. Il y en avait même qui vendaient des vêtements et du linge de maison.


Les magasins mobiles, c'était l'idéal pour ceux qui étaient éloignés de tout. Moi j'habitais en ville mais pendant toutes les vacances scolaires, j'allais chez mes grands-parents, à 25 kms de la ville.
Dans le petit village, il y avait une épicerie et une boulangerie mais rien d'autre. Alors le boucher qui passait deux fois par semaine avec son camion était le bienvenu, il apportait des provisions et aussi un peu d'animation dans les rues. Au fil du temps, il était devenu un familier de la maison, il y rentrait parfois pour apporter la marchandise et il avait même fini par tutoyer ma grand-mère.

Je me souviens très bien de son double coup de klaxon si particulier en fin de matinée. On était content de le revoir, ça rythmait nos journées. On discutait quelques minutes avec lui et on achetait son excellente viande. Je le revois encore avec son immense tablier blanc qui lui couvrait les jambes et une seule épaule, et son petit crayon derrière l'oreille. 


Tous ces petits commerçants ont contribué (et contribuent encore aujourd'hui) à la vie de nos villages. C'était particulièrement le cas dans les années 60-70, à une période où la désertification rurale s'accentuait de plus en plus.
Pour information, entre 1966 et 1998, 140 000 commerces alimentaires ont disparu en France. Au profit des supérettes et des grandes surfaces bien entendu.


Pour les commerçants, se lancer sur les routes et faire des tournées en s'arrêtant dans tous les petits hameaux, c'était une manière de partir à la conquête de nouveaux clients et de permettre à leurs commerces de survivre car la plupart de ces commerçants avait des magasins basés dans une petite ville des alentours. C'était souvent leurs conjoints qui les tenaient.
Dans le petit village de mes grands-parents, l'épicier faisait des tournées pendant que sa femme restait à la boutique. J'avais 8-9 ans, j'étais copine avec leur fille et j'assistais régulièrement au remplissage du camion avant le départ. J'aurais aussi aimé partir en tournée et jouer à la marchande !
                  "Et avec ça ma p'tite dame, qu'est-ce que je vous sers ?".

 
 
 

Camions et fourgonnettes


Chez Renault, il y a eu les camions 1000 kg et 1400 kg qui étaient surnommés "Voltigeur" et "Goélette" (produits de 1947 à 1965). Il y a eu également  l'Estafette (de 1959 à 1980).

Ci-dessous des Renault 1000 kg itinérants dans les années 50-60.



La 4L et la 4L fourgonnette de Renault servaient surtout aux boulangers.


Certains boulangers utilisaient également des camionnettes 2CV ou Acadiane de chez Citroën.


Chez Peugeot, il y avait le J7 (1965-1980). Le grand panneau latéral pouvait s'ouvrir et faisait office d'abri pour les acheteurs. Le hayon arrière pouvaient également s'ouvrir en trois parties, formant un auvent. Les clients pouvaient être servis sur le côté ou à l'arrière. 
 
A l'intérieur, il y avait souvent un étal, une vitrine réfrigérée, une table de découpe, une balance et des rayonnages.


Mais le plus connu de ces camions marchands et le plus utilisé a été le camion Citroën type H. Parfois appelé le "tub" (acronyme de "Traction Utilitaire type B"), il a été présenté pour la première fois au Salon de l’auto de 1947 et a été produit jusqu’en 1981.
Ce robuste camion à la carrosserie ondulée caractéristique et au "nez de cochon" si reconnaissable était relativement léger, fiable et facile à réparer. De plus son plancher était bas et plat et il y avait une hauteur intérieure de 1,85 m. 


Ci-dessous, un camion-bazar à Limoges.


De la bétaillère à l'ambulance en passant par les pompiers et le "panier à salade" (une allusion à sa capacité à secouer ses occupants), ce camion Citroën a connu un énorme succès durant plus de 30 ans, notamment le "HY", le plus connu et le plus vendu (473.289 véhicules).
Comme sur le Peugeot J7, les clients pouvaient être abrités et servis à l'arrière et sur le côté grâce au grand panneau latéral.

 

 
 

Vêtements et linge de maison

Je me souviens que de temps en temps, un vendeur de vêtements et linges en tout genre passait dans le village. Ma grand-mère lui achetait des tabliers, des combinaisons ou draps.

Dans le nord de la  France il y avait la marque Barbe-Bleue qui vendait du prêt-à-porter homme, femme et enfant,

 

 

Camions de glaces

On a tous connu je pense ces camions des glaciers qui venaient nous régaler à domicile. Ils avertissaient de leur passage avec leur klaxon ou une petite sonnerie. L'heure du goûter glacé était sonné !
Un grand dossier sur les glaces 70-80's
ICI.

Ci-dessous  une 4L, une Estafette, des méhari et un fourgon Citroën H.

 


Les camions services

Il y avait aussi les camions qui rendaient service en desservant les petites villes et les villages. Il y avait notamment les bureaux de Poste mobile. Des Citroën types "H" encore.


La Caisse primaire d'Assurances Maladie.



La Caisse d'Epargne.



Et les bibliobus, bibliothèques mobiles qui permettaient aux enfants (et aux adultes) d'avoir accès aux livres, même hors des grandes villes.

 

Miniatures

Je termine en montrant quelques camions ambulants miniatures d'époque. Il est très difficile d’en dénicher vu la rareté, et à des prix corrects, d’où le succès des reproductions dès les années 90.

Ci-dessous des petites estafettes en tôle et plastique d’un fabricant jurassien Sésame (vendues 1Fr sur les marchés à l’époque). Le rarissime Renault 1000 kgs Primistères (de marque CIJ - Compagnie Industrielle du Jouet) et le type H Glaces Gervais (Dinky toys).


Il en existe d’autres - estafettes boucherie, boulangerie, épicerie etc... 

 

Commenter cet article
A
Nous habitions en périphérie de ville, pas grande, mais plus de 20000 habitants, tout de même, et un camion passait pour la boucherie et un autre pour les produits d’usage. Je me souviens que nous pouvions acheter des tickets et, quand nous eussions réuni une certaine somme, il était possible d’acheter des objets. Mes parents achetèrent une bibliothèque, comme cela. Ça leur prit plusieurs mois, mais quel plaisir quand ils la reçurent. C’était le crédit à l’envers, tu économises, puis tu achètes, ce qui devrait être la norme, et non l’inverse, on achète et l’on paye ensuite. Je n’ai jamais adhéré à cela, que ce fût pour l’achat de voitures ou de la maison.
Répondre
N
Bonjour Aldo. C'était un bon système ça en effet avec ces tickets. Pour les achats immobiliers, je ne suis pas d'accord avec toi. Acheter et payer à crédit une maison ou un appartement permet de payer moins cher en mensualité qu'en loyer. Parfois 400 ou 500€ de moins par mois. Le calcul est vite fait !
S
J'ai grandi dans une banlieue à Orléans sud et le seul véhicule qui venait était le marchand de glace, mais en vacances dans les villages du Roussillon ma mère allait sur la place faire ses achats quand ce n'était pas le jour du marché et dans un des villages on avait l'information par le haut-parleur de la commune "Le poissonnier est installé sur la place du village" c'était génial. Ces petits détails qui font les souvenirs de vacances. Quand on pense à la mentalité d'aujourd'hui ou un touriste, ou une personne de la ville s'installe à la campagne et qui porte plainte à cause du clocher, des poules et j'en passe et que des juges acceptent d'aller au tribunal pour çà. C'est quoi ce monde ??? Il a fallut que les députés vote un texte de lois pour que cela ne se reproduise plus, mais où va t'on ???
Répondre
N
Oui c'est lamentable je suis d'accord avec toi. Sympas tes souvenirs de mômes dans le Roussillon :-)
R
Petit point de détail, le surnom de « Tube » donné au Citroën HY serait plutôt « Tub », acronyme de « Traction Utilitaire type B », code donné à un véhicule produit de 1939 à 1941, et donc quasiment inconnu puisque moins de 1800 exemplaires ont été construits dans cette période difficile. Aucun rapport technique avec le modèle produit après guerre, donc, mais le nom est resté pour désigner le modèle suivant.
Les commerces ambulants existent toujours, mais ça devient rare, c'est dommage, ça animait les petits villages…
https://fr.wikipedia.org/wiki/Citroën_TUB
Répondre
N
Bonjour Romain, merci pour la précision, j'ai corrigé dans l'article en mentionnant l'acronyme.
M
Me revoila. Precision par rapport au dernier message: bien sur je parlais de la sortie après les cours. Au fait, les bibliobus, ça existe encore aujourd' hui ?
Répondre
N
oui ça existe toujours, il y en a un qui stationne tous les jeudis ou vendredis pas loin de l'endroit où je bosse d'ailleurs.
M
Ah, les camions à glace, je me souviens qu' en fin d' année scolaire, il y en avait un qui passait très prêt de l' école: évidemment, beaucoup en achetaient . Une anecdote: comme il vendait surtout des cones de glace qu 'il faisait lui même, dans ma tête, ça s' appelait des "cornettos", je me comprennait quand je disais ça, je voulais dire "cornet de glace". Plusieurs fois ma soeur était avec nous, je disais que je voulait avoir un "cornetto", et elle me rpondait qu 'il n' y en avait pas. A chaque fois , je me disait "elle y ai allé voir pour savoir qu' il n' y en a plus !" et "comment se fait t-il que c' est oujours quand elle est là qu 'il n' y en a pas ?". Après j' ai compris, elle pinaillait, elle ne comprenais pas que moi je voulais dire "cone de glace". Avec ma soeur, il faut toujours appeler les choses par leur nom, mais par contre, quand elle parle, ce n' est pas toujours le cas.
Répondre
N
ah ce quiproquo avec la frangine LOL !
J
Jai oublié, un grand camion qui venait vendre des outils.
On recevait avant, un catalogue dans la boite aux lettres.
Répondre
N
ça existe encore ça je crois, non ?
J
Moi c'était le marchand de glace qui passait dans ma rue étant jeune.
Le bon temps....
Répondre
N
oui de jolis souvenirs de mômes !
V
Coucou Nath-didile; avant d'habiter à Rennes en 1981, j'ai vécu 9 ans à Millau(12) et comme notre maison était excentrée, le camion d'un boulanger passait le dimanche matin, il me semble car c'était le matin et j'étais donc présent au domicile(pas d'école). Il klaxonnait pour signaler sa présence, c'était très bon enfant et rendait bien service car cela évitait d'aller jusqu'au centre-ville juste pour du pain ce jour-là...
Répondre
N
Coucou Val ! oui ils rendaient bien service ces petits commerçants et leur camion. Merci pour tes souvenirs :-)
C
En 1976 nous avons déménagé dans un petit village de Dordogne où il y avait deux petites épiceries. Enfin quand je dis épiceries j'extrapole. C'était plutôt des petites pièces où étaient entreposés deux trois produits de base et des cagettes contenant la production locale.
Venant de Paris, je connaissais les grandes surfaces et leur multiple choix de produits. Donc pour moi l'arrivée du camion n'était pas un événement. Mais pour les enfants natifs du village, si. La grande surface la plus proche à l'époque étant à 50 km, ils n'avaient guère l'occasion, hormis à la télé, de voir plusieurs produits différents et sans traces de limace.
Je me souviens encore de la tête de mes grands-parents des parisiens purs et durs qui n'avaient quasiment jamais quitté leur ville natale, (enfin si mon grand-père l'a fait mais contraint et forcé par les allemands pendant la seconde guerre mondiale) qui étaient habitués à faire leurs courses trois fois par jour lorsqu'ils ont vu que le camion ne contenait que quelques produits et qu'il ne passait que deux fois par semaine.
Perso j'adorais la bibliobus. Voir les livres de différentes couleurs, de différents formats me faisaient rêver quant à leur contenu*. (*J'ai souvent été déçu et c'est pour cela que je me suis rabattu sur Playboy quelques années plus tard. :D)
Répondre
N
ah ah ah ! Chouettes anecdotes Yann, merci pour le partage de tes souvenirs de mômes !
R
on avait un fermier qui venait tous les jours il klaxonnait et les femmes ( désolé mais c était la clientèle principale à cette époque il n y avait que le mari qui travaillait dans une large majorité des cas) descendaient avec leurs bouteilles en verre le fermier avait une louche qu il mettait dans le baquet à lait pour remplir les bouteilles il vendait aussi du beurre du vrai une en grosse motte du fromage c était marrant d écouter ces dames parler
Répondre
N
Une autre époque, bien plus simple et conviviale !
S
Bravo et Merci Nath pour cette magnifique page qui me renvoie bien 40 ans en arrière ou chez mes grands parents en Ardèche, nous avions la visite de l'épicier qui nous offrait toujours une friandise.
Aujourd'hui encore nous avons un boucher charcutier qui passe dans le village mais plus de poissonnier et ni de boulanger.
Encore Bravo pour tes pages magiques qui nous rappellent à nos souvenirs et dans l'attente de tes nouvelles recherches
Répondre
N
Bonjour Stéphane, merci beaucoup pour tes compliments, c'est sympa. Ca me fait plaisir de t'avoir permis de te rappeler de ces bons souvenirs d'enfance.
K
Bonsoir Nathalie

LE sujet qui me rend nostlagique. Tout comme toi, je passais mes vacances dans un bourg du Jura au début/milieu des années 80 . L 'épicier, le boucher et la boulangère qui faisaient leurs tournées et annoncaient leur venue en klaxonnant. On pouvait monter à l'arrière du fourgon de l'épicier, il avait toujours un cigarillo au bec,sa calculatrice avait une sorte de manivelle et il tapait sur chaque touche de façon nonchanlante.

La boulangère apportait également des casiers de pinard au propriétaire qui louait la maison à mes parents pour les vacances .Toi qui est de la région de Bordeaux, je t'assure cétait du gros rouge acide ;)

Comme plus bas, la boulangère avait aussi une camionnette blanche flambant neuve , toujours le proprietaire était en train de déglinguer la serrure de la porte arrière, en voulant refermer la porte apres avoir retirer son casier de vin. la boulangère à l'autre bout du camion en train de vendre ses miches de pain et en poussant des cris" non , non et des instructiions," lever,,tirer et pousser", ,il comprenait rien , si bien qu'elle est est venue refermer elle-même la porte, moi jétais écroulé de rire, C'est dingue,je m'en souviens encore comme si cétait hier.
Répondre
N
Coucou Korf ! Ca fait plaisir de te "revoir" par ici. Désolée pour le retard, je suis très prise en ce moment. On a encore des beaux souvenirs en commun à ce que je vois. Merci pour le partage de ces chouettes anecdotes. Ta mémoire foisonne de détails marrants ! Au plaisir... à bientôt :-)
M
merci! pour le rappel à ces bons souvenirs ! notamment le marchand de glaces on entendait le klaxon et si nous avions été sage ,nous courions à la placette où le camion été installé!
merci encore!
Répondre
N
Bonjour Marlène, merci pour le partage de tes souvenirs d'enfance, c'est sympa ;-)
P
Trop top les miniatures d'époque ! ;)
Répondre
N
Merci beaucoup pour ta participation Pat' !
A
Chez ma grand-mère, en rase campagne, j'adorais l'arrivée de ces camions. C'était la seule animation. Le boulanger vendait des pains au chocolat glacés au sucre-glace, j'adorais ça, je n'en avais pas dans la ville où j'habitais. Ma grand-mère achetait du pain et des viennoiseries pour une semaine, si bien qu'à la fin, juste avant que le camion ne repasse, elles étaient rassises. Si bien que maintenant, plus de 40 ans plus tard, lorsque j'achète des pains au chocolat pour moi, je les fais rassir avant de les manger, je préfère. J'attends un ou deux jours avant de les déguster, et mon bonheur est fait. Je repense à ce camion et à ma grand-mère :) Merci pour ce très bel article :)
Répondre
N
Bonjour Ariane, j'ai trouvé mignon et émouvant ton souvenir avec ces pains au chocolat rassis ! C'est fou ce qu'on peut être marqué par notre enfance. Et c'est étonnant la puissance des souvenirs. Merci pour le partage et merci pour tes compliments. Je suis très heureuse de t'avoir rappelé ces jolis moments du passé avec ta mamie.
P
Super article sur un sujet "automobilia" que m'est cher !
En effet, le type H était le seul où le commerçant pouvait tenir debout sans se vouter. Certaines estafettes devaient avoir le toit surélevé pour ça. Chez ma grand mère, à la campagne, c'était le Familistère qui passait avec son Type H vert à toit blanc. Il rentrait jusque dans la cour tellement c'était paumé...
Répondre
N
Pat', j'ai rajouté plusieurs images et une autre rubrique à la fin tu verras si jamais tu reviens faire un tour.
N
Coucou Pat' ! Ah oui pour une fois c'est un sujet qui te touche de près. J'ai trouvé des images de ce fameux Familistère, je n'ai pas connu pour ma part. Merci pour ton coucou, à bientôt :-)
M
Bonjour,
Encore un article qui fait mouche et rappelle des tas de choses !
J'ai grandi dans un minuscule village du Limousin (300 habitants à l'époque, sans doute la moitié aujourd'hui) et ces camions faisaient réellement partie du paysage.
Bouchers, poissoniers, boulangers, mais aussi un véritable camion épicerie dans lequel on pouvait monter (ca devait être minuscule, mais a 6 ou 7 ans c'était le rêve!), le bibliobus pour l'école, et la Caisse d'épargne un samedi par mois. Je me souviens même d'un mini zoo passé une fois.
Aujourd'hui il reste les boulangers et des camions de surgelés, et tous ces souvenirs bien sur.
Encore merci pour tes articles, je reste un grand fan, porte-toi bien et...rendez-vous au prochain!
Michel
Répondre
N
eh oui, j'ai trouvé des images, je me suis dit que ça te ferait plaisir de voir et çà ceux qui ont connu aussi. Ah d'accord pour le Limousin. Je n'y vais que rarement. Dommage que ces beaux coins se vident.
M
Re bonjour
Je vois que tu as même trouvé les camions bibliobus et caisse d'épargne: quel talent ! ????
Je viens de pas mal plus haut que St-Junien, à la frontière de la Vienne, et c'est vrai que c'est une région magnifique, même si elle se vide malheureusement depuis quasiment un siècle. D'ailleurs je l'ai moi aussi quittée puisque je suis francilien depuis bientot 15 ans.
A bientot
Michel
N
Bonjour Michel, merci beaucoup pour ton message, ces gentils compliments et le partage de tes souvenirs. Merci d'être fan, ça me touche ! Je connais un peu le Limousin, j'ai de la famille à St Junien. C'est joli comme coin. A bientôt :-)
D
Coucou ma NatNat, très chouette article qui rappelle de bons souvenirs, bravo !
Ouiii, il y avait la boulangère qui passait dans la rue de mes parents en Estafette blanche, puis elle s'est modernisée évidemment et avait un camion plus moderne toujours blanc. Elle est passée jusque le début des années 2000 puis a pris sa retraite. On criait toujours "le pain arrive !" quand elle klaxonnait. :)
Y avait aussi le marchand de glaces avec sa musique dès les beaux jours !
Ensuite, dans un autre style, le camion à charbon qui venait livrer, et y avait dans mon coin le camion à pommes de terres. La dame très corpulente criait "pooooooooommes de teeeeeeere !" Elle me faisait un peu peur. ^_^
Ici, dans le quartier, une fermière passe encore en camionnette mais elle a "juste" des patates, des oeufs des légumes et des fruits.
Bonne soirée, prends bien soin de toi, je te fais de gros bisous ❤❤❤
Répondre
N
(^o^) (^o^) (^o^) je t'entends d'ici, ah ah ah !!!
D
Je t'en prie, le plaisir est partagé !
Ha ha ha ! Je n'arrête pas de dire "pooooooooooommes de teeeeerre" à haute voix depuis avoir lu ton article ! LOL :) Oui, tout à fait, le marchand de glaces est un souvenir indélébile !
Groooos bisooooous encore ma NatNat ❤❤❤
N
Coucou ma chère Domdom ! T'es au taquet pour commenter et je t'en remercie infiniment ! ❤ C'est toujours un plaisir de lire tous tes souvenirs d'enfance ! J'entendais presque la voix de la dame avec ses patates LOL ! Pas connu ça, ni le charbon par ici. Le camion de glaces, c'est ce qui a le plus marqué les enfants, évidemment. Je t'embrasse trrrrès fort ma Domdominette ! ❣ ♥ ❤ ♥ ❣

Les petits dossiers des Copains d'abord

Le blog a reçu plus de
2 millions de visites
depuis sa création le 18 août 2011


201 articles sont en ligne

 

Dernière mise à jour  : 
12 octobre 2021

 


Qui suis-je ?

Je m'appelle Nathalie mais mon pseudo est Nath-Didile. Je suis née en 1970, j'ai deux grands enfants et j'habite dans la banlieue de Bordeaux.
Soyez les bienvenus sur mon blog, je vous invite à faire un plongeon bienfaisant au pays des souvenirs à mes côtés.
Pour en connaitre plus sur ma passion pour les années 70-80, cliquez sur l'image :

 

Liste des articles du blog


JEUX ET JOUETS

Le jeu Badaboum
- Le jeu Dix de chute
- La poupée Barbie
-
Le jeu Canon noir
- Le View-Master
- Merlin, l'enchanteur de 1978
-
  Le jeu Mad
- La bonne-aventure, le jeu de la voyance
- Simon, l'OVNI électronique de 1978
- Elastic man
- Playmobil color, les Playmobil à colorier
- Le Casper parlant de mon enfance
- Le shaker magique
- La pâte à modeler Play-Doh

- Le Télécran
- Les tentes et maisons en toile des 70-80's
- Les masques de carnaval de nos héros préférés
- Super Wand, la baguette magique qui danse
Jouets de plage et boutiques de bord de mer
- Les jeux d'eau et d'adresse
Magneto, les héros magnétiques des 70-80's
- Les super héros de l'espace 78-84

 

 

CATALOGUES DE JOUETS

Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1975
Catalogue de jouets La Redoute 1979-80
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1982
- Catalogue de jouets La Redoute 1978-79
- Catalogue de jouets Nouvelles Galeries 1974
- Catalogue de jouets Axe 1979
Catalogue de jouets BHV 1984
- Catalogue de jouets Galeries Lafayette 1981

Catalogue et pubs jeux Nathan et Laffont 80-84
- Catalogue de jouets Mammouth 1984




PETITES DOUCEURS
REGRESSIVES


- Les sucettes Chupa Chups
- Les bonbons Pez
- Les Picorettes
- Les chewing-gums des 70-80's
- Les Treets et les Bonitos
- Danino de Danone
- Le jour où Raider est devenu Twix
- Tang, la boisson de l'espace
- La barre chocolat-caramel 3 Mousquetaires
- YES de Nestlé
- Les boules de glaces qui se démoulent
- Les mini berlingots de lait concentré Nestlé
- Les glaces des  70-80's
- Drinky, la poudre à diluer
- Les barres chocolat disparues des 70-80's
- Les chapelets de choco-BN des 70's
- Les sucettes des 70-80's

- Les délices de la Roche aux Fées
- Le chocolat Merveilles du Monde
- Fruité c'est plus musclé !
- Biscuits et gâteaux 70-80's
Spring-Gum
- Les bonbons des 70-80's
- Tubble-gum, le tube des années 80
- Le biscuit Bamboula et son scandale
- Chocolats et friandises de Noël

- Les barquettes 3 Chatons et leurs cadeaux



TELE

Les speakerines des années 50's à 90's
- Série La Pierre blanche
- Emission Papivole
- Dessin animé Waldo Kitty
- Emission Declic (Vision on)
- Série Matt et Jenny
- Série Les années collège
- Série Les Robinson suisses
- Les Schtroumpfs
- Ma visite de l'expo "De Nounours à Casimir"
- Emission 
Les Visiteurs de Noël
- Emission Les petits papiers de Noël
- Brok et Chnok
- Emission Télétactica
- Série Toumaï - Elephant boy
- Les dessins animés Hanna Barbera
- Série Papa poule
- Les secrets de fabrication d'Hanna Barbera
- Série Les brigades du tigre
- Série Les légendes indiennes du Canada

- Plume d’Élan et Bison Futé
- Série Mon ami Ben
- Série L'esprit de famille
- Au temps de la guerre des étoiles

- Emission Téléchat
- Emission Les voyageurs de l'histoire
- Série Heidi
- Les émissions Disney des 60-90's
Livre Les Visiteurs de notre enfance
- Emission Maxi Tête
- Dessin animé Le Croque-Monstres Show

- Ulysse 31 et Tonimalt
Les 40 ans de Papa Poule en direct - 17 oct 2020

 

SOUVENIRS ENFANT / ADO

- Ma vitrine miniature hommage aux 70-80's
- Les décalcomanies
- Bali, boisson aux oranges
- Les images Poulain

- Mon sapin Pif Gadget
- Les puzzles Six de Savoie

- Mickey Stars, les stars déguisées
Dis Jérôme... c'était comment les années 1970

Cages à poules, tape-culs et tourniquets
Les camions des marchands ambulants
- Le masseur de joue
- Les vacances au camping dans les 70-80's
- Le matériel de camping des 70-80's




MODE ET DECO

- Les barils de lessive décorés des 70's
- Les chapeaux cache-rouleaux de papier toilette
- Les décorations de Noël des années 70-80

- Le Formica, c'est formidable !
- Arcopal, la vaisselle des années 70-80
- Vêtements : les horreurs des 70-80's

- La folie des pin's 1987-92

- La mode du jean neige 1988
- Les Mini-Star de la mode
- Le Perfecto, la star des blousons


 

ECOLE

Les fournitures scolaires des années 70-80
- Souvenirs d'école (1er partie)
- Souvenirs d'école (2ème partie)
- Souvenirs d'école (3ème partie)
- Les jeux de la récré
Les stars des fournitures scolaires
- Feutres souris et clowns, feutres du magicien

- La rentrée avec Pif et ses gadgets
 

 

MUSIQUE

- David Lee Roth - Just A Gigolo
- 1978 Rika Zaraï chante "Super Skate"
- Ma petite collec Depeche Mode
- La chanson "Les Copains d'abord"
-
"Le Bordeaux rosé" de Claude Francois
- Karel Fialka "Hey Matthew"
- Le clip le plus kitsch que j'ai trouvé !
- Killing joke "love like blood"
-
"Mais où qu'elle est ma p'tite culotte ?"
- Damien "E.T. petit copain de la nuit"
- "Under the ice", le tube de TOPO & Roby
- Topaloff superstar
- "Pas besoin d'éducation sexuelle" Julie Bataille
- "Le petit pull marine" d'Isabelle Adjani
- Un vrai disque 45 tours dans Pif Gadget
- Jarre-Lenorman "la Belle et la Bête"

-  The Butterfly Ball  "Love is all"
- "Aujourd'hui plus qu'hier..." Sophie Favier
- Le 2ème clip le plus kitsch que j'ai trouvé

- Le club Dial
Quand Corynne Charby était mannequin

- Disques vinyle de couleur/picture-discs
- Le magazine Top 50 et ses posters

- La Lambada : le plagiat de l'été 1989
"Disco Project" 1982, 1er mash-up de l'histoire
 

PUB

- La pub coquine pour les tronçonneuses
- L'ampoule du plafonnier ne marche pas
- 1981, le strip-teasing culte de Myriam
L'Histoire du Père Noël
- Les Martiens de Lustucru
- La pub Délifrance "C'est moi qui l'ai fait"
-
La chanson "La publicité" (1984)
- Loeki le petit lion de la pub de TF1
- La saga Panzani avec Don Patillo
- Marie-Pierre Casey/Pliz
- La pub pour le Sucre, les dominos
- La pub pour Gerflor "Et hop" 
- Le sourire Ultra Brite
- La pub pour Tapitouf
- La pub Baygon avec Michel Leeb
- Une femme, une pipe, un pull
- L'ami Ricoré
- Il fait beau dans l'métro
- Monsieur Propre, serial cleaner
- 1979, la pub pour EDF
- La main baladeuse de Perrier
- Ticket chic, ticket choc
- La pub pour le parfum Egoïste
- Mon nom est Fuego
- Monsieur Plus

- Rue Gama
- Pousse-Mousse
La comédie musicale pour la Societe Generale
- Les disques de pub
- La pub culte Telefunken en 1982



CINE

Roger Rabbit nous fait le coup du lapin
- Blade runner, de 1982 à 2019
- E.T, toujours culte 30 ans aprés !
- Sans peur et sans reproche

- Le père-noël est une ordure, images des coulisses et secrets de tournage
- La boum, formidable documentaire de 1980
- 21 octobre 2015, le jour où Doc et Marty débarquent de 1985
- Le Splendid et les voitures de 1982
- Mes collections ciné 70-80's au salon du vintage 2019



L'ILE AUX ENFANTS

- Ma rencontre avec Casimir
- Albert et Barnabé
- L'ile aux enfants en Afrique du sud
- Lactel et l'île aux enfants
- La télé musicale MOB de l'île aux Enfants
- Les surprises Casimir de May
- Mon île aux enfants miniature
- Making-of de mon île aux enfants miniature
- Ma belle rencontre avec Christophe Izard
- Nos années Casimir
-
 L'origine de ma passion pour Casimir

- Les images Magic de la Roche aux Fées
Fanta et l'île aux enfants

- La véritable histoire du Gloubi Boulga

- Casimir Phildar



Les petits Dossiers des Copains d'abord vous recommandent ...

 

La bible des jouets des années 70 et 80 dans ce magnifique ouvrage de Sébastien Carletti et Vincent Dubost (Collection Albums).
J'y apparais en photo !

https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/14/83/20171103/ob_2313bd_9782258077478.jpg

 

"Nos Années Récré A2, 1978-1988", un livre fantastique et indispensable de Sébastien Carletti (Flammarion).

 

 

 








A l’occasion des 40 ans de Casimir, tous les personnages de l’émission culte L’île aux enfants sont réunis dans un superbe album illustré de plus de 1000 images, une vraie référence pour les fans de l'émission ! (Hors Collection). Plus d'info ICI.

http://i39.servimg.com/u/f39/15/85/23/92/nos-an10.jpg


Un deuxième fabuleux ouvrage d'Osibo Productions sur les deux autres émissions cultes de Christophe Izard "Les Visiteurs du mercredi et "Les Visiteurs de Noël", un délicieux bond dans les souvenirs télévisuels de notre enfance. (Hors Collection). Plus d'info ICI.

 

https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/14/83/20171103/ob_c3e5da_ob-c2402d-face-les-visiteurs-de-notre.jpg

 


Le très joli livre signé Francis Elzingre et Jérôme Bonaldi sur le thème des années 70 auquel j'ai apporté ma petite contribution avec des photos de mes collections. Plus d'infos ICI.

 

















"Les séries de notre enfance", de Nordine Zemrak et Maroin Eluasti, dédié à l'histoire du studio DIC (Mystérieuses cités d'or, Ulysse 31, Inspecteur Gadget etc...), pour découvrir les secrets de fabrication des séries cultes qui ont rythmé notre enfance.
 

http://i59.servimg.com/u/f59/15/85/23/92/index10.jpg 

Hébergé par Overblog